• Nagoya basho 2011 - 7ème journée (nanoka-me)

    Hakuhô et Harumafuji poursuivent leur mano à mano à distance

    Nous voici bientôt arrivés à mi-course dans ce Nagoya basho 2011. Même si le public semble bouder le tournoi, les lutteurs donnent leur maximum. Cet état d'esprit devrait porter ses fruits en septembre, à Tôkyô, s'il perdure.
    Côté compétition, qu'en ressort-il ? Nous nous retrouvons avec deux lutteurs invaincus en makunouchi : le yokozuna Hakuhô et l'ôzeki Harumafuji. Tous les deux se sont imposés aujourd'hui, le premier en éprouvant quelques difficultés à disposer de Wakakôyû, n'y parvenant qu'en contenant les tsuppari de son adversaire et en le déséquilibrant finalement ; le second, par contre, s'est imposé avec la manière et a fait montre d'une sacrée détermination : Harumafuji a aggripé dès le tachi-ai le mawashi de son adversaire pour le projeter immédiatement au sol. Imparable et spectaculaire ! Pour un peu, on aurait eu le sentiment de voir l'ancien yokozuna Asashôryû combattre ! Si ces deux rikishi poursuivent leur parcours en demeurant invaincus, cela pourrait nous promettre un superbe dénouement lors du senshûraku. Mais nous n'y sommes pas encore, une semaine complète les attend encore et les poursuivants sont nombreux.

    En effet, pas moins de 5 lutteurs pointent à une longueur du duo mongol : les étonnants Fujiazuma et Takayasu, le confirmé Hômashô et les expérimentés Kotoshôgiku et Baruto. Les deux premiers ont remporté leur combat d'une manière peu ou prou identique : tout en maîtrise, dès le tachi-ai, s'appliquant par la suite à sortir leur adversaire du cercle sacré. Pour une première fois à ce niveau, ils s'en sortent parfaitement bien, à l'inverse de leurs collègues de promotion Takarafuji (1-6, première victoire toutefois), Daidô (2-5) et Sagatsukasa (3-4). Ce dernier peut encore inverser la tendance. Concernant Hômashô, son combat fut assez tranquille, ce dernier encaissant bien l'impact de l'ancien ôzeki Miyabiyama et le manœuvrant intelligemment vers l'extérieur du dohyô. Le sekiwake Kotoshôgiku s'est aisément défait de Yoshikaze. Vif sur l'adversaire pour l'empêcher de développer un sumô offensif, prompt à harceler son adversaire sur le reculoir, il empoche facilement une sixième victoire. Enfin, l'ôzeki estonien Baruto a, quant à lui, joué avec le feu contre le Géorgien Tochinoshin. Au tachi-ai, le colosse Baruto s'est attaqué à maintenir son adversaire loin de lui en appliquant un nodowa pour le déséquilibrer. Une fois sa prise lâchée, il a tenté de placer une projection en plaçant une main sur la nuque de Tochinoshin. Mais ce dernier parvint à conserver un peu d'équilibre, suffisamment pour compliquer la victoire de l'Estonien, les deux lutteurs chutant au sol quasiment en même temps.


    Hakuhô esquive Wakakôyû et s'apprête à le plaquer au sol. Le yokozuna demeure invaincu.


    Depuis qu'il a battu le record de victoires de l'ancien dai-yokozuna Chiyonofuji, on s'attendait à voir l'ôzeki Kaiô enchainer les victoires, mais hier, il a semblé à la peine. Ce qui ne fut pas du tout le cas aujourd'hui, loin s'en faut. Kaiô a montré à tout le monde qu'il possédait encore des ressources autant morales que physique pour développer un sumô agressif et conquérant. Et, en plus, quand il est supporté et encouragé par tout un public comme ce fut le cas lors de cette septième journée, cela donne un surplus d'énergie. Son combat contre Aminishiki, qui n'est pas le dernier venu, a mis du temps à dessiner les contours de sa victoire. Au tachi-ai, les deux lutteurs sont restés à distance, se contentant d'échanger quelques tsuppari, avant que le véritable combat ne commence. Une fois au corps-à-corps, Kaiô a mis toute son énergie pour sortir Aminishiki, mais ce dernier résista avec force, acculé au tawara, bien en équilibre dessus. Kaiô dut peser de tout son poids pour le renverser et empocher sa troisième victoire du tournoi, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

    Sinon, notons que l'ôzeki Kotoôshû et le hiramaku Ôkinoumi ont remporté leur cinquième victoire en disposant respectivement de Toyonoshima (qui lui réussit rarement) et de Kyokutenhô, en n'ayant peu à s'employer. Dans le combat entre sekiwake, la victoire revient à Kisenosato qui a dû dans un premier temps contenir Kakuryû avant de pouvoir le sortir hors du cercle. Le Russe Aran a surpris son monde en s'imposant face à Takekaze, pourtant bien en forme. Ce dernier voit s'éloigner ses chances de se mêler au yûshô avec cette seconde défaite. Enfin, faut-il s'inquiéter pour le show-man Takamisakari ? Celui-ci s'est incliné pour la sixième fois du tournoi, ce qui est son pire départ depuis plus d'un an, à l'Aki basho 2010 , avec un score de 4-11 en tant que maegashira 5 est. Cette fois, tout make-koshi renverrait le chouchou du public en jûryô, division qu'il n'a plus revue depuis... l'Hatsu basho 2002 et son titre remporté ! Est-ce le chant du cygne d'un lutteur atypique ?

    Dans les divisions inférieures, la surprise vient de Takanoyama qui, pour sa première apparition dans les rangs salariés (10 ans après ses débuts), mène seul la division, grâce à sa sixième victoire, décrochée contre Hamanishiki sur kotenage. Il profite aussi des défaites de Tsurugidake et Tamaasuka. Il doit désormais composer avec 8 lutteurs à 5-2, tous avides de le rejoindre et de lui prendre la place : Myôgiryû, Tsurugidake, Chiyonokuni, Sôtairyû, Tenkaihô, Shironoryû, Hôchiyama et Tamasuka. Cela promet de jolies empoignades dans les jours à venir.

    En makushita, ils sont encore 5 lutteurs invaincus : Naoe, Wakanoshima, Chiyomaru, Yamashita et Shoketsu.

    En sandanme, ils sont aussi 5 à demeurer intouchables : Amuru, Nishikikaze, Karatsuumi, Obamaumi et Kasugaryû.

    En jonidan, demeurent invaincus : Maenofuji, Daishoai, Ranbo, Azumanami, Hasugeyama, Kotodaiki et Mori.

    En jonokuchi, ils ne sont que deux : Sakumayama et Sasanoyama.

    Aminishiki a beau résister, Kaiô finira par l'emporter en le faisant chuter.

    RESULTATS DE LA DIVISION MAKUNOUCHI

    E-M14
    Takamisakari
    1-6
    yorikiri E-J2
    Yoshiazuma
    4-3
    O
    E-M13
    Sagatsukasa
    3-4
    oshidashi E-M15
    Fujiazuma
    6-1
    O
    O W-M12
    Toyohibiki
    5-2
    uwatenage W-M11
    Tochinowaka
    5-2
    O E-M11
    Takayasu
    6-1
    yorikiri W-M15
    Kimurayama
    3-4
    W-M14
    Tochinonada
    2-5
    yorikiri W-M10
    Takarafuji
    1-6
    O
    O E-M10
    Kitataiki
    3-4
    yorikiri W-M13
    Shôtenrô
    3-4
    E-M12
    Daidô
    2-5
    shitatenage W-M9
    Asasekiryû
    3-4
    O
    O E-M9
    Hômashô
    6-1
    oshidashi W-M8
    Miyabiyama
    3-4
    E-M7
    Tokitenkû
    4-3
    yorikiri E-M8
    Tochiôzan
    5-2
    O
    W-M7
    Gagamaru
    2-5
    sukuinage W-M5
    Wakanosato
    4-3
    O




    O E-M5
    Kaisei
    3-4
    tsukiotoshi E-M6
    Tamawashi
    1-6
    O W-M6
    Aran
    4-3
    yoritaoshi W-M4
    Takekaze
    5-2
    E-M2
    Kyokutenhô
    1-6
    yorikiri E-M4
    Ôkinoumi
    5-2
    O
    W-S
    Kakuryû
    5-2
    oshidashi W-S
    Kisenosato
    4-3
    O
    O E-S
    Kotoshôgiku
    6-1
    yorikiri W-M1
    Yoshikaze
    1-6
    E-K
    Gôeidô
    1-6
    uwatenage W-O
    Harumafuji
    7-0
    O
    O E-O
    Baruto
    6-1
    uwatenage W-K
    Tochinoshin
    2-5
    W-M2
    Toyonoshima
    2-5
    oshidashi W-O
    Kotoôshû
    5-2
    O
    O E-O
    Kaiô
    3-4
    yoritaoshi W-M3
    Aminishiki
    1-6
    O E-Y
    Hakuhô
    7-0
    hatakikomi E-M3
    Wakakôyû
    2-5



    RESULTATS DE LA DIVISION JÛRYÔ
    E-ms2
    Kyokushûhô
    2-2
    yoritaoshi W-J12
    Myôgiryû
    5-2
    O
    O E-J12
    Masuraumi
    4-3
    oshidashi W-J11
    Kakizoe
    1-6
    E-J10
    Tsurugidake
    5-2
    yorikiri E-J11
    Chiyonokuni
    5-2
    O
    O W-J13
    Arawashi
    2-5
    shitatenage W-J8
    Kanbayashi
    0-7
    E-J13
    Hitenryû
    4-3
    uwatedashinage W-J7
    Sôtairyû
    5-2
    O
    E-J7
    Sadanofuji
    3-4
    shitatenage W-J10
    Tenkaihô
    5-2
    O
    O W-J9
    Shironoryû
    5-2
    yorikiri W-J6
    Kaonishiki
    3-4
    E-J9
    Hamanishiki
    1-6
    kotenage W-J5
    Takanoyama
    6-1
    O
    O E-J5
    Hôchiyama
    5-2
    yorikiri E-J8
    Akiseyama
    1-6
    O E-J6
    Sadanoumi
    4-3
    yorikiri W-J3
    Tamanoshima
    2-5
    E-J3
    Matsutani
    2-5
    oshidashi W-J2
    Bushûyama
    4-3
    O
    O W-J4
    Aoiyama
    4-3
    yorikiri W-J1
    Tamaasuka
    5-2
    O E-J1
    Masunoyama
    4-3
    yorikiri E-J4
    Kokkai
    3-4



    Crédits photos :