• Haru basho 2014 – 8ème journée (Nakabi)

    Le nez du Sphinx tombe

    Le combat du jour ce nakabi ne mat en présence ni un des yokozuna, ni même des ozeki ou sanyaku, mais deux des espoirs les plus populaires du sport à ce jour, comme si le public nippon (et visiblement aussi la NHK, qui zappe quasiment les combats précédents pour se focaliser sur le niramiai naissant…) espérait les voir rééditer à terme la rivalité Taka-Ake : Osunaarashi rencontre Endo. Le combat vif au départ, est mieux entamé par Endo, avant que les deux rikishi ne se figent pour de longues secondes, la tête d’Endo reposant sur l’épaule gauche de l’Egyptien. Osunaarashi prend alors l’initiative du mouvement et amène Endo à la tawara d’un bras droit surpuissant, mais Endo a vu le coup venir et parvient d’extrême justesse à contrer dans ce qui ressemble beaucoup à un utchari (dans l’esprit, à tout le moins). Il n’aura pas manqué grand-chose à Osunaarashi, dont le déficit d’expérience face à un universitaire de la trempe d’Endo n’est pas flagrant. Il lui reste à ne pas se démobiliser pour pouvoir décrocher un sansho, voire espérer mieux si l’un ou l’autre des yokozuna chutent. Mais les déficiences techniques du fils des sables lui promettent un basho difficile en haut des hiramaku lorsqu’il y parviendra, s’il ne fait pas évoluer sa manière de combattre.


    Un final d’acrobates.


    Takayasu offre une belle réplique au yokozuna des yokozuna ce jour, en empêchant pendant trente bonnes secondes ce dernier de chercher la prise avec le bras gauche. Mais une fois qu’il y parvient, après plusieurs makikae manqués, l’uwatenage, bien que peu rythmé, est attendu et terminal. Hakuho reste invaincu et a eu un adversaire, à défaut d’avoir du stress, en ce nakabi.


    Wajima n’est pas le seul grand à avoir un « bras gauche en or »…


    Harumafuji n’a pas la même adversité (Kaisei en l’occurrence), et ne met pas le même style, en plaçant une ouverture classique Isegahama . On lui accordera qu’il a été blessé, et qu’il reste invaincu.


    Opportuniste Harumafuji.


    Henka de mammouth de Shohozan sur l’ozeki Kotoshogiku, qui ne prend pas. On se dit alors que Kotoshogiku va punir l’impudent, mais Shohozan profite de la rythmique acquise par son coup de Trafalgar pour placer un sukuinage hyper rapide et décrocher la timbale. Basho somme toute serein pour Kisenosato pas franchement stressé par Tochinowaka, même si le grand échalas fait durer le plaisir. On voit mal l’ozeki ne pas disposer aisément de son kadoban. Kakuryu conserve encore ses chances de caresser une éventuelle promotion à la tsuna, en disposant d’un pourtant combatif Goeido, l’ozeki montrant plus de versatilité et d’adaptation en alternant défensive talentueuse et attaques tranchantes.


    Kakuryu trop complet.


    En perdition à un rang difficile, Tamawashi enregistre enfin un succès en puissance face à Okinoumi non moins en difficultés. Yoshikaze est à un rang moins compliqué mais réalise déjà un beau basho. Cela ne suffit pas toutefois face à Tochiozan qui se joue du feu-follet pour un oshidashi éclair. En parlant de perdition enfin, le terme paraît ne pas être trop fort pour Kotooshu, que l’on a déjà vu battu par Toyonoshima, ça ce n’est pas choquant, mais dominé dans l’allonge par un lutteur qui lui rend plus de trente centimètres, on peut dire que l’intai doit plus que caresser l’esprit du Bulgare à l’heure qu’il est… Beau basho d’Ikioi qui, à un rang assez compliqué, engrange un quatrième succès convaincant, face à Terunofuji qui lui rend une pareille plaisante. Pour avoir un beau vainqueur, il faut être deux. Succès puissant d’Ikioi qui garde une chance d’espérer les sanyaku. Gros combat (comme hier) d’Aoiyama qui ne laisse aucune chance à Kitataiki, maintenu bien à distance et repoussé sans coup férir. La légère claudication du vaincu peut s’expliquer par une cheville qui tourne lors de la chute fatale. Sans grand bruit, avec un sumo typé, Takekaze continue d’aligner les résultats probants, quasiment toujours au contact de la première partie des hiramaku sans (à une seule exception) atteindre les rangs sanyaku. Un tirage pas des plus glorieux lui permet de décrocher un sixième succès face à Chiyootori. Encore un exemple de maîtrise tactique d’Aminishiki qui alterne savamment poussées et tirages opportuns pour disposer de Tokushoryu. Vétérans pas morts, à l’instar de Kyokutenho. Chiyotairyu gagne facilement par un retrait basique après un é »change de tsuppari. Son adversaire était le déjà make-koshi Sadanofuji en perdition totale, ce qui aura facilité les choses. Toyohibiki continue à décevoir plus que de raison, vaincu aujourd’hui sans discussion physiquement et techniquement par Azumaryu, qui se fend pour l’occasion d’un rare et spectaculaire okurinage. Non seulement Papy, alias Kyokutenho, est un rikishi réputé pour sa technique et son sens tactique, mais il se permet le luxe, face à un lutteur qu’il maîtrise bien certes, de montrer qu’il est aussi pas dégueu sur le plan physique : Masunoyama, qui met un gros impact dans sa charge initiale, est raccompagné illico presto dans l’autre sens pour un succès facile du vétéran mongol, bien parti pour retrouver les joi-jin à nouveau. Gros impact physique de Takanoiwa qui domine le pourtant compact Takarafuji pour l’emporter sur oshidashi au terme d’un combat maîtrisé de bout en bout. Combat magnifique de Satoyama, qui résiste à l’ouragan de tsuppari pourtant bien placés par Gagamaru, avant de venir au mawashi. Le Géorgien tente bien quelques crochetages, mais c’est finalement le mini-rikishi qui fait fi des quelque 70 kilos ( !) de différence de poids pour projeter son adversaire en shitatenage, à graver dans les annales.


    La perf du jour est à l’actif de Satoyama.


    Enfin, Myogiryu semble se remettre d’un début de basho catastrophique à son rang, en surclassant au mawashi et en puissance le pourtant imposant gabarit de Chiyomaru. Combat médiocre de Jokoryu qui ne parvient pas à trouver la solution tactique face à Tenkaiho qui avait pourtant une fiche de 0-5 face à lui. Embarqué par la puissance du poids lourd, l’ex-universitaire concède un revers peu glorieux. Opposé à son premier hiramaku du tournoi, Homasho rencontre également sa plus forte contrepartie en la personne de Kagamio, qui oppose une féroce bataille du haut du corps, les deux lutteurs étant très attentifs à ne pas concéder de prise de mawashi. En finissant au terme d’efforts conséquents à pénétrer la garde du Mongol, Homasho s’assure un Kachi-koshi précoce et une option désormais plus que sérieuse sur le titre et le retour en makuuchi, même si Sokokurai reste plus que jamais à ses basques.

    En makushita, Tochinoshin reste plus que jamais le favori logique de la division, la lutte pour la montée ne connaissant pas de péripétie ce jour. En sandanme, Musashikuni reste invaincu et est donc kachi-koshi aujourd’hui. La jonidan ira à un outsider, tandis qu’en jonokuchi Abiko est déjà seul en course.
  • Forum

    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Âgé de 37 ans et 10 mois, l’ancien Sekiwake est le plus vieux vainqueur d’un basho depuis 1958, année de l’instauration du système actuellement

    skydiver 26/09/2022, 16h07 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Wakatakakage Sekiwake remporte le Prix de la technique.
    Takayasu Maegashira #4 se voit remettre le Prix du Fighting Spirit.
    Tobizaru

    skydiver 25/09/2022, 11h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Après cette dernière journée qui a vu Tamawashi gagner le basho pour la seconde fois, les résultats sont les suivants:

    - Tsurugisho 5-10

    skydiver 25/09/2022, 10h51 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Tamawashi Ichiro remporte la Coupe de l’Empereur avec un score de 13-2.

    skydiver 25/09/2022, 10h36 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Tamawashi et Takayasu demain pour une finale. Les Maegashira #3 et #4 n’étaient pas attendus pour se disputer la victoire lors de l’aki basho.

    skydiver 24/09/2022, 22h12 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Avant dernière journée de cet aki basho:

    - Terutsuyoshi 6-8 ashitori Hiradoumi 7-7
    - Chiyoshoma 9-5 uwatenage Yutakayama 4-10

    skydiver 24/09/2022, 10h52 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    La treizième journée a donné son verdict:

    - Chiyotairyu 5-8 tsukiotoshi Tsurugisho 4-9
    - Yutakayama 4-9 oshidashi Kotoshoho

    skydiver 23/09/2022, 11h24 Voir le dernier message
    Tadanobu

    Aki 2022 banzuke

    Un lutteur avec 10 victoires, quatre avec 9 victoires, on peut pas non plus complètement éliminer les 8-4.
    Quelle époque on vit

    Tadanobu 22/09/2022, 22h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    La douzième journée du basho donne les résultats ci-dessous:

    - Okinoumi 6-6 yorikiri Yutakayama 3-9
    - Kotoshoho 7-5 yorikiri

    skydiver 22/09/2022, 11h06 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Après onze jours de tournoi, les scores sont les suivants:

    - Hiradoumi 5-6 yorikiri Oho 7-4
    - Kotoshoho 6-5 tsukidashi Terutsuyoshi

    skydiver 21/09/2022, 12h55 Voir le dernier message