• pereboulon

    par Publié le 17/09/2014 01h46  Nombre de lectures: 5840 

    Pas encore de tremblement de terre

    Alors que Tokyo a été secoué d'un tremblement de terre lors de cette troisième journée (sans conséquences graves, heureusement), aucune secousse n'a réussi à ébranler le trio de yokozuna mongols lors de ces trois première journées de l'Aki basho 2014.
    Serein comme à son habitude, Hakuho semble encore parti pour battre des records (il peut égaler Taiho dès cette année). Il n'a pas eu à forcer son talent pour laisser tomber chiyotairyu et Endo alors que Terunofuji n'a pas pesé bien lourd face à la rapidité et la technique du yokozuna. Aucun de ces trois rikishi ne l'avait jamais battu : l'histoire continue. Kakuryu et Harumafuji ont bataillé un peu plus mais restent sans défaite. Pour l'un de leur adversaire commun, le prometteur Endo, c'est la soupe à la grimace avec trois défaites.
    Du côté des ozeki, Kotoshogiku est apparu en forme, dans la lignée de son précédent basho. Une erreur tout de même à son actif : son plongeon suite à la henka monumentale de Terunofuji le premier jour. Kisenosato s'est fait surprendre par Aoiyama le deuxième jour mais produit toujours son sumo solide qui lui permet de se tirer de situations difficiles comme lors de ce troisième jour contre le vaillant Chiyotairyu. La grande déception est pour Goeido, tout juste promu et qui accumule les bourdes. Sa seule victoire, il la doit au forfait de Toyonoshima (véritable hécatombe d'ailleurs avec les forfaits également de Myogiryu, Homasho et Azumaryu). Pour ses deux autres combats, il a sans doute voulu trop bien faire et partir à 100 à l'heure et à chaque fois ses adversaires ont trouvé une parade. Espérons pour Goeido qu'il va trouver le bon dosage entre enthousiasme et technique.
    ...
    par Publié le 24/05/2014 16h35  Nombre de lectures: 6196 
    Prévisualisation de l'article

    Plus que deux

    C'est passé juste mais c'est passé. Dans un premier temps, Kisenosato s'est écroulé devant Harumafuji et a perdu aux yeux de tous laissant ainsi le yusho à Hakuho (encore). Mais, contre toute attente, il ressort vainqueur de sa confrontation. La faute à Harumafuji qui en se précipitant pour reculer et faire tomber l'imprudent ozeki a agrippé ses cheveux, ce qui est rigoureusement interdit. Du moins est-ce l'avis des juges qui ont longuement délibéré sur le dohyo lors du mono-ii. Bizarrement, cette fois-ci, ils n'ont pas eu besoin de Hakuho pour leur souffler la réponse... Bref, le suspense reste entier pour le senshuraku et c'est bien le plus important, non ? En effet, outre Kisenosato, il ne reste plus que Hakuho comme prétendant au yusho puisqu'il a gagné aujourd'hui (quelle surprise) et que Ikioi a perdu. Il faut tout de même relativiser : Hakuho doit perdre et Kisenosato gagner pour forcer un kettei-sen. Voilà ce qu'on aura de mieux.
    ...
    par Publié le 16/05/2014 21h19  Nombre de lectures: 6041 
    Prévisualisation de l'article

    Tchao bye bye

    Hakuho trace et derrière les wagons commencent doucement à se détacher. Hier déjà, le reste du train a commencé à se décrocher lorsque les quatre rikishi co-leaders ont concédé leur première défaite. Aujourd'hui, l'écrémage a continué même si on peut constater que certains arrivent malgré tout à garder le rythme. A tout seigneur tout honneur, Hakuho a facilement dominé Aminishiki pourtant bien combatif mais tout simplement moins fort (et plus blessé) que le yokozuna. Il a eu beau gesticuler, le Mongol lui a gentiment montré la sortie et il est parti pour sa deuxième défaite consécutive. Comme lors du basho précédent, Kakuryu paraît le plus dangereux derrière l'empereur Hakuho. Devant un Kyokutenho plein de bonne volonté mais plus tout jeune (et sans victoire, d'ailleurs), le jeune yokozuna n'a pas eu de mal à s'imposer même s'il a un peu patienté et qu'il a quand même eu besoin d'une pirouette typiquement mongole (un balayage). Harumafuji, par contre, commence déjà à être sérieusement distancé. Alors qu'il avait son combat contre Toyonoshima bien en mains et qu'il s'apprêtait à le repousser dans le public, Tom Pouce l'a idéalement accroché d'une main sous le coude et l'a repoussé à l'autre bout du dohyo. Le yokozuna était tellement surpris qu'il ne s'est presque pas défendu de son expulsion qui a immédiatement suivie.
    ...
    par Publié le 14/05/2014 21h54  Nombre de lectures: 5670 
    Prévisualisation de l'article

    Hakuho seul en tête (ou presque)

    Bon, c'est vrai, ils sont encore cinq invaincus en makuuchi et il serait injuste d'oublier les quatre autres rikishi à 4 victoires mais des gros bonnets, Hakuho est le seul qui a survécu à cette journée. Voilà le fait majeur de cette quatrième journée. Fidèle à son style, Hakuho a complétement annihilé les « attaques » de Chiyotairyu rapidement mené à la tawara puis au delà en classique yorikiri. Quel contraste avec Kakuryu, tout à fait dépassé par la fougue du jeune Endo et qui n'a pu que tenter de se défendre sans arriver à prendre l'initiative. Affuté, le prometteur maegashira n'a pas laissé le Mongol respirer, tout yokozuna qu'il est, et ce n'est pas l'ultime tentative d'évitement de Kakuryu sur la tawara qui a changé quelque chose. Bien trop attentiste lui aussi, Kisenosato a commis l'erreur de laisser Aoiyama installer son sumo. Il l'a payé comptant en se faisant sortir sans ménagement.
    ...
    par Publié le 13/05/2014 21h28  Nombre de lectures: 5603 
    Prévisualisation de l'article

    Trois lutteurs à surveiller

    Après trois journées, nombreux sont les rikishi encore invaincus. Toutefois, trois lutteurs se distinguent déjà. Il s'agit de Hakuho, Kakuryu et Kisenosato, habitués de briller. Leur invincibilité à ce stade ne constitue donc pas une surprise mais bien une confirmation que ce tournoi pourrait se révéler haletant. Aujourd'hui, ils ont fait leur travail, sans trembler et avec une efficacité redoutable. Manifestement peu perturbé par sa nomination au grade de yokozuna, Kakuryu n'a pas eu à insister beaucoup pour que Chiyotairyu, plutôt maladroit, s'écroule. Hakuho a eu plus de mal face à un Aoiyama revendicatif mais beaucoup trop limité techniquement et amorphe comparé au yokozuna qui a eu l'initiative tout au long du combat pour finir par l'expulser virilement et montrer au jeune insolent qui est le patron. Enfin, Kisenosato, toujours aussi calme et posé a réalisé un travail de sape impeccable au corps à corps contre Takarafuji qui n'a pu que s'incliner.
    ...
    par Publié le 20/03/2014 16h28  Nombre de lectures: 6544 
    Prévisualisation de l'article

    Trio en sumo majeur

    Voilà un tournoi comme on les aime, intense, palpitant à tous les niveaux : un grand cru, assurément. La bagarre la plus homérique concerne les hommes de tête. Cela fait quelques jours que la musique épique d'un trio de Mongols prend le dessus sur la cacophonie du reste de l'orchestre et le tempo a été particulièrement marqué aujourd'hui. L'instrument vedette de cette douzième journée a été Kakuryu. L'ozeki sait qu'il peut accrocher une tsuna s'il remporte le yusho et le moins qu'on puisse dire est qu'il est à la hauteur de l'enjeu. Face au yokozuna Harumafuji, invaincu et co-leader, le Mongol a joué une partition intelligente et virtuose. Après avoir absorbé la charge de son compatriote (un exploit en soi), Kakuryu l'a dévié d'un coup de patte opportuniste ce qui a amené Harumafuji à continuer sa course hors du dohyo. Kakuryu reste donc à une longueur de l'ogre Hakuho qui a conservé son invincibilité et devient seul leader. Il n'a pourtant pas eu la partie facile face à son grand rival Kisenosato. D'ailleurs, la nervosité était palpable avant combat au point que les deux protagonistes ont provoqué trois faux-départs qui étaient autant de vraies intimidations de mâles alpha. Il en fallait plus pour déstabiliser Hakuho qui a rapidement pris le dessus sur Kisenosato en lui interdisant toute prise de mawashi et en le boutant hors du cercle sans ménagement. Sinon, hors des dohyo, la grande nouvelle était l'annonce, plutôt attendue, de l'intai de Kotooshu.
    ...
    par Publié le 18/03/2014 19h43  Nombre de lectures: 5584 
    Prévisualisation de l'article

    Grosse bagarre

    La lutte pour le yusho chez les sekitori est féroce aussi bien en makuuchi qu'en juryo. Dans la division reine, le duel de yokozuna continue de plus belle avec Kakuryu toujours en embuscade à une seule défaite. Ce trio mongol est tout simplement irrésistible. Hakuho n'a pas eu à forcer son talent pour disposer d'un Kotooshu inexistant sur ce basho. Un tachi-ai rapide suivi d'une projection impeccable et le travail était fait. Pour le Bulgare, l'enfer continue. Harumafuji a disposé de Shohozan avec à peine plus de difficulté puisque son avancée vers sa proie l'a fait reculer hors du dohyo en un rien de temps. Finalement, Kakuryu est celui qui aura eu le plus de mal pour se débarrasser de son adversaire du jour. Toyonoshima, toujours aussi tranchant, a en effet parfaitement commencé son combat en bousculant copieusement l'aspirant yokozuna. C'était sans compter sur la concentration de Kakuryu qui a bien absorbé le choc pour ensuite contre-ataquer avec une vivacité et une force digne d'un... yokozuna (il faut s'y faire, il n'a jamais été l'ozeki le plus en vue mais il est à la hauteur, jusqu'à présent).
    ...
    par Publié le 13/03/2014 14h46  Nombre de lectures: 5524 

    Les yokozuna dominent

    Les contraintes des uns et des autres étant ce qu'elles sont, aucune chronique n'a pu être livré en ce début de basho. Il est temps de faire le point.
    Très logiquement, les deux yokozuna mongols mènent la danse. Revenu de blessure, Harumafuji n'a pas l'air de forcer son talent pour enchainer les victoires rapides. Hakuho semble aussi en grande forme et reste lui aussi invaincu. Le mano a mano a donc commencé et devrait aller au bout car les adversaires potentiels n'arrivent tout simplement pas à suivre (comme souvent). Bien sûr, Osunaarashi, le lutteur égyptien, entretient l'illusion avec un parcours très brillant sans défaite mais personne ne se fait d'illusion quant à ses chances en deuxième semaine. Kisenosato, qui s'est déjà fait quelques frayeurs au tout début de ce basho, a été vraiment maladroit aujourd'hui face au jeune Endo en sortant tout seul. Pour ce dernier, sévèrement corrigé par les yokozuna et les autres ozeki, c'est une première victoire. Goeido, très brillant jusqu'alors a été sorti par un Tochiozan incisif. Kotoshogiku, bandé de partout, n'a pas l'air handicapé et fait un excellent parcours jusqu'à présent, sa puissance enfin revenue. Enfin, Kakuryu confirme sa bonne forme en remportant sa quatrième victoire. Sa défaite face à Okinoumi le troisième jour pourrait lui coûter cher, lui qui entrevoyait la tsuna...
    ...
    par Publié le 15/01/2014 20h00  Nombre de lectures: 5435 
    Prévisualisation de l'article

    Plus ça va…

    Rien de neuf sous le soleil de Tokyo. Chiyotairyu a fonçé avec enthousiasme dans le lard du yokozuna pour mieux s’écrouler illico-presto (à la grande surprise de Hakuho qui s’attendait manifestement à plus d’opposition). Quatre jours, quatre victoires, comme d’habitude. Hakuho domine de la tête et des épaules et rappelle que si un yokozuna manque à l’appel, il faudra passer l’obstacle de sa majesté pour ceux qui auraient l’idée de le rejoindre au sommet… comme Kisenosato dont il faut quand même reconnaitre qu’ après son faux-pas du premier jour, il monte doucement mais surement en puissance. Il a pris son temps pour bloquer Okinoumi (excellent depuis le début du basho) et finir par prendre son mawashi d’une puis deux mains et le sortir avec assurance. L'espoir reste permis. L'autre vedette du jour est Goeido qui est avec Hakuho le seul rikishi de la makuuchi invaincu. Le sekiwake s'est démené comme un beau diable pour faire chuter Takekaze et son sens du mouvement et du dohyo ont fait le reste. Pourvu que ça dure...
    ...
    par Publié le 19/11/2013 11h54  Nombre de lectures: 5604 
    Prévisualisation de l'article

    Les loups de Mongolie

    Après avoir fait le vide autour d'eux, les deux yokozuna continuent de dérouler leur sumo de mâles alpha, croquant vif tous les agneaux qui passent devant leurs museaux. Mais il ne peut y avoir qu'un seul dominant dans une meute et tout le monde attend donc fébrilement leur confrontation, qui s'annonce déjà explosive, lors du senshuraku. Aujourd'hui, Hakuho a dévoré tout cru le malheureux Tochinowaka, repoussé d'une seule main griffue au sol comme s'il s'agissait d'un steak jeté sur la poêle (rappelons que Tochinowaka pèse tout de même un bon 170 kg). Montrant les crocs, Harumafuji n'a quant à lui laissé aucune chance au bétail de Bulgarie. Aoiyama s'est précipité sur le yokozuna qui a ouvert grand la porte pour l'aider à plonger d'un coup de patte au mawashi. Pourquoi se fatiguer quand les proies s'offrent ainsi ?
    ...
    par Publié le 16/11/2013 12h30  Nombre de lectures: 5366 
    Prévisualisation de l'article

    Le duel est lancé

    Les yokozuna restent les deux seuls invaincus à l'issue de cette septième journée et continuent ainsi leur duel à distance, leur premier depuis l'accession d'Harumafuji au grade suprême. Enfin, serait on tenté d'écrire car la seule fois où le yokozuna Harumafuji a été impérial (et a d'ailleurs fini zensho yusho), Hakuho s'était pris les pieds dans le tapis dès le troisième jour. Cette fois-ci, l'un comme l'autre enchainent les victoires sans faiblir et font monter doucement mais surement la pression à Fukuoka (qui n'a pas l'air plus enthousiaste que ça). Aujourd'hui, Harumafuji a fait dans le classique en repoussant Takekaze avec rage avant de le laisser s'effondrer subitement. Hakuho n'a pas été aussi tranchant mais a tout de suite reculé quand il a senti le déséquilibre de Shohozan qui s'est alors retrouvé à quatre pattes. Maintenant, la question est de savoir si Kisenosato peut jouer les trouble-fête. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'il a accompli son boulot avec sérieux en poursuivant Homasho, complétement dépassé, jusqu'à ce qu'il sorte. Avec une seule défaite de retard, il a donc son destin en main puisqu'il doit encore rencontrer les deux leaders. Sinon, la dernière Cendrillon à entretenir encore un semblant de suspense s'est retrouvée prématurément avec sa citrouille et ses haillons. Shotenro a en effet perdu son premier combat du tournoi à trop vouloir se précipiter sur Fujiazuma qui l'a opportunément esquivé pour le laisser tomber.
    ...
    Page 1 sur 7 123 ... DernièreDernière
  • Forum

    Damimonay

    [ Tochinoshin ] - Article

    Etrangement je n'ai trouvé aucun fil sur l'ozeki géorgien...

    Un court article sans information erronée sur le sumo le concernant :

    Damimonay 12/12/2019, 09h45 Voir le dernier message
    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    En même temps, y a tellement eu de jeunes prometteurs qui se sont cassés la gueule ces dernières années, moi ça ne me dérange pas la côté dur des promotions.

    lolo 27/11/2019, 21h23 Voir le dernier message
    Oortael

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    C'est un bémol dans le sens où les lutteurs de haut niveau ont quasiment tous été absents, ce qui minimise un peu sa victoire. Mais il reste de loin le

    Oortael 27/11/2019, 14h58 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Du coup, à la lecture du dernier post de Kasamatsuri, j’ai eu moins de scrupules à manger au restaurant que possède Asashoryu, dans le quartier

    skydiver 27/11/2019, 10h01 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Mais non le chanko est un plat sain et digeste, ce sont surtout les grandes quantités de riz ou de nouilles qui l'accompagne qui font pousser les kilos!

    Kasamatsuri 26/11/2019, 19h59 Voir le dernier message
    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Est-ce vraiment un bémol ces absences ? Au contraire, une longévité et une résistance qui rajoute à l'extraordinaire carrière de Hakuho.

    lolo 26/11/2019, 15h09 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    En effet. Et d'ailleurs, ce fil de discussion m’a donné faim. Actuellement au Japon pour une dizaine de jours, je crois que j’irai déjeuner

    skydiver 26/11/2019, 02h23 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Ce qui n'est guère étonnant vu que le chanko est un plat "familial" et que la cuisine de restaurant hors Japon est le plus souvent soit cliché

    Kasamatsuri 26/11/2019, 00h45 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Il est clair que les quantités ingurgitées par les lutteurs sont pour le moins impressionnantes mais, en tout cas, adaptées à leur buts et besoins.

    skydiver 24/11/2019, 23h08 Voir le dernier message
    shoubimaru

    Diet des sumos ?

    j'en mange à peu près une fois par semaine en automne-hiver, et je garde bien la ligne. tout est question de quantité...

    shoubimaru 23/11/2019, 22h17 Voir le dernier message