• Asafan

    par Publié le 09/01/2011 17h53  Nombre de lectures: 3069 

    Hatsu basho, cuvée 2011

    Quelles surprises nous réserve donc ce premier basho de l'an nouveau ? Hakuho remportera-t-il cette fois encore le yusho ? Qui donc pourrait bien le lui disputer ? Toyonoshima, comme au dernier tournoi ? Baruto ? Harumafuji de retour de blessure et en position de kadoban ? L'indéboulonnable Kaio, promis à une retraite prochaine depuis bientôt 4 ans et toujours là, fidèle au poste, déjouant tous les pronostics ? Bien malin qui saurait le dire après cette première journée, honorée par la présence de l'empereur et de l'impératrice du Japon.
    En tout cas le komusubi Kakuryu, opposé au yokozuna comme le veut le torikumi, n'a pas montré aujourd'hui une quelconque velléité de dominer enfin Hakuho après 15 tentatives infructueuses. Pourtant il a à son actif de nombreuses armes pour le vaincre et il n'en a pas été très loin, parfois. Mais aujourd'hui, le yokozuna était trop fort pour lui laisser le moindre espoir et a même rarement montré une telle facilité pour se défaire de son compatriote.
    Dès l'atari, Hakuho se saisit du bras droit de son malheureux adversaire, le fait tourner pour se trouver face à son flanc, puis le sort sans autre forme de procès d'un puissant oshidashi.
    ...
    par Publié le 14/11/2010 17h39  Nombre de lectures: 2868 
    Prévisualisation de l'article

    Hakuho : et de 63 !

    C'est devant un public très chaleureux que le yokozuna Hakuho a fait un nouveau pas en direction du record à battre de victoires consécutives (69) détenu jusqu'ici par le yokozuna Futabayama. Il ne lui en reste plus que 7 pour passer devant son illustre prédécesseur. On ne voit guère qui pourrait l'en empêcher, d'ailleurs. Tochinoshin, son adversaire du jour, n'a pourtant pas démérité, loin de là, et a montré une belle résistance, mais Hakuho ne joue manifestement pas dans la même cour. Sa deuxième tentative d'uwatenage sera la bonne pour faire mordre la poussière au jeune komusubi Géorgien.
    La prestation des ozeki fut comme souvent mitigée. Deux victoires nettes et deux défaites tout aussi nettes. Malgré le soutien de la foule qui scandait son nom, Kaio n'a pas réussi aujourd'hui à faire honneur à son rang devant son public. Il n'a pas su résister à la poussée d'Aminishiki et a dû céder devant son ferme yorikiri. Va-t-il nous refaire le coup du 8-7 en dernière journée, ou sera-t-il à nouveau kadoban ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais personne ne peut s'empêcher d'y penser, même ses fans les plus absolus.
    ...
    par Publié le 19/09/2010 23h08  Nombre de lectures: 3258 


    La météore Hakuho

    Mais qui donc pourra stopper l'inexorable marche en avant du jeune yokozuna? Pas Kyokutenho, en tout cas. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, pourtant. Le vétéran de l'Oshima beya a mis toute sa puissance, sa technique et son intelligence du combat dans la bataille, mais ce n'était pas encore suffisant. A l'issue d'un puissant tachi-ai bien synchronisé, les deux hommes luttent pour saisir le mawashi de leur adversaire des deux mains, dans un jeu subtil de tentatives contrées avant même d'aboutir. Puis Hakuho cherche une prise en morozashi (les deux mains à l'intérieur). Kyokutenho sent bien la faille, pendant le changement de prise. Il aurait une fraction de seconde pour en profiter, mais son temps de réaction est trop long. Le yokozuna, rapide et incisif, le met à terre d'un sukuinage imparable, dans une pose de toréador, le jarret tendu, la poitrine haute. Il ne lui manque que l'épée pour porter l'estocade à son adversaire terrassé.




    Hakuho : la mise à mort


    Sa série ininterrompue de victoires se monte maintenant à 55. Hakuho ...
    par Publié le 18/07/2010 18h57  Nombre de lectures: 3009 


    Le colosse vacille, tombe, mais ne cède pas.

    Le yokozuna Hakuho, installé en tête jusqu'ici sans réelle mise en danger, a vu aujourd'hui sa suprématie contestée par son compatriote, le M3o Tokitenku. Après un puissant tachi-ai, la lutte pour le mawashi s'organise. Chacun tient le mawashi de son adversaire d'une main. Tokitenku tente soudain un sashikae (changement de position d'une main pour saisir le mawashi à l'intérieur), que contre habilement le yokozuna en libérant sa main gauche et en se décalant à côté de lui pour placer un de ses célèbres uwate main droite ravageurs. Mais son aite résiste et se remet face à lui. Il s'ensuit une lutte rapide pour reprendre le mawashi à l'intérieur, remportée à nouveau par Tokitenku. Rebelote, Hakuho réagit de la même façon, il libère sa main droite, cette fois, ...
    par Publié le 27/03/2010 21h55  Nombre de lectures: 2648 


    Baruto au bout de son rêve…en attendant le suivant !

    Voilà. C'est fait. Sauf retournement de dernière minute des instances de la NSK, Baruto sera promu ozeki à l'issue de ce tournoi. Une nouvelle force vive pour le "team ozeki" qui en a bien besoin. C'est Kotoshogiku, ancien sanyaku, donc pas le premier venu et en très bonne forme sur ce basho, qui a l'honneur de tenter de barrer la route au sekiwake estonien. Baruto monte sur le dohyo dans une grande concentration, à l'image de celle affichée sans relâche jusqu'ici. Concentré et serein. En pleine confiance. Le Sadogatake boy, lui, a l'air sensiblement plus tendu. Il réfléchit sans doute à la meilleure façon d'aborder le combat. Il a pensé essayer d'entrer avec ses deux mains à l'intérieur (morozashi), supposant que c'était son unique chance de victoire, ou encore éventuellement de s'esquiver de côté pour le surprendre, à l'instar d'un Kakuryu. Mais le géant estonien ne lui en laisse même pas l'occasion. Plus rapide au tachi-ai, il assène deux puissants tsuppari à son adversaire, bloquant son attaque, et l'achève ...
    par Publié le 24/03/2010 20h52  Nombre de lectures: 2802 

    Hakuho déjà seul au monde

    Le musubi-no-ichiban du jour était sans doute le combat le plus attendu de tout le tournoi. Dommage qu'il arrive aussi tôt dans la semaine, mais que voulez-vous, c'est la loi du torikumi. Baruto n'est "que" sekiwake. Les deux lutteurs arrivent donc au pied du dohyo très concentrés. Le public a les yeux rivés sur eux, au risque d'en oublier ceux qui se préparent à combattre : les ozeki Harumafuji et Kotomitsuki. L'enjeu entre ces deux-là est de taille. Si Harumafuji l'emporte, il conserve sa 2e place dans la course au yusho, à l'affût du leader, qui sera déterminé lors du dernier combat. Si Kotomitsuki est vainqueur, il obtient son kachi-koshi et se sort de son statut de kadoban. A l'issue d'un puissant tachi-ai, le combat se joue d'abord à distance, les lutteurs ...
    par Publié le 21/03/2010 21h14  Nombre de lectures: 3073 


    "La journée des petits malins" ou "Hécatombe chez les ozeki"

    Premier petit malin du jour : le juryo Asofuji, de l'Isegahama beya, opposé à Yamamotoyama. Il sait bien que pour vaincre facilement la Double Montagne, il suffit de la contourner. Mais non content d'esquiver la molle poussée du Monstre débonnaire, il le fait tourner sur lui-même comme une grosse toupie au centre du dohyo, en une grotesque pirouette. Le poids lourd s'en est trouvé si étourdi qu'il a suffi d'une pichenette pour le pousser hors du cercle.
    Deuxième petit malin, mais tout petit, celui-là : le shin-maegashira Sagatsukasa, opposé à un Hokutoriki en manque de confiance. Ce dernier, comme à son habitude est parti très tôt au tachi-ai et très relevé, attaquant de son classique nodowa puis de deux tsuppari, que le petit lutin a détournés d'un revers de main, laissant choir l'imprudent à quatre pattes sur l'argile.
    Troisième ...
    par Publié le 23/01/2010 17h33  Nombre de lectures: 2730 



    Asashoryu empoche son 25e yusho.



    Le musubi-no-ichiban était capital à plus d'un titre. Si Asashoryu l'emportait, grâce à ses deux victoires d'avance sur ses poursuivants, la messe était dite, selon l'expression chère à l'un de nos membres éminents. Si Harumafuji l'emportait, il se donnait une petite chance, ainsi qu'à Hakuho, Baruto et Toyohibiki, de disputer un tomoe-sen au senshuraku, à condition évidemment qu'Asashoryu perde contre Hakuho, ce qui s'était déjà vu, et qu'eux remportent tous leur combat. Mais l'aîné des yokozuna n'a pas laissé passer sa chance de s'octroyer son 25e yusho. Le combat d'anthologie contre son jeune compatriote ozeki, très disputé, a été à la hauteur de l'importance de l'évènement. Au tachi-ai, Harumafuji se décale légèrement sur sa gauche, sans toutefois surprendre le yokozuna, qui s'assure immédiatement une ferme prise main gauche. Après un petit temps d'attente, où chacun est solidement arrimé d'une main au mawashi de son adversaire et lutte pour y accrocher l'autre main, Asashoryu tente de soulever Harumafuji sans succès, mais parvient toutefois à placer son autre main sur le mawashi de l'ozeki. Nouvelle tentative de soulèvement de la part du yokozuna que Harumafuji désamorce en se rapprochant et en abaissant son centre de gravité. Puis c'est l'ozeki qui tente de soulever Asashoryu et de le pousser hors du cercle, sans succès lui non plus. La tension est à son comble. Le public hurle à chaque mouvement des lutteurs. A la deuxième attaque de Harumafuji, Asashoryu le repousse au centre et finit par le jeter au sol sur shitatenage après une première tentative sans effet. Même si son yusho est d'ores et déjà dans la poche, Asashoryu aura certainement à cœur demain de vaincre son rival Hakuho et de donner encore plus de panache à son 25e triomphe.




    " Pitié ! ", semble dire Harumafuji





    Hakuho, sans doute un peu miné psychologiquement suite à ses deux défaites consécutives face au diabolique Harumafuji et au redoutable Kaio les jours 12 et 13, a dû batailler ferme contre Kotooshu, qui pourtant s'obstine à attaquer de front le yokozuna, maître en contre s'il en est, l'ozeki bulgare n'étant pourtant certes pas démuni lorsqu'il conquiert le mawashi de son adversaire. Hakuho, cette fois-ci, a dû s'y reprendre à plusieurs fois, sortant en vain son arsenal de nage et de crochetage de jambe, avant de réussir à conclure sur uwatenage.



    Superbe uwatenage de Hakuho sur Kotooshu
    Le dernier ozeki en lice, le vieux lion Kaio, s'il a perdu un peu de force et de résistance au fil des ans, n'a par contre rien perdu de sa science du combat. Il l'avait déjà prouvé hier contre Hakuho, et a poursuivi sur cette lancée aujourd'hui contre le jeune Kisenosato. Il a su rester patient jusqu'à ce que l'espoir japonais lui laisse imprudemment saisir son mawashi de la main droite, et n'a eu plus alors qu'à lui appliquer un de ses célèbres et quasi imparables uwatenage.




    Uwatenage classique de Kaio sur Kisenosato




    Le sekiwake Baruto avait partie facile, apparemment tout au moins, contre l'impétueux Kakizoe, tant la différence de gabarit et de niveau était flagrante, même si elle n'était pas refletée par le résultat de leurs confrontations passées (2 victoires pour Kakizoe contre 1 pour Baruto). Il s'en est fallu d'un cheveu pourtant que l'Estonien ne se laisse déborder par le remuant petit pensionnaire de la Musashigawa beya. Tous deux ont eu à montrer un sens indéniable de l'équilibre sur la tawara avant que le sekiwake puisse enfin faire parler sa puissance et jeter à terre Kakizoe d'une seule main en le tirant en arrière, par une technique rare, l'osakate, qu'on n'avait pas revue depuis 2005, exécutée alors par Aminishiki.



    Le Gentil Géant en cours d'osakate sur le pauvre petit Kakizoe




    Victoire expéditive par tsukiotoshi sur Kakuryu d'Aminishiki, qui s'assure vraisemblablement une place en sanyaku pour le Haru basho. Le jeune Mongol perd lui son grade de komusubi, après avoir perdu celui de sekiwake au dernier tournoi.
    Kachi-koshi pour le vétéran mongol Kyokutenho qui inflige du même coup à Kotoshogiku un make-koshi signifiant également la perte de son grade de komusubi sur le prochain banzuke.
    Tochinoshin limite les dégâts (4-10) en disposant à coup ...
    par Publié le 10/01/2010 18h00  Nombre de lectures: 2580 

    Sekiwake Chiyotaikai : un pas de plus vers la retraite.

    Les deux yokozuna ont rempli leur mission du jour avec application. Asashoryu n'a pas eu grand peine à se débarrasser d'un Kotoshogiku pourtant volontaire. Ce dernier a pu croire un instant à sa chance en attaquant de trois de ses petits bonds caractéristiques, avant que le Mongol ne lui enlève tout espoir en le soulevant et le posant hors de la tawara avec une belle énergie.
    Kakuryu, lui, a su tenir le public en haleine en résistant plus que bravement à la force et à la science de Hakuho. Mais celui-ci n'allait pas ...
    par Publié le 22/11/2009 23h05  Nombre de lectures: 2441 

    Un nakabi de tout acabit.

    Les deux yokozuna mongols planent dans des sphères aux avant-goûts de paradis.
    L'ozeki Chiyotaikai, lui, poursuit sa descente aux enfers.
    Après sa petite gifle rituelle en forme de leurre, et un souple pas de côté, Asashoryu s'est retrouvé derrière Tochiozan. Dès lors, le sort de ce dernier était scellé. Il n'avait plus l'ombre d'une chance. Mais le yokozuna, en bon fauve qu'il est, voulait jouer encore un peu. Il a résisté à l'envie de pousser son adversaire immédiatement hors du cercle comme il en avait la possibilité. Il voulait vaincre d'un tsuri ou autre technique spectaculaire, cela s'est senti dans son geste -c'est qu'il ...
    par Publié le 19/07/2009 21h36  Nombre de lectures: 2851 

    Pluie de zabuton à Nagoya


    Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'un bulletin de la météo japonaise, mais bien d'une manifestation de la joie des spectateurs présents au gymnase préfectoral de Nagoya devant la défaite du yokozuna Asashoryu aujourd'hui. D'autant plus qu'elle lui était infligée par un des rares espoirs japonais du sumo professionnel, le jeune sekiwake Kisenosato. Cette défaite, plus que toutes les précédentes, avait une odeur de fin de règne. Le yokozuna mongol, arborant un demi-sourire désabusé à sa sortie du dohyo, devait en être intimement conscient. Il avait pourtant réussi à prendre le mawashi de son adversaire au tachi-ai, mais ce dernier le prit en tenaille et ...
    Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
  • Forum

    Kasamatsuri

    nagoya 2019 banzuke

    Après une semaine, je vous suggère de garder un oeil sur la Naruto beya et quatre de ses shin deshi dominent les débats en Jonokuchi ils sont à 4-0...

    Kasamatsuri 14/07/2019, 19h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Devenir un rikishi

    Avec plaisir.
    Pour information, plusieurs lutteurs amateurs sont membres du site, tu devrais donc aisément trouver des contacts.

    skydiver 13/07/2019, 10h56 Voir le dernier message
    AsuraStrength

    Devenir un rikishi

    Merci beaucoup pour cette réponse qui pourra en aider plus d'un ! Le sumo amateur m'intéresse, je verrai la dessus.

    AsuraStrength 13/07/2019, 02h37 Voir le dernier message
    skydiver

    Devenir un rikishi

    Il existe des clubs en France mais leur statut est amateur. Si tu entends devenir rikishi au sein de la Nihon Sumo Kyoukai (association professionnelle

    skydiver 12/07/2019, 09h43 Voir le dernier message
    AsuraStrength

    Devenir un rikishi

    Bonjour à tous et à toutes, je suis venu ici pour me renseigner.
    Comment devenir un rikishi ? La question peut paraître idiote mais m'étant déjà

    AsuraStrength 11/07/2019, 19h09 Voir le dernier message
    Kaiowaka

    nagoya 2019 banzuke

    Yoshikaze est kyujo aussi et du coup il devrait descendre en juryo pour l'Aki basho...............................

    Kaiowaka 06/07/2019, 22h28 Voir le dernier message
    hogier

    nagoya 2019 banzuke

    Takakeisho serait forfait. Il était kadoban, il va perdre son rang d'Ozeki.

    hogier 06/07/2019, 11h34 Voir le dernier message
    hector

    Livres sur le sumo

    Merci pour la référence.

    hector 03/07/2019, 18h21 Voir le dernier message
    skydiver

    Livres sur le sumo

    Par exemple, « The joy of sumo » de David Benjamin. Un vieil ouvrage de vulgarisation, humoristique, édité en 1991 par Charles E. Tuttle inc.

    skydiver 03/07/2019, 06h46 Voir le dernier message
    skydiver

    Livres sur le sumo

    Pour celles et ceux qui maîtrisent peu ou prou l’anglais, il existe plusieurs ouvrages dans cette langue. Nous en avons parlé à quelques reprises.

    skydiver 03/07/2019, 06h43 Voir le dernier message