• Aki basho 2010 10e journée (tokka me)

    Tout simplement trop fort.
    Business as usual pour le yokozuna Hakuho, toujours aussi concentré et déterminé. Opposé au sekiwake Tochiozan que l’on n’attendait pas à ce niveau de performance comme sekiwake, il se saisit d’entrée du mawashi de son adversaire, se pose et l’exécute froidement d’un yorikiri imparable. Ce n’est pas l’esprit d’Asashoryu que l’on a vu sur le dohyo, certes, plutôt celui de Takanohana. Mais l’important est dans le fait qu’il poursuit sa marche vers la légende, qui n’est plus qu’à douze encablures désormais.





    Un bon basho pour Tochiozan, mais on ne déplace pas si aisément une montagne…



    Derrière lui, seul le Bulgare Kotooshu paraît en mesure de faire encore un peu durer le suspense, on l’espère jusqu’à la quatorzième journée qui devrait le voir opposé au yokozuna. Car si Kaio a pu profiter de la déconcentration de Baruto hier, il n’en est rien aujourd’hui face à Kotooshu déterminé et solide, qui fait parler sa puissance face au vétéran bien faible sur ce combat. La prise extérieure main droite du Bulgare lui permet de tomber son adversaire après deux secondes de combat. Kotooshu reste (théoriquement) en course. 400ème combat de makuuchi pour Yoshikaze, qui rentre à l’intérieur de la garde de Tochinonada et le soulève pour la victoire, mais sort en même temps, provoquant un mono-ii. Torinaoshi. La henka de Yoshikaze est inefficace mais lui permet de dénier la prise de mawashi et, après avoir pris le contrôle des bras de son adversaire, de le repousser hors la tawara. Trop de précipitation pour Kitataiki qui charge violemment mais est contré par un sukuinage de Takekaze. Kachi-koshi, et Takekaze comme Yoshikaze restent dans la lutte pour le yusho (mathématiquement, bien sûr).





    Le bûcheron balte dans ses œuvres…
    Derrière Hakuho et Kotooshu, Baruto remet puissamment les pendules à l’heure après sa défaite surprise de la veille. Après un tsuppari magistral, la lutte en vient au mawashi. Une fois stabilisé, l’Estonien soulève son adversaire et l’achève d’un splendide tsuridashi d’école. Le Balte n’est pas mort et décroche son kachi-koshi, en infligeant en même temps le make-koshi à Kyokutenho, qui n’a plus la puissance pour combattre à ce niveau. Autres kachi-koshi du jour, ceux de Yoshikaze et Takekaze.


    Le dernier ozeki, déjà hors-course, connaît un choc contre un compatriote mongol. Harumafuji affronte Tokusegawa, ce dernier faisant du mieux qu’il peut avec un torikumi d’enfer. L’ozeki Harumafuji, bien en peine ces derniers jours, ne fait qu’une bouchée de son adversaire qu’il expulse d’un tsuppari.


    Oshi furieux pour Kisenosato qui semble en contrôle de son combat, mais laisse imprudemment le Mongol Kakuryu lui prendre le mawashi. A partir de là, la messe est dite en yorikiri. Kisenosato déçoit encore et se trouve maintenant en danger de quitter les rangs sanyaku. Lutte solide et puissante en oshizumo pour Aran, qui contrôle Homasho, pousse en tsuppari, tire, déséquilibre et sort son adversaire. Aran peut lui encore espérer rester sekiwake, avec un torikumi désormais plus favorable. Takamisakari poursuit son calvaire en subissant comme prévu la loi des gaburi-yori de Kotoshogiku. Pas de côté inefficace pour Aminishiki sur Tochinoshin, qui doit ensuite engager la lutte au mawashi et en puissance. A ce jeu-là, Tochinoshin reste le plus fort. Le Géorgien peut entrevoir les sanyaku en cas de bonne fin de basho.


    Combat de lutteurs mal en point entre Kyokunankai et Toyozakura, remporté au terme d’une lutte au mawashi bien mieux menée pour le premier cité, le vétéran étant un pousseur naturel. Toyozakura est en danger de rétrogradation. Poussée violente et continue pour Gagamaru qui anéantit Wakatenro en une seconde et demie. Le Géorgien semble parti pour s’installer durablement en makuuchi. Kakizoe commet un premier matta, et se précipite dans le rematch, ce dont profite Tamawashi pour le laisser tomber à terre sans difficultés, enregistrant son septième succès de rang sur hatakikomi. Kakizoe est en grand danger de rétrogradation en juryo. Belle prise main droite de Sokokurai qui termine Kotokasuga sur yorikiri après avoir tenté un très joli tsuri. Demi-henka de Kasugao qui rate son coup mais parvient à imposer la lutte au mawashi, ce qui face à Hokutoriki est une assurance de victoire, obtenue sur un violent kotenage. Kasugao brise sa mauvaise série. Tosanoumi sera de retour (définitif ?) en juryo, après une défaite sans appel sur un sukuinage sans appel de son vieux compère Shimotori. Le manque de puissance est criant pour Tosanoumi, qui n’a plus le niveau de makuuchi. Combat de mules pas fines entre Bushuyama et Koryu, le premier contrôlant la majeure partie du combat malgré un déséquilibre au milieu de l’assaut, avant de finir son adversaire sur hatakikomi et de lui infliger le make-koshi. Victoire tranquille de Kimurayama qui ne laisse jamais à Mokonami la possibilité d’atteindre le mawashi. Le petit pas de côté d’Asasekiryu lui permet de disposer en un éclair d’un Kokkai trop précipité sur son combat. Après un pas de côté, Hakuba prend le contrôle du combat et le conclut en oshi en dépit de la résistance farouche de Tosayutaka. Un gyoji bienveillant laisse Wakanosato anticiper quelque peu l’atari, avantage déterminant qui lui permet de vaincre Tokitenku et d’enregistrer son premier succès dans ce basho.



    Oshidashi éclair pour Toyonoshima. La seule question restant à son sujet est de savoir s’il pourra effectuer un (très rare) zensho-juryo yusho. Derrière lui, Goeido et Miyabiyama suivent à distance respectable. Technique habituelle pour Miyabiyama qui contrôle sans peine Asofuji avec deux ou trois tsuppari bien placés avant de profiter du déséquilibre de son adversaire pour le laisser choir comme une crêpe. Kachi-koshi et retour en makuuchi pour le poids-lourd. Pas plus de souci pour Goeido et même récompense après un succès logique sur le méritant Okinoumi.


    Sakaizawa et Shironoryu se rapprochent du kachi-koshi. Le plus en difficultés des réprouvés, Toyohibiki, se laisse mystifier par Sakaizawa en ratant sa poussée finale sur son adversaire qui danse à la tawara. Shironoryu exécute lui le dernier impétrant de la « Bande des Quatre » d’un sukuinage rageur.


    Spécialiste d’oshizumo, Sadanoumi ne laisse aucune chance de prise de mawashi à Jumonji et le sort sans peine. Henka bien exécutée par Tamanoshima qui améliore ses résultats en cette deuxième partie de basho. Nakanokuni trouve le temps très long en juryo, et concède déjà le make-koshi, d’un yorikiri net de Sadanoumi. Le Chinois n’a plus de joker s’il veut rester chez les salariés. Malgré un migi-yotsu de bonne facture, Kaisei se fait contrer en puissance par Tamaasuka. Le brésilien touche un premier palier en juryo et devra lutter ferme pour le kachi-koshi. Tokushinho, déjà make-koshi, lutte pour sa survie en juryo. Ce n’est pas suffisant, car il concède d’entrée une prise profonde à son adversaire Hochiyama, qui le sort en puissance. Tokushinho n’a plus le droit à l’erreur.


    Rien de particulier sous le soleil de jonokuchi, si ce n’est Kongofuji qui rejoint Oazuma en tête du basho après sa victoire chez les jonidan.


    En jonidan, pas plus de suspense à déclarer avec quatre lutteurs supplémentaires rejoignant les nombreux leaders.


    En sandanme, les leaders sont eux au repos. Tatsu décroche un nouveau kachi-koshi, le vétéran Kimenryu limite pour l’heure la casse. Amatsu est lui aussi kachi-koshi, mais Aisaka cède.


    Pas plus de lutte en makushita pour le yusho. On notera les kachi-koshi de Seiro (sur le dangereux Chiyoarashi), de Sensho, Toyonokuni, celui réjouissant de Takanoyama (sur un sotogake) et du Bulgare Aoiyama, opposé à l’espoir Aoki. Kyoseumi garde espoir de revenir bien vite en juryo après son importante victoire sur Masuraumi.



    Toutes les vidéos de cette journée ici: http://www.lesumo.fr
  • Forum

    skydiver

    Basho de janvier

    Quelques Maegashira avec des scores positifs lors de ce basho pourraient prétendre à une promotion cette année. Reste à voir si la constance dans les

    skydiver 24/01/2023, 17h18 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    J’ai trouvé l’Ozeki plutôt serein lors de ce tournoi. Il a su redresser la barre rapidement après la baisse de régime et les deux défaites

    skydiver 23/01/2023, 18h21 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Bonne question à laquelle je n’ai pas la réponse. Si discussion pour une éventuelle promotion il y a, elle n’est pas évoquée par la NSK sur

    skydiver 23/01/2023, 15h54 Voir le dernier message
    liclic

    Basho de janvier

    Le fait que Terunofuji a été absent, sera-t-il la raison pour laquelle la possible promotion de Takakeisho ne sera même pas évoquée ou avec un doten puis

    liclic 23/01/2023, 14h19 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Asanoyama, Juryo #12 ouest, remporte le titre dans sa division.
    Ochiai, Makushita #15, s’impose avec 7 victoires.

    skydiver 22/01/2023, 15h10 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Le prochain tournoi prendra place du 12 au 26 mars, à la Edion Arena (ex Osaka prefectural gymnasium). Un affrontement entre Yokozuna et Ozeki est attendu.

    skydiver 22/01/2023, 15h07 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Le Kanto sho (Prix du fighting spirit) est attribué à Kotoshoho; son premier.
    Le Gino sho (Prix de la meilleure technique) va à Kiribayama, pour

    skydiver 22/01/2023, 14h19 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Le prochain basho aura lieu au moi de mars, à Osaka.

    skydiver 22/01/2023, 11h09 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Scores finaux du tournoi de janvier:

    - Chiyomaru 4-11 hikiotoshi Daiamami (juryo #3) 5-6
    - Oho 4-11 yorikiri Kagayaki 7-8

    skydiver 22/01/2023, 11h00 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Takakeisho Ozeki remporte le basho avec 12 victoires contre trois défaites.
    La cérémonie de remise de la Coupe de l’Empereur est actuellement

    skydiver 22/01/2023, 10h46 Voir le dernier message