Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 13

Sujet : Multiples Questions pour projet sur le Sumo

  1. #1

    Talking Multiples Questions pour projet sur le Sumo

    Bonjour tout le monde,

    Je suis en train de monter un projet pour la réalisation d'une BD sur le sumo. Nous souhaitons au travers de cette BD présenter de manière la plus précise possible ce si beau sport qu'est le sumo.

    Pour ce faire j'ai quelques questions aussi si quelqu'un peut m'aider ça serait super ^^

    • A partir de quel âge un enfant peut il commencer à pratiquer le sumo (de manière sérieuse)
    • A partir de 65 ans un oyakata doit laisser sa place en tant que chef de la heya, cependant peut il continuer à entrainer ?
    • Un yokuzuna peut il garder sa tsuna chez lui ou doit il la remettre ?


    Voici les premières question que je me pose, elles vont sûrement vous paraitre bête mais je souhaite être le plus proche de la vérité dans le cadre de mon historie

    merci de votre aide.

    Piou

  2. #2
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279
    Alors, quelques réponses à ces (pertinentes) questions :

    - Pour la question de l'âge, je te ferais une réponse de Normand... "ça dépend". En fait, cela dépend de ce que tu appelles 'pratiquer le sumo'. S'il s'agit de pratiquer le sport à l'école, il y a des championnats de sumo scolaire, appelés Wanpaku-zumo (littéralement "sumo des garnements", ou quelque chose d'approchant), auxquels peuvent prendre part les garçons à partir de la quatrième année d'école primaire (neuf ans). S'il s'agit de l'entrée dans le sumo professionnel, Ozumo, là le prérequis actuel est d'avoir terminé le collège (donc environ quinze ans). Il y a trente ou quarante ans, il n'était pas rare de voir des lutteurs commencer à treize ans (l'actuel Rijicho, Kitanoumi, a commencé aussi précocement).

    - Il n'y a rien qui empêche un oyakata ayant dépassé les 65 ans d'apporter son concours au sein de son ancienne heya. Simplement, la logique veut qu'il s'efface progressivement (souvent avant même d'avoir atteint cette barre) de manière à affermir la position de son successeur. Si Alex Ferguson revenait faire des piges à Old Trafford, la position de Moyes, déjà pas simple, deviendrait intenable. C'est un peu le même principe.

    - Sachant que les tsuna sont refaites tous les quatre mois (cérémonie du tsunauchi-shiki), soit avant chaque basho à Tokyo, tu imagines bien que sur une carrière il y en a quelques unes qui sont faites. Je ne sais pas si elles finissent toutes chez le yokozuna (qu'en ferait-il, d'ailleurs ?), mais ce que je sais c'est que pas mal finissent en cadeau, très prestigieux. L'ancien Président Chirac en expose me semble-t-il une, cadeau du dai-yokozuna Takanohana, dans son musée de Sarran.


    En espérant avoir répondu à tes questions, dans l'attente des autres. Bon courage pour ce projet dont nous espérons avoir de régulières nouvelles.

  3. #3
    Merci beaucoup pour ces réponses, j'en ai d'autres qui me viennent à l'esprit.

    Quel est rellement le rôle d'un oyakata? participe t il rééllement aux entrainements?
    J'ai pu constater lors de différent combat que les arbitres n'avaient pas tous la même tenue y a t il aussi une hierarchie au sein des arbitres ?
    L'Oyakata vit il dans l'heya ou peut il vivre en dehors ? les sumos ont il tous l'obligation de vivre dans l'heya ?
    Quel est la place des femmes des lutteurs dans l'heya? peuvent elles vivrent dedans ? peuvent elle assister aux entrainements ?

    Je suis en train de mettre au point l'histoire avec le dessinateur mais mon objectif est de faire une présentation la plus fidèle possible du sumo (entrainement, tournoir, alimentation ...). Après reste a voir si le projet trouvera un éditeur.

    Merci en tout cas de votre aide

    piou

  4. #4
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279
    Alors, pour ces nouvelles questions :

    - Rôle de l'oyakata : Encore une réponse de Normand, tout ceci dépend de la personnalité de l'oyakata. Certains sont très impliqués, d'autres moins, soit par manque de temps (fonctions au sein de la Kyokai, pour Takanohana par exemple), soit par désintérêt (l'ancien ozeki Asashio, Takasago-oyakata, réputé pour lire son journal pendant les keiko auxquels il se rend). En termes de résultats, on 'aperçoit vite aussi que le succès d'une heya n'a pas forcément grand-chose à voir avec les résultats de l'oyakata durant sa carrière. Il dépend plus des qualités pédagogiques, ainsi que de la chance et du flair de repérer les bonnes recrues potentielles, et du talent à leur faire exploiter au mieux leur potentiel.

    - Oui, il y a une hiérarchie au sein de gyoji, les arbitres du sumo, qui se fait essentiellement (mais pas complètement) à l'ancienneté.

    - Tous les sumotori qui ne sont pas sekitori (appartenant à l'une des deux divisions salariées) doivent vivre dans la heya, en chambre collective. Les sekitori ont leur chambre individuelle, et en général leur appartement une fois qu'ils se sont mariés. Les oyakata vivent assez souvent dans la heya, à un étage privatif, mais pas tous, me semble-t-il.

    - Les épouses des lutteurs ne vivent pas dans la heya (sachant encore une fois qu'on ne peut se marier que si l'on est sekitori). Je n'ai jamais entendu parler de restrictions quant à leur présence à un keiko, mais je n'ai jamais vu de clichés d'épouses de lutteurs y participant. Le seul interdit connu est que les femmes n'ont pas le droit de fouler le sol du dohyo, considérées qu'elles sont comme pouvant y laisser perler du sang, ce qui souillerait le dohyo (une cérémonie spéciale doit d'ailleurs en principe être effectuée pour purifier un dohyo si un lutteur saigne dans l'action). Les épouses d'oyakata, appelées okamisan, ont elles un rôle bien plus défini et structuré au côté de leur époux. Elles sont en particulier les "mères de substitution" qui soutiennent les (parfois jeunes) lutteurs déracinés.

    Tu peux continuer avec les questions. Quand tu auras un script défini, n'hésites pas à en parler, on pourra t'apporter d'autres précisions ou suggestions.

  5. #5
    Senior Member Avatar de Tadanobu
    Inscrit
    août 2005
    Lieu
    CERGY (95)
    Messages
    864
    Un oyakata a à la fois le rôle de directeur financier, de responsable des relations publiques, de garant moral, de DAF, d'entraineur... au final, l'entrainement n'est qu'une des facettes de son travail. Les lutteurs ne sont pas la seule source de revenus, une heya qui a un très bon coiffeur peut en tirer également des finances au lieu de devoir faire coiffer ses lutteurs à l'extérieur. J'imagine que les arbitres aussi "rentrent" de l'argent qui finit dans les poches de l'oyakata.

    D'une façon générale, tout ce qui est "traditionnel" a été hiérarchisé au 17eme siècle. Il y a une hiérarchie chez les lutteurs de sumo, les arbitres, les coiffeurs, les fabricants d'éventails, les producteurs de poisson séché, les geisha... avec plus ou moins de symbolique dans chaque activité. Pour le sumo, tout a énormément de symbolique, et pour un illustrateur j'imagine que ça va être casse-tête au possible.

    L'oyakata vit dans la heya, sauf quelques exceptions (médicales principalement). Les lutteurs en général ne sortent pas sans autorisation (ça ne les empêche pas de faire le mur). Les lutteurs les mieux gradés et les plus respectés ont davantage de liberté. En général tu peux prendre un livre qui traite des geisha et transcrire l'ambiance, c'est un peu le même enfermement et la même relation servitude/respect.

    La place des femmes ? C'est un milieu très traditionnel, pour faire court. Leur rôle se limite à concevoir des héritiers, dans le sumo comme pour le reste. Moins on les voit, mieux c'est. Elles sont un soutien essentiel de leurs maris, mais "en privé".

    Dans la rubrique video, tu trouvera pas mal de documentaires ou des liens pour t'en procurer, la plupart sont assez bien documentés, ambiance, interview (ce qui n'est pas dit > ce qui est dit), tout est utile. En particulier sur Kotonowaka, qui parlait plutôt bien de son quotidien y compris "familial"
    Dernière modification de Tadanobu, 10/12/2013 à 20h44
    Le sumo compliqué ? Bah, facile ! Tachi-aï, BOUM ! Tu fais reculer l'adversaire d'un mètre. Ensuite, trois secondes de tsuppari, un autre mètre. Enfin, tu mets tes bras sous les siens, gaburu-yotsu et hop il est sorti.

  6. #6
    Merci beaucoup pour vos informations. Nous sommes au tout début de l'histoire (je viens de trouver le dessinateur).

    Une bonne partie de l'histoire va se déroule dans l'heya je pense (ou notre jeune "héros" va y découvrir le sumo). Je recherche le plus information concernant les entraînements, le fonctionnement d'une heya et tout ce qui tourne autour du sumo afin de créer un univers le plus fidèle possible à la réalité.

    Lorsque j'aurai bien avancé dans l'écriture c'est avec plaisir que je vous la partagerai Et pt un jour aurez vous l'occasion de la lire (c'est beau de rêver ^^ )

  7. #7
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279
    Un autre point revêtira une importance capitale dans la manière de raconter ton histoire, c'est l'époque à laquelle tu la situe, qui modifie considérablement la vie des rikishi qui seront croqués.

  8. #8
    Cela va se passer aujourd'hui, j'ai envie de faire connaître le sumo actuel

    Je voudrais bien comprendre les sekitori vivent dans l'heya ? ont ils droit de vivre en dehors s'ils sont mariés ?

  9. #9
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279
    Oui aux deux questions, pour autant que je sache. Ce qu'il faut bien avoir à l'esprit, c'est l'importance capitale de la frontière entre toriteki (non-salariés) et sekitori (salariés). Un seul rang sépare un makushita 1 est d'un juryo 14 ouest, et pourtant un monde les sépare. De l'aveu même de la plupart des grands champions dont j'ai pu lire des interviews, hors les accessions à la tsuna et promotion comme ozeki, le moment le plus important dans une carrière est la promotion en juryo, très souvent prise avec bien plus d'importance que celle en makuuchi, division reine pourtant. On passe de serviteur à maître, schématiquement, le regard n'est plus le même. Pour autant que je sache également, d'ailleurs, si les sekitori perdent la plupart de leurs privilèges en cas de rétrogradation (comme la chambre individuelle par exemple), ils ne sont plus astreints aux même tâches qu'ils devaient accomplir avant de franchir ce pas.


    Pour sentir les ambiances au sein d'une heya, je peux également te conseiller la (longue) lecture de blog de Jacob Adelman, un étudiant en journalisme qui avait passé quelques mois au sein de la heya de Kaiketsu. Tu peux en trouver la traduction dans la compilation de textes que j'ai rédigé sur le sumo (lien : http://www.dosukoi.fr/autour-du-sumo...s-sur-le-sumo/). A lire aussi, les bios de Takamiyama et surtout d'Akebono, celle de Kirishima aussi. Bref, de la matière...

  10. #10
    Magnifique je vais lire tout ca en esperant trouver les informations que je souhaite.

    Je vais lire Mémoires d’un lutteur de sumo aussi merci beaucoup

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Sujets similaires

  1. Projet cast sumô sur eLive
    Par gotonin dans le forum Dohyô
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/07/2011, 13h50
  2. konishiki et ses multiples talents !
    Par konishiki dans le forum Videos Externes
    Réponses: 25
    Dernier message: 16/05/2007, 19h52
  3. un champion aux multiples talents...
    Par Coninico dans le forum Photos - Images
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/07/2006, 12h30
  4. Questions capilaires
    Par Fatakiyama dans le forum Dohyô
    Réponses: 9
    Dernier message: 16/05/2006, 17h02
  5. Tournoi de Beach-Sumo en projet
    Par Hoshifransu dans le forum Basho
    Réponses: 69
    Dernier message: 25/08/2005, 09h57

Liens sociaux

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé