• Aki basho 2009 : 4ème journée (yokka-me)

    Miyabiyama ne s'en sort pas


    En Makuuchi, chez les Hiramaku, le Georgien Kokkai , classé en queue de peloton chez ces derniers, fait parler la poudre face à Yoshikaze sur Oshidashi.

    Toujours sur Oshidashi, notons la victoire du Maegashira de la Sakaigawa-beya, Toyohibiki contre Tochinonada.

    Iwakiyama qui a été touché par la Grippe A durant le Jungyô et qui semblait être tout de même performant en ce début d’Aki Basho enregistre sa première défaite.
    C’est l’ancien Yokozuna Universitaire et pensionnaire de l’Oguruma-beya qui terrasse la montagne Iwakiyama sur Katasukashi.

    Wakanosato garde le rythme pour son retour chez l’élite.
    L’ancien Sekiwake de la Naruto-beya remporte sa troisième victoire aux dépens de Kasugao.
    Excellent en Yotsu-zumô, Wakanosato place un fatal Kotenage sur son adversaire du jour .Ce dernier ne pouvant rien , y faire.

    Le plus populaire des Rikishi, Takamisakari s’impose contre Tosayutaka sur Yoritaoshi et glane ainsi sa troisième Shiroboshi.

    Le petit technicien de la Tokitsukaze-beya , Toyonoshima inverse la tendance en se débarrassant d’Aran sur Yorikiri.

    Première victoire pour le partenaire privilégié au sein de sa Heya d’Asashôryû, le maegashira Asasekiyû. Il bat l’expérimenté Tokitenku sur Yorikiri.

    Notons aussi que le technicien mongol de l’Itzuzu-beya, Kakuryû prend le meilleur sur Gôeidô sur Oshidashi.
    Excellent lutteur au Mawashi , Kakuryû semble aussi à l’aise en Oshi-zumô comme en atteste sa victoire du jour.
    Rien ne va plus pour Aminishiki. Il enregistre une quatrième défaite consécutive.
    Il avait fort à faire aujourd’hui contre le puissant Kisenosato. Ce dernier trouva la solution du combat sur Tsukiotoshi.

    Le colosse Estonien, Baruto s’impose sur l’Ôzeki vétéran de la Tomozuna-beya, Kaiô.
    Un beau Yorikiri qui lui offre une troisième victoire en ce début de Hon-Basho.
    Chiyotaikai inverse la tendance et prend le meilleur sur le pensionnaire de la Sadogatake-beya Kotoshôgikû.
    Un astucieux Hatakikomi, technique que maîtrise parfaitement l’Ôzeki de la Kokonoe-beya sera fatal au poulain de l’ancien Sekiwake Kotonowaka , actuel Sadogatake-beya.

    Les deux Ôzeki de cette même Heya, Kotomitsuki et le bulgare Kotoôshû répondent présent et pratique un excellent Sumô .
    Kotomitsuki, le Senpai des deux Ôzeki avait face à lui, l’imposant Miyabiyama.

    Il le défait sur Hatakikomi et sa fiche reste à ce jour vierge de toute défaite.

    Par contre , l'ancien Ôzeki de la Musashigawa-beya connait un début de tournoi vraiment catastrophique...

    Kotoôshû , quand lui vient à bout de Tochinoshin sur Yorikri.
    Quatre combats et autant de victoires pour l’Ôzeki bulgare en ce début d’Aki Basho.

    Harumafuji, l’impétueux Ôzeki de l’Isegahama-beya doit baisser pavillon devant Tamanoshima. Ce dernier fait sensation sur Yorikiri , une technique qu’il maîtrise à merveille pour terrasser le fougueux mongol.


    Le Yokozuna Hakuhô continue sa route en terrassant son compatriote Kyokutenho sur Yorikiri.
    Asashôryû qui semblait court physiquement durant le Keiko Soken , avant l'Aki Basho fait terre à nouveaux ses détracteurs.
    En effet, le Dai-Yokozuna de la Takasago-beya assure le spectacle en plaçant un Utchari sur Shotenro.
    Il faudra compter avec lui, pour cet Aki Basho.
    Asashôryû demeure redoutable et sera comme toujours difficile à battre. En Jûryô, les vétérans, Tosanoumi, Kaihô et Jûmonji font preuve de force et d’abnégation.

    Ils ne sont plus tout jeunes mais l’envie et encore là. Le Jûryô de la Michinoku-beya remporte son combat du jour en se débarrassant sur Oshidashi Sotairyu.

    L’ancien Sekiwake Tosanoumi se voit sortir vainqueur de son combat contre Tokusegawa en faisant parler sa science de l’Oshi-zumô.
    Excellent sur Oshidashi , Tosanoumi prend le meilleur sur son adversaire.

    Kaihô, lui aussi, ancien San.yaku et redoutable technicien, place un bel Uwatenage sur Asofuji.
    Le Deshi de l’ancien Yokozuna Hokutoumi démontre une fois de plus son indéniable talent. Yamamotoyama, le poids lourd de l’Onoe-beya laisse venir à lui, Kôryû en laissant passer l’orage. En embuscade, Yamamotoyama terrasse son adversaire grâce à la technique de l’Uwatenage en bord de Tawara. Kôryû ne peut réagir et perd le gain du match.

    Le corpulent, Kyoseumi, ancienne star des Dohyô universitaire s’incline devant Daishoumi.
    Ce dernier plaçant un redoutable Uwate-dashinage sur Kyoseumi.
    Daishoumi équilibre sa fiche ainsi en revenant à deux gains et deux défaites en quatre journées.

    Kotokasuga fait de même, question fiche et résultat en prenant le dessus sur Kasuganishiki sur Tskukiotoshi.
    Le pensionnaire de la Sadogatake-beya, classé Jûryô 3 sur le Banzuke est lui aussi à deux victoires et deux défaites.