• Actualités Flux RSS

    par Publié le 23/11/2014 19h22  Nombre de lectures: 406 
    Prévisualisation de l'article

    La légende Hakuhô

    Il avait rendez-vous avec l'Histoire de sa discipline. Le yokozuna Hakuhô avait la possibilité d'égaler le légendaire Taihô, détenteur du record de titres en makuuchi : 32. Face à lui, un autre yokozuna qui, en cas de succès, pouvait disputer le titre à Hakuhô en kettei-sen. Tous les ingrédients étaient donc en place pour un superbe final. Rapides au tachi-ai, les deux yokozuna tentèrent immédiatement de faire la différence. Sentant la poussée droit devant de Kakuryû, Hakuhô s'écarta, après avoir encaissé l'atari. Kakuryû, déséquilibré, réalisa un rapide volte-face pour recevoir à son tour la poussée de Hakuhô. Mais ce dernier venait de prendre l'avantage et privant Kakuryû de bonnes prises sur le mawashi, le fit reculer jusqu'en dehors du cercle. Le rendez-vous avec l'Histoire était honoré. Hakuhô égale donc le record de yûshô dans la division reine et l'émotion était grande pour celui-ci lorsqu'il reçut la Coupe de l'Empereur. Pour Kakuryû, ce tournoi a montré qu'il peut s'imposer et qu'il lui manque juste un petit quelque chose pour s'inscrire, lui aussi, dans les palmarès.

    ...
    par Publié le 22/11/2014 22h49  Nombre de lectures: 328 
    Prévisualisation de l'article

    Hakuhô à une victoire de Taihô

    Si l'actualité n'était pas aussi passionnante, il serait intéressant de se pencher sur tournoi de l'ôzeki Gôeidô : catastrophique. Rien ne fonctionne dans ce qu'il entreprend, et il a ajouté une neuvième défaite à sa fiche de novembre. Il lui faudra faire fort pour effacer cela, en janvier prochain.
    En attendant, tous les objectifs sont tournés vers Hakuhô et Kakuryû. Ce dernier possède une petite chance de ravir le titre à son compatriote lors de la dernière journée. Hakuhô ne s'est pas laissé avoir par Harumafuji, encaissant avec force le tachi-ai de Harumafuji, avant de lui attraper le poignet pour le déséquilibrer vers l'avant et pouvoir le sortir plus aisément. Le tout, évidemment, réalisé dans un enchaînement limpide. De quoi mettre la pression et déstabiliser Kakuryû qui combattait ensuite ? Pas vraiment, car le yokozuna s'est assez tranquillement défait de l'ôzeki Kotoshôgiku sur uwatedashinage. Le pensionnaire du Sadogatake-beya a été projeté avec force au sol, comme un message envoyé à Hakuhô pour le combat du tournoi, celui que tout le monde attendra avec impatience demain. Kakuryû peut encore espérer aller chercher la Coupe de l'Empereur demain à une, et une seule, condition : battre Hakuhô... deux fois ! S'il y parvient, cela marquera certainement sa carrière. A l'inverse, si Hakuhô s'impose, il rejoint le légendaire Taihô au nombre de titres remportés et pourrait se projeter en 2015 pour devenir le seul et unique lutteur à plus de 32 tournois.

    ...
    par Publié le 22/11/2014 01h01  Nombre de lectures: 288 
    Prévisualisation de l'article

    Le grain de sable Harumafuji

    Il en était question hier, et cela s'est produit aujourd'hui : Harumafuji a le rôle d'arbitre. Opposé à Kakuryû, Harumafuji n'a pas ménagé le suspense et est parti rapidement à l'assaut du mawashi. Kakuryû n'est pas parvenu à placer sa main droite sur la ceinture, car Harumafuji était concentré pour se retrouver en position de morozashi et faire reculer l'adversaire. Du coup, le yokozuna de l'Izutsu-beya ne parvint pas à trouver la parade et se retrouva rapidement hors du coup et, surtout, hors du cercle. Dès lors, Hakuhô, qui combattait après, y trouva un supplément de motivation à l'heure d'affronter Kotoshôgiku. Ce dernier ne dût pas en être très heureux, car autant affronter Hakuhô est compliqué, autant affronter Hakuhô avec un dernier joker dans la manche et un yokozuna en passe de prendre la tête du tournoi est du domaine de l'impossible. Et l'ôzeki a défendu avec ardeur ses chances. Mais, ne parvenant pas à poser sa main droite sur le mawashi du yokozuna, Kotoshôgiku ne put attaquer comme il le souhaitait. Hakuhô put ainsi manoeuvrer à sa guise, avant de placer un imparable uwatenage.

    ...
    par Publié le 22/11/2014 00h10  Nombre de lectures: 260 
    Prévisualisation de l'article

    Tochinoshin lancé aux trousses des yokozuna

    Hakuhô et Kakuryû poursuivent leur lutte à distance pour le titre. Aujourd'hui, Hakuhô affrontait Kisenosato, tombeur de Kakuryû hier. Allait-il rééditer sa performance ? Hélas, le yokozuna est immédiatement parvenu à prendre le mawashi de sa main gauche. A partir de là, tout ne fut qu'une question de temps avant que Hakuhô ne s'active. Secouant l'ôzeki, il déclencha un superbe uwatenage qui mit facilement à terre Kisenosato. Autre ôzeki a avoir connu le même genre de mésaventure : Gôeidô. Opposé à Kakuryû, il y eut à peine combat aujourd'hui. Dès l'atari, le yokozuna se déroba pour ouvrir la porte à l'ôzeki, parti à toute vitesse droit devant. Emporté par l'élan et aidé par la pression sur la nuque du yokozuna, Gôeidô s'incline pour la huitième fois du tournoi et se retrouve donc kadoban. Enfin, de son côté, Harumafuji a réussi à s'imposer contre Toyonoshima, non sans mal, manquant par deux fois de partir au sol à cause d'une glissade. Toutefois, étant à deux victoires de ses collègues yokozuna, il ne devrait pas pouvoir prétendre au yûshô, dimanche, mais pourrait jouer l'arbitre de ce tournoi.

    ...
    par Publié le 20/11/2014 13h01  Nombre de lectures: 304 
    Prévisualisation de l'article

    Kisenosato l'a fait !

    Il suffisait d'un combat pour relancer le suspense dans ce Kyûshû basho. Invaincu depuis le début du tournoi, le yokozuna Kakuryû a fini par céder, aujourd'hui. Il faut avouer que Kisenosato ne l'a pas lâché un seul instant, sur le dôhyô. Il l'a harcelé de tsuppari tout autour du cercle. Le yokozuna a bien essayé de contrer, mais dès qu'il le faisait, Kisenosato revenait de plus belle vers lui. Obligé de défendre, Kakuryû s'est mis à reculer pour échapper à l'emprise de l'ôzeki, mais a fini par sortir sous la pression de Kisenosato. Il concède là sa première défaite du tournoi et peut voir revenir Hakuhô à égalité avec lui.
    Et ce dernier ne s'était pas privé de mettre la pression sur Kakuryû, quelques instants auparavant, en signant une victoire convaincante contre Gôeidô. Avec vivacité, il a vite amené l'ôzeki à lui pour mieux le faire chuter. Pour Gôeidô, ce tournoi devient un cauchemar. Toute nouvelle défaite le mettrait en situation de kadoban pour janvier.
    Enfin, Harumafuji s'est incliné face à Aoiyama qui n'en demandait pas tant, vue la tournure du combat. Vite mis en difficulté par le yokozuna, Aoiyama se retrouva à pivoter sur lui-même, s'offrant sans défense à Harumafuji. Mais, bizarrement, ce dernier ne parvint pas à en tirer un quelconque avantage, se retrouvant au sol après avoir, semble-t-il, glissé sur le dôhyô... Cela fait maintenant trois défaites que le yokozuna s'inflige plus ou moins tout seul... Dimanche, il pourrait fortement regretter cela, au moment de la remise du trophée.

    ...
    par Publié le 18/11/2014 19h47  Nombre de lectures: 303 
    Prévisualisation de l'article

    Harumafuji : d'une main !

    Les combats en makuuchi ont gagné en intensité lors de cette dixième journée. Pas de doute, le sprint final est lancé. Et à tout signeur, tout honneur pour le seul lutteur encore invaincu : Kakuryû. Le yokozuna a mis un peu plus de temps pour manoeuvrer son adversaire du jour, Terunofuji. Mais ce dernier n'a pas vraiment eu le loisir d'inquiéter Kakuryû. Vite ceinturé par le yokozuna, Terunofuji a été déposé hors du cercle, sans pouvoir s'opposer. Le lutteur de l'Izutsu-beya continue donc son tournoi invaincu et sera difficile à battre lors du dernier tiers du tournoi. Quoique, il demeure une possibilité avec Hakuhô. Certes, son combat du jour n'a pas été exceptionnel, mais la gestion de celui-ci n'en demeure pas moins impressionnante. Hakuhô a donné le sentiment de vouloir vite en finir, à en juger par son faux-départ (matta), ce qui est rare chez lui. Mais une fois lancé dans la bataille contre Aoiyama, il se focalisa sur sa prise main gauche sur le mawashi du Bulgare. Celle-ci assurée, il ne lui restait plus qu'à enclencher la marche avant, contraignant le shin-sekiwake à se débattre sans pour autant trouver de parade. Hakuhô reste donc la plus grande menace pour Kakuryû, avec une victoire de moins. Mais que dire du troisième yokozuna, Harumafuji ? Depuis ses deux défaites gag, le yokozuna semble métamorphosé ! Il rayonne sur le dôhyô, exerçant une pression sur l'adversaire incroyable couplée à une grande mobilité. Pourtant opposé à Kisenosato, seul ôzeki à la lutte pour le titre, on n'a vu que le yokozuna. Harumafuji a remporté son duel d'une main ! Dès le tachi-ai, il repoussa avec force Kisenosato avec une seule main ! Mais il a préféré assurer son affaire en terminant à deux mains pour s'imposer sur oshidashi. Avec ces trois lutteurs en forme, le dernier tiers du tournoi s'annonce palpitant.

    ...
    par Publié le 18/11/2014 00h22  Nombre de lectures: 290 
    Prévisualisation de l'article

    La fête peut commencer

    Cette fois-ci, on y est, c'est la seconde semaine, celle où les lutteurs donnent tout, soit pour le titre, soit pour décrocher un kachi-koshi, soit pour amortir la chute dans le banzuke. Et les yokozuna sont déjà bien calés à fond de cinquième ! Kakuryû s'affirme jour après jour comme LE candidat au titre. Son sumô est technique, réalisé sans affolement, bref digne d'un yokozuna. Aoiyama n'a pas fait illusion longtemps. Pourtant, le sekiwake n'a pas démérité, mais face au sens tactique et à la technique du Mongol, il s'est vite retrouvé hors du cercle. Et que dire pour Gôeidô, opposé à Harumafuji ? Le combat a pris la forme d'une leçon d'entraînement lors d'un butsugari-keiko. Gôeidô s'est élancé sur le yokozuna, lequel l'a contenu avant de précipiter sa chute. Hakuhô s'est presque défait avec la même maîtrise d'un Ichinojô en manque d'inspiration. Un superbe uwatedashinage venant rapidement conclure le combat. Les trois yokozuna mongols sont affûtés, c'est l'heure du sprint final et il va devenir de plus en plus compliqué de leur disputer le titre.

    ...
    par Publié le 17/11/2014 23h22  Nombre de lectures: 270 
    Prévisualisation de l'article

    Mais qu'arrive-t-il à Gôeidô ?

    Ce Kyûshû basho commence progressivement à ressembler à un long pèlerinage sur l'île de Shikoku* pour l'ôzeki Gôeidô. Quatrième défaite contre le Giant Killer du tournoi : Takayasu (2 yokozuna, 1 ôzeki). L'ôzeki ne semble pas pouvoir exprimer pleinement son sumô, lors de ce tournoi, ou alors il a perdu toute inspiration. Facilement pris à défaut par son adversaire, il a été tout aussi rapidement sorti du cercle. Avec sa fiche de 4-4 et encore 2 ôzeki et 3 yokozuna à affronter, Gôeidô est lancé à pleine vitesse vers le kadoban. A moins de rapidement se reprendre d'ici là ? C'est ce que doit se dire Kotoshôgiku, ce soir. Opposé à Kisenosato, il a montré de l'envie, de l'énergie et il a apporté les preuves qu'il peut prétendre à beaucoup mieux que ce que sa fiche montre. Au dernier moment, alors qu'il tenait Kisenosato en équilibre sur le bord du cercle, son genou droit s'est dérobé, et l'appui qui allait avec, permettant à l'ôzeki du Toganoura-beya d'obtenir une septième victoire et de rester au contact des autres leaders.

    ...
    par Publié le 17/11/2014 20h35  Nombre de lectures: 255 
    Prévisualisation de l'article

    Les yokozuna en toute tranquillité

    Il y a des jours où tout se passe sans accroc. Les yokozuna sont venus, ils ont vu (rapidement), et ils ont vaincu (plutôt facilement). On attendait beaucoup de Takayasu contre Kakuryû, car il comptait les deux autres yokozuna à son tableau de chasse. Il n'a pas existé. Kakuryû s'est peu fatigué à sortir Takayasu avec autorité. Pour Hakuhô, cela s'est presque passé de la même façon. Un bon tachi-ai, et une poussée tout en maîtrise qui permet de décrocher une shiroboshi. Takekaze n'a rien pu faire. Et, à la limite, peut-être que Harumafuji a eu le combat le plus compliqué, mais vu que cela s'est passé à sens unique, on précisera juste qu'après avoir entamé les débats par des harite et des tsuppari, et ayant vu que ça ne menait à rien, il s'est jeté sur le mawashi de Chiyoôtori pour enclencher une projection dévastatrice conclue en étant à la limite du tawara. Carton plein pour les yokozuna, mais c'est toujours Kakuryû qui mène.

    ...
    par Publié le 17/11/2014 19h39  Nombre de lectures: 289 
    Prévisualisation de l'article

    Hakuhô chute, Kakuryû en tête

    Grosse surprise lors de cette sixième journée du Kyûshû basho, le yokozuna Hakuhô a concédé sa première défaite du tournoi. Bien lancé au tachi-ai contre Takayasu, ce dernier a vite fait de retourner la puissance du yokozuna contre lui-même. Hakuhô, emporté par son élan, et berné par un agile Takayasu qui sut ouvrir la porte au moment opportun, moulina dans le vide à la recherche d'une prise pour sauver son équilibre. Finalement, ce fut le tawara qui eut raison de lui, provoquant un mauvais appui de son pied gauche, lui faisant achever son mouvement hors cercle. Takayasu s'offre sa deuxième kinboshi du tournoi, après celle obtenue contre Harumafuji ? Jamais deux sans trois ? Réponse demain contre Kakuryû.
    Et si on doit retenir un combat aujourd'hui, il s'agit de la confrontation entre le yokozuna Kakuryû et le shin-sekiwake Ichinojô. Le combat a duré plus de deux minutes et c'est à l'usure que Kakuryû est parvenu à s'imposer. Le sekiwake a fait plus qu'opposer de la résistance. Il a d'abord contenu Kakuryû, les pieds solidement posés sur le tawara, avant de se recentrer dans le cercle. Mais Kakuryû semble déterminé dans ce Kyûshû basho et, de tentatives de poussées en tentatives de déséquilibre, Ichinojô a fini par rompre après avoir longtemps résisté. Le public n'en demandait pas tant.

    ...
    par Publié le 13/11/2014 22h10  Nombre de lectures: 298 
    Prévisualisation de l'article

    Hakuhô et Kakuryû s'échappent.

    Et voilà, ça y est, il ne sont plus que deux lutteurs invaincus. Il s'agit, comme d'une évidence, des yokozuna Hakuhô et Kakuryû. Ils n'ont pas failli et ont répondu présent face à, respectivement, Toyohibiki et Takarafuji. Hakuhô y a mis la manière, s'imposant sur uwatenage. Comme toujours depuis de longs mois, il est LE favori pour le yûshô. Mais Kakuryû, sans faire de bruit, reste dans ses pas, grâce son yorikiri du jour. Et ils vont pouvoir continuer en duo leur progression car Kisenosato s'est incliné pour la première fois du tournoi. Le sekiwake Aoiyama, promu pour la première fois à ce grade, réalise une bonne entame de tournoi. Il est venu à bout de l'ôzeki sur tsukidashi. Les ôzeki connaissent des fortunes différentes, au bout de cinq journées. Autant Kisenosato a plutôt bien débuté, autant Gôeidô a mis du temps pour prendre un rythme de croisière et Kotoshôgiku n'en finit plus de perdre. L'ôzeki du Sakaigawa vient d'empocher sa troisième victoire d'affilée du tournoi et émerge enfin du côté des fiches positives. A l'inverse, Kotoshôgiku semble s'écrouler depuis sa première défaite lors de la troisième journée. Est-ce qu'une blessure est responsable de cette méforme ?

    ...

    Page 1 sur 10 1 2 3 4 5 6 7