Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affiche les résultats de 1 à 10 sur 14

Sujet : Scandale de billets vendus aux yakuza.

  1. #1
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279

    Scandale de billets vendus aux yakuza.

    Alors même que l'on pensait le monde du sumo libéré des scandales depuis le départ du plus sulfureux des yokozuna (t'as qu'à croire...), il est à nouveau secoué par des affaires troubles. Après les insinuations d'implication de Kotomitsuki dans des affaires de paris sur des matchs de base-ball, c'est une affaire de vente de billets de masu-zeki aux membres d'un syndicat du crime qui secoue le petit monde de l'Ozumo.

    La NSK a pris hier des mesures contre deux oyakata liés à la distribution de tickets privilégiés du rebord du dohyo à plusieurs membres importants d'un syndicat du crime, le Yamaguchi-gumi.

    L'association a décidé de ces punitions au cours d'un meeting de la rijikai jeudi, après avoir interrogé les deux entraîneurs. Kise, 40 ans, qui a été reconnu coupable d'avoir arrangé la cession des tickets, a été rétrogradé de deux rangs. Les lutteurs de sa heya ont été mis sous le contrôle de la Dewanoumi Ichimon.

    Kiyomigata oyakata s'est vu lui infliger une réprimande, son rôle ayant été considéré moindre.

    Selon lepolice, quelque 50 membres imporetants de gangs yakuza affiliés à la Kodokai -- la branche de Nagoya du Yamaguchi-gumi -- ont assisté au Nagoya basho l'an dernier avec des tickets masu.

    Les enquêteurs pensent que les gangsters souhaitaient se montrer lors des retransmissions en direct, visibles en prison, pour encourager leurs camarades emprisonnés. La police dit que les oyakata impliqués avaient demandé des sièges particulièrement visibles lors des retransmissions télévisées.

    Questionné dans une interview téléphonique mercredi, Kise-oyakata niait toute implication volontaire. "J'ai reçu il y a quatre ou cinq ans une requête d'un consultant en management que je connais depuis dix ans. Je ne savais pas que les billets iraient à de tels destinataires".

    La rétrogradation est la seconde plus sévère sanction de la NSK. Takasago l'avait subie pour avoir "géré" au plus mal le scandale qui avait mis fin à la carrière du yokozuna Asashoryu.

    Les conséquences les plus sévères ne sont toutefois pas là. Un rikishi, pour combattre, doit être dans une heya, et non pas "sous la supervision" comme le sont pour l'heure les rikishi de la Kise-beya. Il est donc quasiment acquis que cette prometteuse heya, qui compte dans ses rangs trois juryo dont un futur makuuchi (Kiyoseumi, Tokushinho et Gagamaru), six makushita (dont Aoki, Fukao et Kamei), neuf en sandanme (Inoue) , huit en jonidan (Shibahara) et un en jonokuchi, plus un gyoji, un yobidashi, et un tokoyama. Les heya susceptibles de reprendre au bout du compte l'ensemble de ces personnes sont la Kitanoumi ou l'Onoe-beya. La dernière fois qu'une heya a été dissoute pour des problèmes de comportement remonte à l'affaire du kabu mis en gage auprès des yakuza par Hanakago-oyakata (moto-yokozuna Wajima) en 1985. Wajima avait quitté le monde du sumo et ses rikishi et personnels avaient été transférés à la Hanaregoma-beya.

    Affaire à suivre, on en saura plus avant le prochain banzuke du 28 juin.

  2. #2
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2002
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    1 710

    Yakuza

    Le Yamaguchigumi est "le" syndicat du crime par excellence (si l'ont peut dire) au Japon. Son siège est situé à Kôbe, dans le Kansai, installé dans un immeuble confortable avec une belle plaque en cuivre à l'entrée. Au cas où quelqu'un chercherait à visiter les lieux...

    Ces yakuza, comme d'autres dans l'archipel, achètent billets de concerts, sports divers, Arts Martiaux et, de façon plus marginale, sumô. Ce afin de les revendre avec une marge allant jusqu'à 100% de bénéfice quand tout est plein et que la queue est longue.

    Si en plus maintenant il les gardent pour eux, où va-ton?

  3. #3

  4. #4
    Senior Member Avatar de gotonin
    Inscrit
    mars 2007
    Lieu
    Chambéry / Osaka
    Messages
    548
    J'ai croisé l'un de leurs boss avec ses gardes du corps à une fête de quartier (ils passaient justes), bigre c'est super impressionnant !
    Tu fais pas le malin devant eux.

  5. #5
    Ils ont droit de se distraire. Il est quand même étonnant que la NSK ne veut rien à voir avec eux alors qu'ils ont pignon sur rue. Les choses seraient différentes s'il y avait une implication directe des yakuza dans le sumo mais là il s'agit simplement d'avoir des places bien en vue... en soi ce n'est pas illégal. C'est un peu comme si on virait le gérant d'une station service parce qu'il a servi un mafieux notoire. Cette "affaire" leur fait une énorme publicité, en plus.

    Bref, je ne comprends pas bien une réaction aussi vive, à moins... à moins que les yakuza soient beaucoup plus impliqués en coulisse et que cette histoire serve de paravent. Tout cela est bien louche. Je note également que toutes ces histoires ont le bon goût d'intervenir entre les basho mais je vois le mal partout.
    Père Boulon

    Il n'y a de richesse que d'Hommes.

  6. #6
    Senior Member
    Inscrit
    novembre 2002
    Lieu
    Le monde entier
    Messages
    1 710

    Point culturel

    En fait c'est culturel, au Japon.
    Peu de gens veulent voir leur nom associé à celui d'un groupe maffieux. Le sumô n'a pas besoin de ça, sachant qu'il est apprécié par les syndicats du crime dont les membres, généralement très proches de l'extrême droite locale, le donne souvent en exemple de la culture japonaise millénaire. Il en va de même pour d'autres Arts Martiaux qui cherchent à s'éloigner au maximum des yakuza, du moins aux yeux du grand public.

  7. #7
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279
    La décision quant au devenir des rikishi de la Kise-beya, dont le shin-nyu-maku Gagamaru, pourrait intervenir dès demain, l'ensemble des oyakata de l'ichimon se rencontrant de manière informelle à l'occasion de la cérémonie de danpatsu-shiki de l'ex-ozeki Dejima.

  8. #8
    Senior Member
    Inscrit
    juin 2006
    Lieu
    Bordeaux
    Messages
    235
    D'après my sumo corner ils partent tous à la Kitanoumi beya, ça à l'air officiel.

    http://mysumocorner.blogspot.com/

  9. #9
    Modérateur Avatar de toonoryu
    Inscrit
    septembre 2004
    Lieu
    Saint Lô
    Messages
    5 279
    Une heya de 46 deshi, un record historique, au-delà de la Futagoyama des grandes heures... cela ne sera pas une sinécure à gérer pour l'oyakata, heureusement pour lui qu'il n'est plus rijicho...

  10. #10
    Je persiste à croire que cette dissolution est bien sévère pour de simples places données à des yakuza. Mais bon, si c'est culturel...
    Père Boulon

    Il n'y a de richesse que d'Hommes.

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Liens sociaux

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé