• Kyûshû basho 2014 - 10ème journée (Tôka-me)

    Harumafuji : d'une main !

    Les combats en makuuchi ont gagné en intensité lors de cette dixième journée. Pas de doute, le sprint final est lancé. Et à tout signeur, tout honneur pour le seul lutteur encore invaincu : Kakuryû. Le yokozuna a mis un peu plus de temps pour manoeuvrer son adversaire du jour, Terunofuji. Mais ce dernier n'a pas vraiment eu le loisir d'inquiéter Kakuryû. Vite ceinturé par le yokozuna, Terunofuji a été déposé hors du cercle, sans pouvoir s'opposer. Le lutteur de l'Izutsu-beya continue donc son tournoi invaincu et sera difficile à battre lors du dernier tiers du tournoi. Quoique, il demeure une possibilité avec Hakuhô. Certes, son combat du jour n'a pas été exceptionnel, mais la gestion de celui-ci n'en demeure pas moins impressionnante. Hakuhô a donné le sentiment de vouloir vite en finir, à en juger par son faux-départ (matta), ce qui est rare chez lui. Mais une fois lancé dans la bataille contre Aoiyama, il se focalisa sur sa prise main gauche sur le mawashi du Bulgare. Celle-ci assurée, il ne lui restait plus qu'à enclencher la marche avant, contraignant le shin-sekiwake à se débattre sans pour autant trouver de parade. Hakuhô reste donc la plus grande menace pour Kakuryû, avec une victoire de moins. Mais que dire du troisième yokozuna, Harumafuji ? Depuis ses deux défaites gag, le yokozuna semble métamorphosé ! Il rayonne sur le dôhyô, exerçant une pression sur l'adversaire incroyable couplée à une grande mobilité. Pourtant opposé à Kisenosato, seul ôzeki à la lutte pour le titre, on n'a vu que le yokozuna. Harumafuji a remporté son duel d'une main ! Dès le tachi-ai, il repoussa avec force Kisenosato avec une seule main ! Mais il a préféré assurer son affaire en terminant à deux mains pour s'imposer sur oshidashi. Avec ces trois lutteurs en forme, le dernier tiers du tournoi s'annonce palpitant.

    Harumafuji n'a besoin que d'un bras pour repousser Kisenosato ! (©Asahi Shimbun)

    Les deux ôzeki en petite forme s'affrontaient aujourd'hui. Et "Malheur au perdant !", serait-on tenté de dire. Le vaincu du jour se retrouverait à 2 défaites du kadoban. Autant dire qu'il leur fallait tout donner pour repousser cela et espérer encore accrocher le kachi-koshi. Kotoshôgiku, depuis quelques jours, semble avoir retrouvé de l'impact et arrive à repousser vaillamment ses adversaires, pour des résultats -toutefois- fort différents. Comme hier, cela a payé aujourd'hui, l'amenant même à conclure son combat en repoussant Gôeidô hors du cercle en équilibre sur une jambe. Ce dernier semble, au vu de ce qu'il affiche depuis le début du tournoi, condamné au kadoban. Pour le pensionnaire du Sadogatake-beya, l'espoir demeure, mais il est ténu...

    Le shin-sekiwake Ichinojô poursuit son apprentissage du très haut niveau avec aujourd'hui un combat contre l'expérimenté et rusé Aminishiki. Ce dernier est un lutteur toujours compliqué à affronter, demandez donc à l'ancien ôzeki Kotoôshû... Le Mongol est quand même parvenu à s'imposer mais ce fut limite. Aminishiki s'est vite retrouvé sur le reculoir, essayant tant bien que mal de se dérober de l'emprise d'Ichinojô, mais sans parvenir à éviter l'inéluctable sortie de dôhyô. Pour sa part, Ichinojô l'a rejoint dans la foulée et, dans sa chute, emporta le gyôji au bas du dôhyô. Sans dégât pour ce dernier. Les deux sekiwake, promus pour la première fois de leur carrière à ce niveau, se retrouvent au terme de la 10ème journée avec une fiche de 5-5. Autant dire que rien n'est joué quant à la conservation de leur grade.

    Personne n'arrête Kakuryû, lancé vers un zenshô-yûshô ? (©Nikkei.com)

    Que s'est-il passé d'intéressant, encore, lors de cette dixième journée ? La victoire en situation de morozashi (prise intérieure des deux mains) de Jôkôryû contre l'infatigable Kyokutenhô ? Les victoires toutes en maîtrise et patience de Takayasu contre Toyonoshima (oshidashi) et de Tochiôzan contre Ikioi (katasukashi) ? Ou alors l'improbable combat entre deux lutteurs blessés mais revenus dans ce tournoi pour limiter la chute dans le banzuke : Ôsunaarashi contre Yoshikaze ? Avec une victoire brouillonne, mais ô combien importante pour l'Egyptien.

    On pourrait aussi orienter les amateurs de combats de tsuppari vers la lutte acharnée qui a eu lieue entre Homarefuji et Kotoyûki (victoire sur tsukidashi de Homarefuji). Ou recommander aux supporteurs des lutteurs européens de s'attarder sur la difficile mais, là aussi, ô combien importante victoire d'Amûru qui s'impose avec patience et technique (victoire sur shitatedashinage), et sur l'impressionnante victoire de Tochinoshin sur Chiyomaru grâce à un harite qui a retentit dans tout le gymnase et qui désorienta le lutteur du Kokonoe-beya. Et même un peu plus, vu que celui-ci saignait de la bouche.

    Enfin, on peut aussi noter le retour en forme de Myôgiryû qui signe sa 4ème victoire d'affilée et se retrouve aux portes du kachi-koshi (victoire là aussi sur katasukashi). La projection victorieuse de Kyokushûhô vaut le détour aussi, au détriment de Tamawashi. Dernier combat à ne pas manquer, celui opposant Chiyotairyû à Sôkokurai : victoire sur amiuchi.

    Dans la division jûryô, énième changement de leader avec, ce soir, Tokitenkû seul en tête et seul lutteur de la division à avoir obtenu son kachi-koshi. Etant en position de "sei-jûryô", il officialise dès aujourd'hui son retour en makuuchi pour le tournoi de janvier prochain.

    >>> Retrouvez les résultats de la 10ème journée sur le forum
  • Forum

    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    En même temps, y a tellement eu de jeunes prometteurs qui se sont cassés la gueule ces dernières années, moi ça ne me dérange pas la côté dur des promotions.

    lolo 27/11/2019, 21h23 Voir le dernier message
    Oortael

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    C'est un bémol dans le sens où les lutteurs de haut niveau ont quasiment tous été absents, ce qui minimise un peu sa victoire. Mais il reste de loin le

    Oortael 27/11/2019, 14h58 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Du coup, à la lecture du dernier post de Kasamatsuri, j’ai eu moins de scrupules à manger au restaurant que possède Asashoryu, dans le quartier

    skydiver 27/11/2019, 10h01 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Mais non le chanko est un plat sain et digeste, ce sont surtout les grandes quantités de riz ou de nouilles qui l'accompagne qui font pousser les kilos!

    Kasamatsuri 26/11/2019, 19h59 Voir le dernier message
    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Est-ce vraiment un bémol ces absences ? Au contraire, une longévité et une résistance qui rajoute à l'extraordinaire carrière de Hakuho.

    lolo 26/11/2019, 15h09 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    En effet. Et d'ailleurs, ce fil de discussion m’a donné faim. Actuellement au Japon pour une dizaine de jours, je crois que j’irai déjeuner

    skydiver 26/11/2019, 02h23 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Ce qui n'est guère étonnant vu que le chanko est un plat "familial" et que la cuisine de restaurant hors Japon est le plus souvent soit cliché

    Kasamatsuri 26/11/2019, 00h45 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Il est clair que les quantités ingurgitées par les lutteurs sont pour le moins impressionnantes mais, en tout cas, adaptées à leur buts et besoins.

    skydiver 24/11/2019, 23h08 Voir le dernier message
    shoubimaru

    Diet des sumos ?

    j'en mange à peu près une fois par semaine en automne-hiver, et je garde bien la ligne. tout est question de quantité...

    shoubimaru 23/11/2019, 22h17 Voir le dernier message
    jj

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Le combat entre Kaisei et Kotonowaka promet!

    jj 23/11/2019, 16h27 Voir le dernier message