• Buyûzan tire sa révérence

    <div align="justify">L'ancien sekitori de la Musashigawa-beya Buyûzan a annoncé son intai lors de la treizième journée du Kyûshû basho, jour où il concèda le make-koshi face à un autre ancien sekitori, Hokutoiwa. On le savait diminué depuis pas mal de temps par divers pépins physiques aux genoux et au dos.
    A 33 ans , Buyûzan a donc décidé d'arrêter les frais déclarant : " Je ne peux plus pratiquer mon oshi-zumô davantage, je crois avoir réalisé tout mon possible, mon corps ne répond plus comme je le souhaiterais".
    <br>
    Revenant sur son dernier combat face à Hokutoiwa : "Même aujourd'hui , j'y suis allé avec tout ce que j'avais , je n'ai donc pas de regrets".
    <p>
    <center><img src=http://sports.nikkei.co.jp/photo/n0/20071125dxka005925.jpg></center>
    <p>
    Né le 29 juilet 1974 dans la préfecture d'Aichi non loin de Nagoya, Tayekoshi Tominaga est le troisième enfant d'une famile de paysans prospères.<br>
    C'est à l'âge de neuf ans qu'il participa à sa première compétition de sumo, devenant champion junior de sa ville.<br>
    A l'âge de 15 ans, un jour pluvieux allait changer le cours de son existence. Il participa à une compétion qui réunissait tous les jeunes talents de la préfecture d'Aichi dont le jeune Keiji Tamiya 13 ans qui prendra plus tard le shikona de Kotomitsuki.
    Sa belle prestation lors de ce tournoi l'incita à s'engager encore davantage dans la discipine. Après diverses autres prestations de qualité lors de compétitions universitaires, il fut recruté par la Musashigawa-beya début 1997, et entra dans le sumô professionnel en tant que makushita tsukedashi 60. Il fit ses débuts lors du haru basho 97 sous le shikona de Tominagayama et obtint son premier kachi-koshi. Trois ans lui furent nécessaires pour atteindre pour la première fois les sekitori lors du Natsu 2000. Ses tournois suivants furent peu significatifs, il alterna le bon et le moins bon et passa même trois basho en makushita entre le hatsu et le natsu basho 2001.
    <!--more--> <p>
    <center><img src=http://sumodb.sumogames.com/pics/105.jpg></center><p>

    Le basho suivant est considéré comme le tournant de sa carrière. Classé J12e , il remporta le Juryô-yushô lors d'un kettei-sen mémorable face à 7 autres lutteurs.<br>
    Il enchaîna lors de l'Aki suivant sur un 11-4 , performance qui lui permit d'atteindre enfin la makuuchi.<br>
    Deux double-digits consécutifs associés à 2 Kantô-shô (prix de la combativité) le propulsèrent au rang de Maegashira 1 est lors de l'Haru 2003.<br>
    Malheureusement blessé au début du tournoi suivant , il ne put défendre ses chances et ne retrouva jamais ensuite le niveau qui fut le sien à ce moment là.<br>
    Durant les trois ans qui suivirent , sa carrière fut jalonnée de performances honorables mais jamais exceptionnelles , alternant les make-koshi et les kachi-koshi. Son oshi-zumo caractéristique lui permit cependant de se maintenir en division makuuchi jusqu'au Nagoya 2005, tournoi où il concèda un sévère make-koshi en tant que M15 (4-11).
    <br>Relégué en Jûryô les 3 tournois suivants , Buyûzan trouva néanmoins les ressources pour faire son retour en makuuchi lors du Haru 2006. Il s'y maintiendra 3 tournois. Ce furent ses dernières apparitions en division reine.<br>
    L'aki basho 2006 fut un cauchemar pour le lutteur de la Musashigawa-beya. Diminué physiquement mais sans jamais se chercher d'excuses , il concéda un 1-14 au rang de J5o et fut relégué hors des divisions salariées. Marié le 31 mars 2006 , il déclara à ce moment là qu'il ferait tout pour redevenir sekitori , encouragé en cela par sa femme. Il ne parvient cependant jamais à atteindre son objectif.<br>
    Concédant cinq make-koshi de rang lors de ses cinq derniers tournois et redescendu au rang de makushita 40 , Buyûzan décida d'arrêter les frais la semaine dernière.<br>
    Considéré à l'intérieur de sa heya comme un rikishi volontaire, insatiable, et donnant tout y compris dans les séances d'entraînement, Buyûzan restera dans le monde du sumo en tant qu' Onaruto oyakata.
    <p>
    <center><img src=http://sumo.goo.ne.jp/ozumo_meikan/rikishi_joho/image/20001025.jpg></center></div>



  • Forum

    liclic

    Ichinojo, prise de mawashi

    Comme pour beaucoup de rikishi, le début du basho est souvent un très bon indicateur de la manière avec laquelle le rikishi combattra durant ce basho.

    liclic 07/08/2022, 23h26 Voir le dernier message
    skydiver

    Ichinojo, prise de mawashi

    Ichinojo affirme être particulièrement motivé et dit viser le grade d’Ozeki lors du prochain basho. Confirmation ou retour « à la normale », ça

    skydiver 03/08/2022, 01h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Hakuho reprend la Miyaginobeya

    L’annonce officielle de l’identité du nouvel Oyakata est arrivée assez tardivement, en effet.

    skydiver 03/08/2022, 01h01 Voir le dernier message
    lolo

    Hakuho reprend la Miyaginobeya

    C'était déjà prévu ? Car je trouve cela rapide, et en même temps, cette limite d'âge était forcement connu depuis un moment

    lolo 02/08/2022, 22h42 Voir le dernier message
    lolo

    Ichinojo, prise de mawashi

    Malgré la victoire, ces constations sur le sumo d'Ichinojo sont toujours d'actualité je trouve. Peut être que cette victoire sera le déclic...

    lolo 02/08/2022, 22h40 Voir le dernier message
    skydiver

    Hakuho reprend la Miyaginobeya

    Chikubayama - son ancien nom de rikishi - Oyakata quitte donc ce mois-ci la tête de la Miyaginobeya, atteint pas la limite d’âge fixée à soixante-cinq

    skydiver 01/08/2022, 22h06 Voir le dernier message
    skydiver

    Hakuho reprend la Miyaginobeya

    L’oyakata de la Miyaginobeya atteignant l’âge de 65 ans, il doit, selon les règles de la NSK, prendre sa retraite. L’ancien Hakuho Yokozuna

    skydiver 28/07/2022, 13h39 Voir le dernier message
    skydiver

    Nagoya basho

    Le site de la NSK propose des interviews des vainqueurs pour chaque division du Nagoya basho. L’interface en anglais facilitera votre recherche.

    skydiver 27/07/2022, 11h38 Voir le dernier message
    skydiver

    Nagoya basho

    Les prix spéciaux (Sansho) ont été attribués comme suit:

    - Shukun sho (performance exceptionnelle): Ichinojo qui remporte cette distinction

    skydiver 24/07/2022, 19h11 Voir le dernier message
    skydiver

    Nagoya basho

    Concernant les catégories hors Makuuchi:

    - Ryuden gagne en Juryô avec un score de 12-4.
    - Yoshii s’impose en Makushita avec 7

    skydiver 24/07/2022, 19h08 Voir le dernier message