• Natsu basho 2014 – 6ème journée (Muika-me)

    Tchao bye bye

    Hakuho trace et derrière les wagons commencent doucement à se détacher. Hier déjà, le reste du train a commencé à se décrocher lorsque les quatre rikishi co-leaders ont concédé leur première défaite. Aujourd'hui, l'écrémage a continué même si on peut constater que certains arrivent malgré tout à garder le rythme. A tout seigneur tout honneur, Hakuho a facilement dominé Aminishiki pourtant bien combatif mais tout simplement moins fort (et plus blessé) que le yokozuna. Il a eu beau gesticuler, le Mongol lui a gentiment montré la sortie et il est parti pour sa deuxième défaite consécutive. Comme lors du basho précédent, Kakuryu paraît le plus dangereux derrière l'empereur Hakuho. Devant un Kyokutenho plein de bonne volonté mais plus tout jeune (et sans victoire, d'ailleurs), le jeune yokozuna n'a pas eu de mal à s'imposer même s'il a un peu patienté et qu'il a quand même eu besoin d'une pirouette typiquement mongole (un balayage). Harumafuji, par contre, commence déjà à être sérieusement distancé. Alors qu'il avait son combat contre Toyonoshima bien en mains et qu'il s'apprêtait à le repousser dans le public, Tom Pouce l'a idéalement accroché d'une main sous le coude et l'a repoussé à l'autre bout du dohyo. Le yokozuna était tellement surpris qu'il ne s'est presque pas défendu de son expulsion qui a immédiatement suivie.


    Watashikomi de Kotoshogiku sur Endo hébété

    Autre lutteur à rester au contact, Kisenosato a arraché sa victoire du jour avec ses tripes tant Tochiozan a résisté. Heureusment pour l'ozeki, sa puissance est tellement supérieure qu'il a fini par expulser Tochiozan mais il a dû s'employer ! Les deux autres rikishi à une défaite sont Ikioi et Kitataiki, deux bons lutteurs qui sont dans une période favorable et qui bénéficient d'une position dans le ventre mou de la makuuchi. Ikioi a admirablement retourné et la situation et Myogiryu (qui fait un nouveau tournoi difficile) avec son kotenage défensif. Kitataiki, pour sa part, a donné une leçon à l'ambitieux Jokoryu qui s'est précipité tête en avant puis face contre terre lorsque son adversaire a décidé de s'esquiver. Finalement, cette journée n'était vraiment pas celle des jeunes loups puisqu'Endo et Goeido ont engrangé tous deux leur deuxième défaite. Confronté à Kotoshogiku, Endo a été submergé par la puissance de l'ozeki et a lourdement chuté sur le dos en tentant tout son possible pour le renverser. Il doit encore apprendre. Goeido, qui ambitionne toujours le grade d'ozeki, a commis une faute impardonnable face à Takekaze en se laissant piéger par un hatakikomi tellement prévisible de la part de ce lutteur qu'il n'aurait jamais dû passer. Goeido ou comment se tirer une balle dans le pied...
  • Forum

    Konosato

    Nagoya Basho 2020

    C’est officiel, le Nagoya Basho aura bien lieu, mais à Tokyo au Kokugikan, du 19 juillet au 2 août.

    2500 Spectateurs seront admis, mais

    Konosato Aujourd'hui, 20h36 Voir le dernier message