Ayant eu rcemment l'occasion de converser avec un ancien lutteur universitaire Japonais, il confirme que, tant dans les heya que dans les clubs d'tudiants, on apprend se dplacer en vitant de frotter fortement le sol. Selon son exprience, les coupures ou abrasions par simple contact de la plante des pieds avec le sable du dohyo sont trs rares, l'inverse des orteils "pris dans le tapis".