• Nagoya basho 2013 – 9ème journée (Kokonoka-me)

    Statu quo

    On prend les mêmes et on recommence. La situation est identique à la veille avec un yokozuna dominateur et invaincu et deux poursuivants à une longueur. Le yokozuna, c'est Hakuho qui s'est retrouvé face à un Goeido déterminé mais incapable de s'imposer. Comme il faisait quand même mine de résister, le grand maître Mongol a décidé de reculer franchement jusqu'à la tawara pour mieux se dégager afin de projeter tout à son aise le sekiwake en déséquilibre. Maîtrise de son art, intelligence du combat, conscience instinctive des limites du dohyo : comment résister à un tel cocktail ? En attendant, ils sont deux à entretenir l'illusion. Devant la nouvelle terreur des dohyo, Chiyotairyu, Kotooshu a été incisif, n'hésitant pas à absorber le choc de l'atari et contrôlant admirablement le très remuant élève de Kokonoe. Avec son allonge de géant, l'ozeki a rappelé au petit nouveau qui était le plus fort en l'attrapant au mawashi pour mieux le balancer. Kaisei a continué sur sa lancée en disposant facilement d'un Wakanosato vieillissant. Il n'a eu qu'à avancer pour le sortir et conserver son déficit d'une seule défaite.



    Lancés dans une vraie bataille de rue à grands coups de baffes, Harumafuji et Myogiryu ne se sont pas ménagés lors d'une lutte d'une agressivité peu commune. Solide comme un roc, Myogiryu ne s'est pas laissé déstabiliser et a repoussé furieusement le yokozuna. Kakuryu contre Kotoshogiku était le premier choc d'ozeki de ce basho. Le combat, intense, a tenu ses promesses même si Kakuryu a rapidement pris l'avantage grâce à un petit pas de côté pour éviter le côté monomaniaque de la poussée en ligne kotoshogikienne. Suite à ça, Kakuryu s'est trouvé mieux placé sous le centre de gravité de l'ozeki de la Sadogatake qui ne pouvait que sortir malgré une certaine résistance. Kisenosato s'est beaucoup dépensé pour sortir Aminishiki et a eu énormément de mal tant le maegashira était mobile. Il s'est même retrouvé en danger à un moment ce qui l'a obligé à pousser sans contrôle et à tomber en même temps qu'Aminishiki sortait. Après une longue discussion des juges, il a été décidé que les deux rikishi devaient s'affronter à nouveau. Cette fois ci, l'ozeki a eu la présence d'esprit de bien se coller à Aminishiki pour l'empêcher de le faire tourner en bourrique. Cette stratégie a été payante même si Aminishiki a résisté un long moment à son expulsion.

    Takekaze n'est décidément pas à la fête. Lui, si tranchant d'habitude, n'a pas pu contenir les assauts de Shohozan et a fini par sortir sans gloire ce qui le précipite déjà dans le make koshi. Tokitenku a reculé autant que Takayasu a avancé, tentant de faire chuter le japonais à tout prix. Ce dernier ne s'est pas fait avoir, restant bien équilibré avant de bouter l'insolent Mongol hors du dohyo. Malmené par Kyokutenho qui lui a bien enserré les bras, Tochiozan a déployé une belle énergie pour sortir le vétéran. Dominateur, Kitataiki n'a eu aucun mal à sortir Fujiazuma. Ikioi ne semble pas avoir eu plus de difficulté avec Gagamaru une fois qu'il l'a bloqué net à l'atari. Ce dernier concède ainsi son kachi koshi.

    Alors qu'il avait le combat bien en main et qu'il s'apprêtait à sortir Takarafuji, Toyonoshima s'est fait surprendre par une superbe esquive qui lui a fait mordre la poussière. Très facile, Okinoumi a sorti Sadanafuji après un combat à sens unique. Aran et Yoshikaze n'ont pas hésité à se frapper allégrement lors d'un duel d'une grande violence. A ce petit jeu, on aurait pu croire que Yoshikaze l'emporterait mais c'est le contraire qui est arrivé, ce qui a obligé Yoshikaze à tellement reculer qu'il en est sorti tout seul. Aoiyama découvre les vertus du sumo de poussée. Avec son physique imposant et sa bonne réactivité au tachi-ai, la poussée franche et massive lui va bien, comme l'expulsion de Jokoryu en atteste. Converti de la première heure au sumo de poussée, Toyohibiki a disposé de Tamawashi presque aussi facilement.

    Daido n'y arrive pas mais alors pas du tout. Après son make-koshi, la victoire continue à le déserter alors qu'il paraît être en bonne forme. Contre Tamaasuka, un lutteur qui lui réussit pourtant bien d'habitude, Daido a été complétement surclassé, incapable de répliquer à ce sumo offensif qui l'a obligé à s'effondrer. Tokushoryu a pris la bonne option en fonçant droit devant pour emporter Kotoyuki, incapable de répliquer. Toujours aussi enthousiaste, Masunoyama a littéralement submergé Kagamio qui n'a fait que reculer et a fini par s'écrouler sous la pression. Bien bloqué par une excellente prise des deux bras, Sokokurai a été contraint de se déplacer selon le bon vouloir de Shotenro qui lui a gentiment demandé d'aller au delà de la tawara.

    En juryo, cette deuxième semaine de tournoi continue d'être dominée par le petit nouveau Endo qui semble très à son aise à ce niveau. Encore une fois, il ne lui a fallu que quelques secondes pour repousser Asahisho sans se mettre en danger un seul instant. Non seulement il conserve la tête mais il est aussi le premier juryo à obtenir le kachi koshi. Homasho continue de le suivre de près après sa victoire laborieuse sur Oniarashi qui s'en est donné à cœur joie avec les tsuppari. Tochinowaka est l'autre rikishi à le suivre à une défaite. Comme Homasho (et donc contrairement à Endo qui semble en balade), l'ancien maegashira a été laborieux pour se débarasser d'un Satoyama coriace qui a tenté des prises originales. Mais au final, Tochinowaka, bien campé sur ses jambes, l'a emporté avec un très classique yorikiri. Bousculé dans un premier temps par Homarefuji, Takanoiwa a fait preuve de sang froid en reprenant le dessus avec une très belle prise de mawashi qui lui a permis de sortir son adversaire efficacement. Très vif, Osunaarashi commence à s'attirer les faveurs du public avec son sumo généreux. Harcelant sans cesse Tenkaiho, il l'a fini sur un uwatenage de belle facture. Complétement dominé par Kyokushuho, Daikiho a été chanceux lorsque ce dernier a posé sa main au sol alors qu'il le projetait, comme l'ont confirmé les juges. Auteur d'un basho solide, Asasekiryu a remporté une sixième victoire en projetant habilement Chiyoarashi. Wakakoyu a bien tenté de bouger l'énorme Tokushinho mais il s'est heurté à un mur qui l'a emporté quand il s'est mis en marche (le concept du mur marcheur n'existe qu'en sumo). Quelle idée de rester en ligne face à tel mastodonte. Il aurait dû prendre exemple sur Takanoyama qui a tenté une prise de bras à Kotomisen avant de sortir. Bon, cela n'a servi à rien mais au moins a t'il essayé.

    En minarai, les choses se précisent. Ils ne sont plus que trois invaincus en makushita. Aucun des trois n'est vraiment une vedette. Le mieux placé, Kairyu, est aussi le seul des trois à avoir remporté un yusho dans cette division (un peu à la surprise générale). Il est donc capable de renouveler un coup ponctuel, surtout qu'en tant que makushita 15, avec un peu de chance, il peut envisager la juryo s'il gagne ses deux derniers combats. Goshi a déjà gagné un yusho lors de son premier tournoi (en jonokuchi) et a progressé relativement rapidement. Ce jeune lutteur semble prometteur et a bénéficié jusque là de sa position relativement confortable en bas de makushita. Enfin, Asatenmai est l'inconnue dans cette équation. S'il s'est enraciné très récemment en makushita, il a plus souvent connu la sandanme et, surtout, n'a jamais remporté un seul yusho au long d'une carrière pourtant déjà longue (plus de 13 ans). La perspective d'un yusho sous forme de couronnement de son parcours doit particulièrement le motiver et le rend très dangereux. Un mot de l'ancien maegashira Sagatsukasa qui a subi une quatrième défaite, synonyme de make koshi.
    En sandanme, l'ancien universitaire Ishiura est le grand favori, dans la ligne de ses deux yusho en jonokuchi et jonidan. Attention toutefois au très jeune Onosho, très talentueux et qui apparaît comme un rival naissant pour Ishiura, même si ce dernier l'a déjà battu deux fois en autant de rencontres.
    En jonidan, le yusho devrait se jouer entre le solide Mongol Daishoho qui ne semble pas vouloir trop trainer en route et Tsugaruumi dont ce basho est le premier exploit d'une carrière relativement banale jusque là.
    En jonokuchi, le duel décisif était entre Ikeru et Horikiri, les deux grands favoris, qui se sont rencontrés aujourd'hui. Comme on pouvait s'y attendre, Ikeru sort vainqueur, non sans mal car Horikiri a eu l'intelligence d'essayer de le maintenir à distance et reste le grandissime favori d'une division qu'il a déjà remporté deux fois au gré de ses blessures. Ne négligeons toutefois pas Matsuda, toujours invaincu et en net progrès par rapport à son premier tournoi qu'il avait fini make koshi.
  • Forum

    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Il est désolant de voir Ura se traîner ainsi sur le dohyo. Son makekoshi était difficilement imaginable à l’issue de la sixième journée du basho.

    skydiver Hier, 22h11 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Avant dernière journée du basho:

    - Sadanoumi 9-5 uwatenage Roga 6-8
    - Tokihayate 6-8 tsukiotoshi Hokutofuji 6-8
    - Tamawashi

    skydiver Hier, 21h45 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Quatre rikishi peuvent encore logiquement prétendre à la la victoire finale. Un basho ouvert donc mais qui restera marqué par les abandons rapides de

    skydiver 24/05/2024, 12h48 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Ura, maintenant en position de makekoshi, poursuit son improbable spirale infernale avec une septième défaite de rang.

    skydiver 24/05/2024, 12h43 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Résultats de la treizième journée en cours:

    - Ichiyamamoto 7-6 tsukidashi Tsurugisho 3-10
    - Roga 6-7 okuridashi Hokutofuji

    skydiver 24/05/2024, 10h45 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Que penser de Ura, invaincu après six journées et qui vient donc d’enregistrer sa sixième défaite d’affilée…?

    skydiver 23/05/2024, 11h21 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Après cette douzième journée les scores sont les suivants:

    - Ichiyamamoto 6-6 oshitaoshi Ryuden 7-5
    - Roga 5-7 uwatedashinage

    skydiver 23/05/2024, 10h44 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Oui, on n’est pas loin de l’hécatombe. Avec des rikishi du haut du banzuke qui plus est.

    skydiver 20/05/2024, 08h24 Voir le dernier message
    liclic

    Tournoi au Kokugikan

    Ce qui m'attriste le plus, c'est le nombre très élevé de kyujo que ce soit pour blessure pour covid...

    liclic 20/05/2024, 03h55 Voir le dernier message
    skydiver

    Tournoi au Kokugikan

    Ura rentre dans le rang avec une deuxième défaite d’affilée. Tout reste ouvert pour la victoire finale après cette première semaine.

    skydiver 19/05/2024, 16h12 Voir le dernier message