• Natsu basho 2014 - 14ème journée (Juyokka-me)

    Plus que deux

    C'est passé juste mais c'est passé. Dans un premier temps, Kisenosato s'est écroulé devant Harumafuji et a perdu aux yeux de tous laissant ainsi le yusho à Hakuho (encore). Mais, contre toute attente, il ressort vainqueur de sa confrontation. La faute à Harumafuji qui en se précipitant pour reculer et faire tomber l'imprudent ozeki a agrippé ses cheveux, ce qui est rigoureusement interdit. Du moins est-ce l'avis des juges qui ont longuement délibéré sur le dohyo lors du mono-ii. Bizarrement, cette fois-ci, ils n'ont pas eu besoin de Hakuho pour leur souffler la réponse... Bref, le suspense reste entier pour le senshuraku et c'est bien le plus important, non ? En effet, outre Kisenosato, il ne reste plus que Hakuho comme prétendant au yusho puisqu'il a gagné aujourd'hui (quelle surprise) et que Ikioi a perdu. Il faut tout de même relativiser : Hakuho doit perdre et Kisenosato gagner pour forcer un kettei-sen. Voilà ce qu'on aura de mieux.


    Faute évidente de Harumafuji sur Kisenosato

    Hakuho a donc gagné même si, face à Kakuryu, il a eu un peu de mal, se laissant même attraper le mawashi à deux mains, ce qui est très rare. Toutefois, le shin-yokozuna n'a jamais été en mesure d'en profiter subissant au contraire les attaques de hakuho qui a fini par le sortir. De son côté, Ikioi s'est un peu trop précipité permettant à Goeido d'ouvrir largement la porte puis d'enchainer dans une position idéale pour l'expulser sans tarder. Kotoshogiku a poursuivi son calvaire en tombant naïvement dans le piège de la henka tendu par Tochiozan. L'ozeki s'en voulait mais ça ne l'empêchera pas de confirmer son kadoban. Plus réactif que Tokushoryu, Chiyootori s'est retrouvé la tête blottie dans l'épaule de son adversaire, ce qui est l'idéal lorsqu'on veut gagner ce que n'a pas tarder à faire le pensionnaire de la Kokonoe. Copieusement secoué par Yoshikaze, qui avait une bonne prise de bras, Endo doit autant à son sang froid qu'à sa technique d'avoir retourné la situation en sa faveur. Harcelé par Takekaze, Kaisei s'est imposé en costaud en expulsant le Japonais. Les tsuppari n'ont pas manqué lors du duel de poètes entre Shohozan et Aoiyama. Plus inspiré (ou plus teigneux), Shohozan s'est imposé avec beaucoup de brio.

    Il n'y a pas eu de combat entre Chiyomaru et Takarafuji tant ce dernier s'est imposé dès le tachi-ai tout en emportant son adversaire hors du cercle. Mieux placé lors de l'atari, Chiyotairyu a bien secoué le vaillant Kyokutenho et ne l'a laissé tranquille qu'une fois hors du dohyo. Aminishiki n'a pas refusé le défi physique imposé par Toyohibiki mais, moins puissant, il n'en reculait pas moins. Il a alors eu une de ses inspirations qui font son génie en trouvant le moyen d'esquiver alors que ses talons touchaient la tawara. Le public a apprécié. Sokokurai n'a pas eu le même destin en esquivant Tamawashi. Ce dernier était assez stable pour repartir à l'assaut et repousser son adversaire. Face à un lutteur de la qualité d'Homasho (qui est reparti dans le bon sens depuis quelques tournois), Osunaarashi n'a pas réussi à imposer son sumo généreux mais brouillon. Très vite contraint au corps à corps, il n'a pu que subir la loi de son adversaire, infiniment plus technique. Au passage, il semble s'être blessé à la cheville. Takayasu a bien déjoué les pièges d'Arawashi et a fini par lui imposer son physique supérieur.

    Comme d'habitude, Myogiryu est bien parti et comme d'habitude il est retombé comme un soufflet laissant Tokitenku prendre l'initiative jusqu'à le faire tomber. La lutte entre Okinoumi et Sadanoumi a été courte mais intense au point que les deux rikishi sont tombés en même temps... mais un peu plus tôt pour Okinoumi qui laisse donc la victoire à Sadanoumi. Tout aussi intense mais beaucoup plus long, Terunofuji et Kitataiki se sont livrés un duel de toute beauté avec Terunofuji qui tentait de faire sortir son adversaire en lui tordant le bras et Kitataiki qui répliquait par un crochetage défensif particulièrement astucieux. Au bout du bout, Terunofuji a imposé sa stratégie mais avec beaucoup de mal. Impressionnant de puissance, Gagamaru a trouvé à qui parler en la personne de Tochinowaka qui a résisté en costaud à la charge du Géorgien laborieusement inversée pour être convertie en expulsion. Bien parti, Jokoryu a tout de même été neutralisé par Kyokushuho qui a un peu patienté avant d'attaquer et de l'expulser. Mal en point sur ce basho, Takanoiwa avait à cœur de démontrer qu'il était toujours là en s'imposant avec véhémence à Sotairyu. Enfin, venu tout droit de juryo, Wakanosato a été complétement surclassé par la rapidité et la puissance de Masunoyama qui lui inflige ainsi sa troisième défaite d'affilé.

    En juryo, justement, Kotoyuki est invaincu depuis la septième journée. Il a prolongé son état de grâce en laissant Tosayutaka retomber immédiatement après l'avoir relevé à l'atari. Il conserve ainsi seul la tête de la division et sera en mesure demain de regagner ce yusho qu'il avait conquis il y a un an tout juste. Derrière lui on trouve Azumaryu, qui doit sa victoire du jour face au Russe Amuru à un réflexe salvateur dos à la tawara, et l'impressionnant Mongol Ichonojo, qui a complétement retourné une situation mal engagée grâce à son énorme puissance. A noter la victoire de Kyokutaisei, le jeune lutteur héros du documentaire de Jill Coulon « une vie normale, chronique d'un jeune sumo ». Non content d'avoir déjà battu le leader actuel de la juryo, Kotoyuki, il a récidivé aujourd'hui face à Yoshiazuma, une autre valeur sûre, avec un astucieux crochetage. Il consolide ainsi son kachi-koshi et devrait se retrouver en juryo lors du prochain tournoi compte tenu de l'hécatombe en bas de juryo (Daikiho, Takanoyama et Higonojo devraient redescendre ainsi sans doute que Yoshiazuma et Sagigake, Wakakoyu est en grand danger).

    On connait depuis hier les vainqueurs en makushita, jonidan et jonokuchi (Tochinoshin le revenant, Abiko, très prometteur et Shodai, un jeune-vieux de près de 23 ans, comme Abiko). Il faudra attendre demain pour départager Daishoiwa et Kiriarashi en sandanme.
  • Forum

    skydiver

    Natsu Basho 2021

    La presse digitale japonaise parle aujourd’hui d’une rétrogradation probable en division makushita. Par ailleurs, un sondage auprès d’un

    skydiver Hier, 10h39 Voir le dernier message
    skydiver

    Natsu Basho 2021

    Fort possible. L’exemplarité doit se retrouver à tous les niveaux selon NSK.

    skydiver 11/06/2021, 23h34 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Natsu Basho 2021

    Et du coup une remontrance également pour son Shishô? Je sais bien que moto-Asasekiryu n'est en place comme Takasago oakata que depuis 6 mois mais je

    Kasamatsuri 11/06/2021, 18h32 Voir le dernier message
    skydiver

    Natsu Basho 2021

    Merci pour cette information. La NSK, suite aux divers scandales de ces dernières années, se devait de réagir avec sévérité. La presse japonaise aujourd’hui

    skydiver 11/06/2021, 18h20 Voir le dernier message
    Kotononami

    Natsu Basho 2021

    La sanction vient de tomber.
    Asanoyama est suspendu pour les 6 prochains basho(s) , il ne touchera que la moitié de son salaire sur cette période.

    Kotononami 11/06/2021, 13h02 Voir le dernier message
    skydiver

    Natsu Basho 2021

    Pas grave. A défaut de quantité il y avait de la qualité. Et nous ferons encore de notre mieux lors du prochain basho.

    skydiver 29/05/2021, 07h18 Voir le dernier message
    Kotononami

    Natsu Basho 2021

    Et merci à toi également Sky’ , on s’est sentis un peu seuls sur ce basho.

    Kotononami 28/05/2021, 19h27 Voir le dernier message
    skydiver

    Natsu Basho 2021

    Merci à Kotononami d’avoir donné un maximum de résultats quotidiennement.

    skydiver 27/05/2021, 04h27 Voir le dernier message
    skydiver

    Natsu Basho 2021

    Gino sho (Prix de la technique) pour Endo et Wakatakakage.

    skydiver 23/05/2021, 19h42 Voir le dernier message
    skydiver

    Natsu Basho 2021

    Victoire par hatakikomi.

    skydiver 23/05/2021, 19h40 Voir le dernier message