• Haru basho 2013 - 6ème journée (Muika-me)

    Le groupe des poursuivants du yokozuna Hakuho se splitte en 2 !

    Hakuho se méfie du tachi aï de Chiyotairyu déja vainqueur de 2 ozeki et surtout d'Harumafuji pour son premier basho dans les rangs joijin. Le yokozuna encaisse la poussée initiale de son opposant et se décale sur sa droite afin de lui placer un magnifique sukuinage.





    Tranquille pour le yokozuna

    Difficile de faire plus rapide pour expédier son adversaire à l'extérieur de la tawara. Le départ d'Harumafuji est tout simplement parfait et Tokitenku finit en bas du doyho en oshidashi.

    Kotooshu ne se présentant pas sur le dohyo, Myogiryu remporte la shiroboshi par fusensho.

    Goeido est le plus incisif dans le tachi aï et Kakuryu ne peut que reculer devant cette poussée initiale. L'ozeki parvient dans un premier temps à se stabiliser au bord de la tawara et remettre le combat au centre du dohyo. Le sekiwake utilise alors une seconde poussée qui finit par terrasser le Mongol en le sortant, malgré une belle résistance de ce dernier, en yorikiri.


    Kotoshogiku prend le départ idéal et Tochinoshin ne peut que reculer devant cette poussée frontale et le combat se termine en yorikiri.

    Baruto encaisse la première attaque de Kisenosato et s'écarte légèrement sur sa gauche afin de faire passer l'ozeki sous son bras et l'envoyer à terre en hatakikomi.

    Tochiozan se fait surprendre par la porte ouverte d'Aminishiki et chute sur le dohyo en tsukiotoshi.

    Le début de l'affrontement entre Takayasu et Ikioï est équilibré et alors qu'on pense que le second cité prend légèrement l'avantage il se fait cueillir par un shitatenage imparable.

    Shohozan attaque Okinoumi en nodowa et tsuppari et celui-ci n'a pas d'autre possibilité que de reculer et c'est logiquement qu'il se fait sortir en oshidashi.

    Aoiyama prend un départ canon mais Toyonoshima encaisse et dévie sur sa droite la poussée de l'Européen qui se retrouve au sol en hikiotoshi.

    Gagamaru et Kaisei font un tachi aï qui contre la poussée adverse et le combat se maintient au centre du dohyo durant un petit moment jusqu'à ce que Gagamaru parvienne à faire reculer le Brésilien et le sortir en oshidashi.

    Kyokutenho équilibre sa fiche en sortant Aran dans un affrontement qui a vu dans un premier temps l'Européen prendre le dessus et l'avantage dans le duel mais alors qu'il parvient à soulever le doyen de la makuuchi on pense que l'affaire est entendue. Même s'il ne parvient pas à le maintenir en l'air il pourra profiter de son déséquilibre mais c'est sans compter sans l'expérience du rikishi de la Tomozuna beya qui est énorme et qui contre-attaque directement en faisant tourner le combat et Aran emporté par ce mouvement tournant sort en yorikiri.

    Tamawashi est le plus prompt à se mettre en action et Kitataiki est très vite mis en grande difficulté près de la tawara mais il parvient à se reprendre et à contrer le départ ultra rapide de son opposant. Il inverse la tendance et fait reculer le Mongol et le sort tranquillement en yoritaoshi.

    Dans le duel qui oppose 2 lutteurs à la recherche de leur 1ère shiroboshi, l'affrontement tourne dès le tachi aï en faveur de Toyohibiki qui expulse facilement Tochinowaka en oshidashi.

    Yoshikaze est le plus prompt à se mettre en action dans son duel qui l'oppose à Daido mais il ne prend pas un avantage décisif et c'est son adversaire qui en le faisant tourner le conduit à l'extérieur en oshidashi.

    Fujiazuma prend facilement la mesure de Sotairyu et l'expulse en tsukidashi.

    Shotenro prend un excellent départ et accule Takarafuji à la tawara qui tente de se soustraire à cette emprise et se remettre un peu plus au centre du cercle en se décalant sur sa droite. Dans cette manoeuvre il se fait déséquilibrer par son adversaire et finit au sol en hatakikomi.

    Jokoryu possède d'entrée un avantage dans le combat et il ne cesse de l'accroître au point d'acculer Oiwato à la tawara. Alors qu'il place la dernière poussée le shin-maegashira se décale sur sa droite et en sautant en l'air. Son advesaire finit à terre le premier mais je pense que le gyoji et les shimpans tiennent compte de la règle du « corps mort » d'Oiwato pour déclarer le rikishi de la Kise beya vainqueur en oshidashi.

    Alors que tout laisse à penser que Wakanosato a fait le plus dur en faisant reculer Takekaze après son attaque initiale, on assiste à un contre qui fait équilibrer le combat et le sekitori de l'Oguruma beya profite d'un petit déséquilibre de l'ex-sekiwake pour lui faire mettre les 2 mains sur le sol (hikiotoshi).

    Masunoyama a une allonge plus grande mais un de ses nodowa se trouve être dévié et finit en l'air. Chiyonokuni parvient à s'engouffrer dans la garde de son adversaire et le manoeuvrer au corps-à-corps et il ne suffit que d'un simple petit bloquage rapide sur la cheville gauche, alors qu'il le fait avancer, pour lui permettre de placer un hatakikomi.
    Victoire éclair de Sadanofuji sur Sagatsukasa dès la poussée initiale en oshidashi.

    En juryo, Azumaryu est toujours seul en tête et toujours invaincu suite à son succès du jour face à Chiyootori, un de ses poursuivants, en hatakikomi. Des 5 poursuivants d'hier, il ne pouvait plus qu'en rester 2 car les 4 autres se rencontraient directement. Sont sortis vainqueurs de ces duels, Kyokushuho et Asasekiryu respectivement gagnants de Tamaasuka (shitatenage) et Tochihiryu (oshitaoshi).

    Difficile de dégager un favori dans les 14 leaders invaincus de la division makushita alors que tous les lutteurs ont disputés 3 combats.

    En sandamne, Masutoo, Amuru et Tosayutaka sont bien là dans le groupe des leaders et sont à mon sens les favoris logiques de la division.

    En jonidan, Tamao tient son rôle de favori en étant invaincu à l'issue de cette 6ème journée.

    En jonokuchi, vu le peu de lutteurs, ils ne sont déjà plus que 3 invaincus........