Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 20

Sujet : Devenir sumo?

  1. #1

    Devenir sumo?

    Es-ce qu'il y en a qui aurait voulu devenir sumo?
    Qu'es-ce qui vous en a empéché (si oui ) ?

    Comment devenir lutteur sumo?
    Les qualités Nécéssaire?
    ...
    Au fond tout pour devenir sumo...

  2. #2

    Personne

    Personne n'a déja voulu devenir sumo professionnel .
    Moi je veut en devenir un , c'est mon rêve (etoui a 13 ans) , je m'entraine physiquement,
    mais j'aurais besoin de lecon sumo pour être sure des mouvements, (S.V.P aller dans la section évolution et dans le sujets Lecon sumo, pour voir ma proposition...).
    De plus je sais qu'il faut avoir une taille d'environ 170 cm et un poids minimum de 80 kg.

    J'ai trouvé sur internet un texte sur la vie d'un lutteur si après quelqu'un a quelque chose a ajouté pour m'aider a devenir sumo , qu'il le disent , tout va me faire plaisir...

    Voici Le texte
    Il y a deux manières pour devenir sumotori :

    1/ On est détecté par un Sewanin (chasseur de têtes pour les beyas), pour ses qualités physiques (130 cm et 75 kg minimum).
    2/ On est déjà un lutteur universitaire et l’on décide d’essayer de devenir un professionnel.

    Dés l’arrivé du nouveau deshi (disciple), la beya donne à son nouveau (entre 15 et 22 ans) deux choses, un yukata (kimono léger en coton) et son shikona (nom de combat ; sauf les lutteurs étudiants qui peuvent garder leur nom civil et sont directement promus au rang de maku-shita.) et ils fréquentent, les 6 premiers mois de leur nouvelle vie, le sumo-kyoshujo (école de sumo) où des cours théoriques (anatomie, histoire, calligraphie et chants) et un entraînement physique intensif sont donnés tous les matins à 6h30.

    La vie dans la beya est difficile pour les jeunes recrues, réveil à 4h du matin, nettoyage du keikoba (cercle d’entraînement) et des tatamis, puis commence le keiko (entraînement du sumo), vers 9 h arrivent les juryos et makuuchis pour leur keiko qui se termine vers 11h ( Pendant les hon-basho, les horaires sont décalés). Ensuite les sekitoris (juryos et makuuchis) se lavent, aidés par leurs tsukebitos (lutteur inférieur affecté à un sekitori) et vers midi les sekitoris et l’oyokata passe à table pour déguster un chanko-nabe(plat typique du sumo) préparé et servi par les tsukebitos qui ne prendront leur 1er repas de la journée que vers 13h, et qui doivent ensuite tout nettoyer pendant que leurs aînés hiérarchiques font la sieste. Après un peu de calme, la beya se réveille et chacun vaque à ses occupations jusqu’au repas de 8h et à 9h tout le monde va se coucher.

    Pris sur :http://monsite.wanadoo.fr/SUMODOC

  3. #3
    TU peut aussi allez directement là-bas poser tes valises et dire "JE DEVIENDRAIS LE PROCHAIN GRAND YOKOZUNA! ENTRAÎNEZ-MOI!"
    ou simplement leurs faire part de ton intéressement par courriers ... peut-être qu'un chasseur de tête voudrais venir te voir.

    Pour ma part j'avais déjà dépasser la date limite de recrutement quand je me suis intéresser au Sumo ... mais qui sait.

  4. #4
    Senior Member Avatar de Kaiomitsuki
    Inscrit
    juillet 2003
    Lieu
    50°48'43" N 1°36'53" E
    Messages
    4 902
    Les européens - ce que je pense tu es - les mieux classés dans le Banzuke ont tous commencé par la Lutte (Libre ou gréco-romaine je l'ignore !)
    Je pense que si tu veux devenir Sumotori, tu dois déjà commencer par te faire un nom dans la Lutte...

  5. #5

    sa compte

    Es-que sa compte le Karaté?
    Et cé quoi la date limite pour devenir sumo

  6. #6

    ah

    Je viens de trouver cela sur niponnia :
    Pour devenir rikishi (lutteur de sumo), tout candidat doit satisfaire à certains critères lors d’examens passés à l’occasion d’un Grand Tournoi : être un mâle en bonne santé, de moins de 23 ans, d’au moins 173 cm et 75 kg, et avoir terminé la scolarité obligatoire.


    Mais je crois que pour la hauteur il sont flexible car certain mesurent 169 et même un 166

  7. #7
    Argof , le sumô se patique au Japon en professionnel.
    Avant de passer les tests et tout le reste , il faut déjà être recruter dans une Heya et aller vivre au Japon.

  8. #8
    Senior Member Avatar de Sakana
    Inscrit
    janvier 2004
    Lieu
    LRSY • France
    Messages
    2 256
    Sachant que la première année, tu es le sous-fifre de tout le monde, que tu as toutes les taches ingrates à faire, que toute ta carrière durant la hiérarchie et l'ancienneté auront un poids sur ton comportement à avoir, etc. Au-delà de la pratique, il y a des aspects négatifs à prendre en compte. Pour faire peur, je pourrais renvoyer vers la mal traitance dont sont victimes les jeunes deshi. (bon, après, de là à dire que tout le monde se prend des coups de louche, je ne sais pas, mais faut garder ça dans un coin de la tête... l'idée, pas la louche, of course ).

    Sinon, pour les exercices de base, pour renforcer jambes et bras : avancer accroupi sans décoller les pieds, avec les bras "mimant" une poussée, tirer un gros pneu ou demander à quelqu'un d'accepter d'être le "poids mort" à pousser (comme en butsugari-keiko), faire des shiko, des pompes, de la fonte, et pour les avants-bras : du teppô (ou au mieux, un bon gros chêne dans la forêt du coin :P). Plus les assouplissements pour parvenir à faire le grand écart, allongé face contre le sol (au Japon, les moins souples ont un aîné qui leur monte dessus... voire l'oyakata, j'ai vu ça au Tomozuna-beya ^^).

    Et si tu vas au Japon, apprendre le japonais car tu ne parleras aucune autre langue.

    Et j'oublie des tonnes de choses sûrement

  9. #9

    Japonais

    Bon , même si je deviens pas sumo je voulais déjà aller vivre au japon a vie, car c'est mon pays préféré... De deux j'ai déjà commencer a apprendre le japonais avec des cours gratuit en ligne que je vous conseille. Ils ont été fait par des professeur de japonais. Voici l'adresse:
    http://www.japan-activator.com/index.php

    Et merci pour ses réponses

  10. #10
    Senior Member
    Inscrit
    mars 2007
    Lieu
    Marseille
    Messages
    491
    Le sumo professionnel n'existe qu'au Japon, l'organisme qui s'en occupe s'appelle la Nihon Sumo Kyokai (NSK), ce qui veut dire Association Japonaise de Sumo, tu peux aller voir sur le site de cette association (en anglais ou en japonais) : http://www.sumo.or.jp/eng/index.html
    tu trouveras des tas d'informations
    sur ce site, tu trouveras egalement toutes les informations dans les differentes parties du forum et tu dois tout lire du menu principal pour tout savoir sur le sumo.
    Evidemment il faut parler japonais, aucun sport ne se rapproche plus du sumo que la lutte ou le judo, tu dois pratiquer un des ses sports a tres haut niveau, sachant que le sumo est quand meme a part, il est considéré comme un art martial et pas un sport, avec un coté sacré au Japon, je veux dire qu'il est vraiment particulier a la culture japonaise, et ne sera jamais a mon avis pour cette raison transposé ailleurs.
    Il existe une fédération internationale amateur de sumo avec des championnats européens et mondiaux, deux français sont des pratiquants de sumo amateur, leur pseudo sur le site sont Satori et Konishiki
    Bon courage en tout cas
    Prenez soin de vous, on ne sait jamais, ça peut servir

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Liens sociaux

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé