• Kyushu basho 2013 – 2ème journée (Futsuka-me)

    Kotoshogiku inquiète

    La Sadogatake n'avait pas besoin de ça. Avec un ozeki déjà kadoban, une blessure pour l'autre n'est vraiment pas le genre de nouvelle qu'elle attendait mais c'est pourtant bien ce qui semble s'être passé. Kotoshogiku, car c'est de lui dont il s'agit, est resté un petit moment prostré au pied du dohyo après son combat contre Shohozan et en revenant sur l'argile sacré, son bras droit avait l'air de le faire souffrir. La blessure est elle sérieuse ? L'avenir le dira. Ceci dit, tout n'est pas négatif puisqu'il n'est tombé lourdement qu'après avoir expulsé Shohozan et puis Kotooshu (le kadoban) a lui aussi retrouvé le chemin de la victoire. Pour cela, il a enserré Kyokutenho de ses longs bras puis a pris son temps pour attaquer afin d'éviter toute erreur. Le travail a été bien fait et le vétéran Mongol est sorti sans appel. En attendant, les yokozuna poursuivent leur marches triomphales. Hakuho n'a eu aucun mal à jeter Aminishiki hors du dohyo comme si ce dernier était une balle qui devait atteindre un imaginaire panier de basket. Bien campé sur ses jambes, Harumafuji ne s'est pas laissé avoir par la tentative d'hatakikomi de Myogiryu qui lui a au contraire donné l'idée d'essayer la même chose mais avec succès (il n'est pas yokozuna pour rien).



    Très accrocheur, Okinoumi s'est battu comme un lion pour se défaire de Kakuryu. Il a su rester concentré lors de ce long combat pour éviter tous les tours du magicien Mongol qui, après un long corps à corps, n'a pu éviter de se faire repousser hors du cercle. Kisenosato n'a pas eu à forcer sur son talent pour sortir Tochiozan en deux temps trois mouvements et semble bien parti pour faire, une fois de plus, un très bon tournoi. Goeido est l'un des hommes forts de ces derniers basho et il a largement confirmé son statut en convertissant habilement la poussée un peu brouillonne de Toyonoshima (qui pourtant lui réussit peu, en général) en mise à terre. Très agressif, Takekaze a copieusement dominé Homasho avec ses poussées de mammouth qui l'ont fait sortir du cercle sans jamais avoir eu l'occasion de répliquer. Plus rapide, plus fort, Tochinowaka n'a apparemment eu aucune difficulté à expulser Takayasu. Bien collé à Kaisei, Chiyotairyu a su se montrer patient pour user son adversaire et l'amener progressivement hors de la tawara. Ikioi a fait preuve de beaucoup de courage en supportant les coups particulièrement appuyés d'Aoiyama mais au moins a t'il eu la satisfaction de repousser le Bulgare avec autorité.

    Les encouragements du public n'ont pas suffi à transcender Endo lors de son combat contre Takarafuji. Le jeune loup est certes bien parti avec un tachi-ai rapide qui lui a donné une position avantageuse mais, hélas, trop prudent, il a laissé un Takarafuji particulièrement technique revenir progressivement et a fini par s'écrouler sous son attaque. En grande forme, Toyohibiki semble dans un cercle vertueux. Il n'a laissé aucune chance à Tenkaiho, littéralement pris à la gorge et tout de suite jeté au sol comme un vieux torchon. Très réactif, Tokitenku a immédiatement converti la poussée de Kitataiki en projection. Sadanofuji a maladroitement glissé lors de son attaque de Kotoyuki qui avait en plus tendance à reculer. Dès lors on comprend bien pourquoi il s'est retrouvé à genoux. Jokoryu a commis une erreur de débutant en essayant de repousser du bout des bras un Tamawashi fuyant. Son déséquilibre était tel que le Mongol n'avait qu'à esquiver au moment opportun pour le laisser choir, ce qu'il a fait sans tarder. Toujours aussi enthousiaste, Masunoyama a été le plus prompt à l'attaque et a rapidement acculé Fujiazuma aux limites du dohyo. Devant la résistance de ce dernier, Masunoyama n'a pas tardé à changer de stratégie en le projetant au sol. Bien vu.

    Gagamaru est décidément incapable de battre Kyokushuho. Pour la quatrième fois en autant de rencontres, le lourd Géorgien a avancé avec force pour imposer sa masse mais n'a pu empêcher de se faire retourner. Yoshikaze a pris progressivement le dessus sur Tokushoryu a force de pousser mais, une fois à la tawara, ce dernier a habilement esquivé et les deux lutteurs sont sortis avec belle unanimité. Logiquement, les juges ont demandé un nouveau combat. Cette fois ci, Yoshikaze a fait preuve de sagesse devant l'agressivité non dissimulée de Tokushoryu en esquivant avec art dès le tachi-ai. Osunaarashi est en train de se confronter à ses limites maintenant qu'il est opposé aux tous meilleurs de l'ozumo. Son style généreux et sa puissance faisaient des merveilles dans les divisions inférieures mais se révèlent inefficaces face à des lutteurs nettement plus complets et expérimentés comme Tamaasuka, son adversaire du jour. L'Egyptien n'a encore une fois pas démérité en attaquant avec force tsuppari mais a été incapable d'éviter un corps à corps qu'il maîtrise nettement moins bien et qui lui a été fatal. Takanoiwa a eu un petit avant goût de la makuuchi dès cette deuxième journée et celui ci est amer. Son adversaire, Shotenro, n'a en effet jamais laissé respirer le protégé de Takanohana qui a reculé jusqu'à sortir.

    En juryo, Wakanosato semble se complaire dans une sorte de préretraite pas très glorieuse. Lui qui a été tellement dominateur dans cette division (4 yusho) n'est plus que l'ombre du grand rikishi qu'il a été. Il n'a même pas fait semblant d'attaquer, attendant sagement qu'Asahisho, un honnête lutteur par ailleurs, le repousse hors du dohyo. En makushita, Takanoyama a entamé son tournoi de la plus belle des manières, avec une victoire très bien construite contre Tochihiryu, preuve qu'il compte bien revenir en division salariée au plus vite.
  • Forum

    Tadanobu

    Nagoya Bashô 2021

    Tu as un talent et un attrait certains pour la litote

    Il est certain que Asashoryu en avait encore un peu sous la semelle, de quoi tenir

    Tadanobu 20/07/2021, 21h05 Voir le dernier message
    Kotononami

    Nagoya Bashô 2021

    Je viens de voir avec étonnement que Hakuho n'a débuté sa carrière en ozumo que 2 ans après Asashoryu.
    Il avait tout juste 16 ans en Mars 2001 ,

    Kotononami 20/07/2021, 18h14 Voir le dernier message
    skydiver

    Nagoya Bashô 2021

    Plus que le coup de coude, c’est surtout son attitude après le combat qui est reproché au Yokozuna. Les puristes et les simples amateurs occasionnels

    skydiver 19/07/2021, 23h39 Voir le dernier message
    Kotononami

    Nagoya Bashô 2021

    Petit bilan des autres lutteurs , je ne voyais pas du tout Ichinojo réaliser un double-digit chez les joints-jin. Franchement , s'il retrouve sur la durée

    Kotononami 19/07/2021, 21h47 Voir le dernier message
    Kotononami

    Nagoya Bashô 2021

    Je ne comprends pas l'effervescence liée au "coup de coude " (et encore ça se discute en revoyant les images) du Yokozuna.
    Pour moi ,

    Kotononami 19/07/2021, 21h25 Voir le dernier message
    Tadanobu

    Nagoya Bashô 2021

    Le coup de coude interdit ? C'est nouveau, tu as une source ?

    Tadanobu 19/07/2021, 20h33 Voir le dernier message
    lolo

    Nagoya Bashô 2021

    Est-ce que Osunaarashi avait été sanctionné pour ces multiples coup de coude au tachiaï ? Il ne me semble pas, même si ça faisait causé à l'époque.

    lolo 19/07/2021, 18h05 Voir le dernier message
    hogier

    Nagoya Bashô 2021

    Donc Hakuho aurait du être disqualifié pour son coup de coude et Terunofuji remporter le tournoi. Au tennis, lors du dernier us open, Djokovics a été

    hogier 19/07/2021, 11h35 Voir le dernier message
    skydiver

    Nagoya Bashô 2021

    Le coup de coude n’est pas autorisé. La presse japonaise le relève largement et considère par ailleurs l’attitude de Hakuho Yokozuna inélégante,

    skydiver 18/07/2021, 22h13 Voir le dernier message
    hogier

    Nagoya Bashô 2021

    Je trouve le coup de coude au visage plus que limite. Je regrette que ce soit autorisé, pour moi, on est plus proche du MMA que du sumo. Ceci dit, Hakuho

    hogier 18/07/2021, 17h06 Voir le dernier message