Page 3 sur 9 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière
Affiche les résultats de 21 à 30 sur 89

Sujet : [Asashôryû] Corrompu le yokozuna?

  1. #21
    Senior Member Avatar de Charliki
    Inscrit
    avril 2002
    Lieu
    Saillon
    Messages
    379
    Ces allégations de journaux à sensations sont si grossières qu'elles ne mériteraient même pas qu'on en parle. Que "Le Matin" s'en soit fait le relais n'étonne pas.

    Maintenant, et c'est tout autre chose mais avec un résultat proche, je pense que certains adversaires d'Asashoryu ne donnent pas tout ce qu'ils pourraient, pensant peut-être quelque chose comme "Consédons une défaite honorable en évitant avant tout une blessure. Ceux qui résistent sont battus violemment, laissons passer ce combat et concentrons-nous sur les suivants...". Peut-être que sans ces rikishi trop timorés, Asashoryu aurait plus de peine à flirter avec la perfection. Ou peut-être pas.

  2. #22
    Rédacteur Avatar de abudisake
    Inscrit
    octobre 2006
    Lieu
    Aressy - Pau
    Messages
    507
    les combats seraient truqués... bah voyons et les infos viennent de rikishis de bas de classement alors que le yokozuna ne les rencontre jamais.... ils feraient mieux de se taire, il les sert en battant les autres !!!
    et puis, j'ai beau regarder à nouveau les combats du kyushu basho 2006, je n'y vois pas franchement de comparaison possible avec le catch !!
    ne confondons pas tout.... revenons à des choses plus sérieuses....

  3. #23
    Citation Envoyé par Kaiowaka
    Pourquoi le yokozuna n'a pas salué Dejima après avoir concédé la défaite qui le prive d'un zensho yusho ?

    Parce que c'est le seul qui a refusé le yaocho !
    Ca, ça m'amuse moyen. Être mauvais perdant, c'est presque aussi grave que tricher à mes yeux. En "boudant" grossièrement Dejima qui l'a battu 100% à la loyale et en pleine force, il fait preuve d'un tempérament tout sauf sportif, même sans parler du côté sumodo de la chose.

  4. #24
    Senior Member Avatar de remiogawa
    Inscrit
    mai 2005
    Lieu
    Amberieu en Bugey
    Messages
    529
    Citation Envoyé par abudisake
    et puis, j'ai beau regarder à nouveau les combats du kyushu basho 2006, je n'y vois pas franchement de comparaison possible avec le catch !!
    ne confondons pas tout.... revenons à des choses plus sérieuses....
    Alors pour toi le catch ne serait pas sérieux?

  5. #25
    Senior Member Avatar de Chimatayama
    Inscrit
    mars 2006
    Lieu
    Freyming-Merlebach, Moselle, Lorraine, France
    Messages
    481
    Le catch n'est pas sérieux Remiogawa, c'est sûr ça !
    Chimatayma devient Chimatayama !

  6. #26
    Citation Envoyé par X-Philohana
    Citation Envoyé par Kaiowaka
    Pourquoi le yokozuna n'a pas salué Dejima après avoir concédé la défaite qui le prive d'un zensho yusho ?

    Parce que c'est le seul qui a refusé le yaocho !
    Ca, ça m'amuse moyen. Être mauvais perdant, c'est presque aussi grave que tricher à mes yeux. En "boudant" grossièrement Dejima qui l'a battu 100% à la loyale et en pleine force, il fait preuve d'un tempérament tout sauf sportif, même sans parler du côté sumodo de la chose.
    Effectivement, Asashoryu a une fierté qui déborde un peu, parfois, et c'est difficile à accepter pour un rikishi de son rang.

    Je l'explique autant par son tempérament de guerrier pur "qui ne peux pas perdre, pas accepter de perdre" et qui fait partie intégrante de sa personnalité et de sa manière de se motiver, que par sa fulgurante et incontestée ascension au top de la hierarchie du Sumo, qui n'a pas due vu l'age où il s'est permis d'accomplir cet exploit, et de quelle manière, renforcer sa modestie.

    En tant que sportif toi même, tu dois savoir que les jeunes sont souvent des chiens fous qui prennent facilement la grosse tête avec le succès, et que cette tête ne dégonfle qu'avec les années...

    Alors ça ne l'excuse pas le moins du monde, pas du tout, mais ça permet de voir ça sous un autre angle, moins radical et peut être plus patient...

    Satori

  7. #27
    Senior Member Avatar de Kaiowaka
    Inscrit
    mai 2004
    Lieu
    Cherbourg (France)
    Messages
    2 829
    Citation Envoyé par X-Philohana
    Citation Envoyé par Kaiowaka
    Pourquoi le yokozuna n'a pas salué Dejima après avoir concédé la défaite qui le prive d'un zensho yusho ?

    Parce que c'est le seul qui a refusé le yaocho !
    Ca, ça m'amuse moyen. Être mauvais perdant, c'est presque aussi grave que tricher à mes yeux. En "boudant" grossièrement Dejima qui l'a battu 100% à la loyale et en pleine force, il fait preuve d'un tempérament tout sauf sportif, même sans parler du côté sumodo de la chose.
    Justement, c'est dans ce sens là que je l'ai mis car je trouve déplacé le comportement du yokozuna dans certaines occasions qui se prend pour un être supérieur invincible. Je n'apprécie pas le yokozuna pour tous ses comportements déplacés.
    J'admire sa technique mais je n'aime pas l'homme ni son arrogance et son manque de fair-play !
    Kaio pour toujours dans ma mémoire et maintenant place sur le dohyo à Kaisei, Kotoshogiku et Enho

  8. #28
    Merci pour le lien, Kaiomitsuki. Beau travail de traduction de Jonosuke.
    EDIT: MEA CULPA. Je ne sais pas ce que j'avais pris tout à l'heure pour porter crédit à ce tissu d'absurdités. C'est un article absolument calomnieux, un torchon mal conçu, xénophobe, haineux, une attaque vulgaire contre le sumo. Le yaocho est un problème et un sujet sérieux qui doivent être traités avec énormément de rigueur et de prudence, surtout par des personnes qui déclarent avoir une carte de presse.


    Citation Envoyé par Satori

    De là à penser que certains de ces dirigeants pourraient être à l'origine de ces allégations infamantes, il n'y a qu'un pas...
    Il faut raison garder, s'il te plaît, Satori et ne pas tomber dans l'extrême inverse.
    L'article complet fait quand même état de 30 rikishi corrompus sur les 42 que comptent la division makuuchi, je vois mal un quelconque dirigeant se réjouir de telles allégations.

    Pour ceux qui n'ont pas lu l'article complet, l'auteur aurait recueilli les propos d'un rikishi qui préfère garder l'anonymat, ainsi que d'une personne proche de la Takasago beya à laquelle appartient le yokozuna.

    Si le yokozuna y est suspecté d'"acheter" ses combats, l'article essaie surtout de comprendre comment un tel système serait possible.
    Il y fustige les étrangers avec de forts relants xénophobes, nauséabonds, c'est le moins qu'on puisse dire (selon les données du journaliste, tous les rikishi étrangers en makuuchi sont corrompus) et c'est quasiment une sorte de "fraternité de la corruption" qui les lie. Le pire passage de cette immondice.

    Kotomitsuki est, également, largement mis en cause. L'auteur analyse son combat du Kyushu basho qu'il considère comme "représentatif" du combat arrangé. Personnellement, je ne suis pas assez fin analyste technique pour déceler une anomalie flagrante dans ce combat, mais Kaikitsune de sumoforum semble lui aussi sceptique quant à la tournure du combat. D'autres pensent que la faiblesse de Kotomitsuki par rapport au yokozuna est d'ordre psychologique expliquant son manque d'allant durant les combats les opposant.

    L'auteur pense que le sekiwake est un exemple symptomatique de la corruption dans le sumo. Il est décrit comme un joueur de cartes, d'hanafuda plus précisément, compulsif, qui se serait laissé entraîner dans l'engrenage du yaocho à cause de dettes de jeu.

    L'auteur y décrit le mode supposé de fonctionnement d'Asashoryu pour acheter les combats. Opérant directement dans un premier temps, il utiliserait aujourd'hui un intermédiaire, un "Nakabon", pour faire ses basses besognes. Kyokutenzan, le do-beya de Kyokutenho, est expressément accusé d'en être un, se baladant alégrement, durant les basho, entre la shitaku beya est et ouest, ce qui n'est bien sûr pas recommandé. Interrogé, il ne voyait pas en quoi son attitude pouvait poser problème car il affirmait ne rien faire de mal.


    Nous sommes encore bien loin du scandale provoqué par Itai qui, outre son expérience personnelle, reconnaissait avoir des bandes audio explicites. Généralement, on parlait du yaocho pour des combats truqués (deux rikishi ou, plus généralement, deux oyakata qui s'arrangent entre eux), très rarement pour des combats achetés. Si le fameux rikishi X ne se dévoile pas et si des preuves flagrantes ne sont pas fournies, c'est purement et simplement de la diffamation.

    Nous avions eu une longue discussion au sujet du yaocho avec Azumaryu, en réaction à un post sur le livre de Steven Levitt. La Kyokai a toujours affirmé que le yaocho n'existait pas. Malheureusement, elle n'a jamais essayé de dissiper le doute en faisant la seule chose qu'il aurait fallu: commanditer une enquête totalement indépendante sur le sujet. Jonosuke pense qu'il y a trop de cadavres dans le placard, de l'époque où les membres de la Kyokai étaient rikishi ou jeunes oyakata, pour qu'ils aient de véritables velléités de transparence. Je suis sur la même longueur d'onde à ce niveau. Malheureusement, je vois mal un torchon de ce genre remédier à grand chose à ce niveau-là.

  9. #29
    [Perdón por escribir en español: entiendo perfectamente el francés, pero lo escribo con torpeza. Y si el inglés-sioux me parece incluso divertido, el francés-sioux me resultaría lamentable. Hay lenguas que se escriben bien o no se escriben].

    He hecho una rápida pero seria investigación (fuentes absolutamente fidedignas) para esclarecer la verdad sobre lo publicado en Shuukan Gensai, y estoy en condiciones de afirmar que las acusaciones tienen tres motivos: pesonales, políticos, éticos.
    1) Comencemos por lo personal. Yorimasa Takeda, el autor del artículo, aborrece a Asashoryu porque su amante, como por otra parte miles de japonesas, está enamorada del yokozuna. El señor X, íntimo amigo de Takeda, nos ha revelado que desde el yusho número 15 del mongol la chica trata al periodista con un desprecio tan indisimulado como creciente; lo encuentra mediocre sin remedio. Es fácil comprenderla, pero también es fácil comprenderlo a él: hasta las noches en que cree haber estado magnífico no recibe más que miradas de desdén.
    2) Y ahora la política. Takeda está relacionado con la extrema derecha nacionalista japonesa, que no tolera al yokozuna porque considera que degrada, siendo mongol, un deporte que es la esencia del alma del país. El comisario Y, especializado en grupos neofascistas, nos ha asegurado que Takeda (al que conoce bien) es muy capaz de intentar hundir a Asashoryu aún al precio de dinamitar el sumo; como buen nacionalista, no dudará en sacar un ojo al enemigo perdiendo él los dos.
    3) Y, finalmente, la ética. Al director del Shuukan Gensai, un declarado perseguidor de los homosexuales, siempre le ha inquietado el sumo: al fin y al cabo es cosa de hombres casi desnudos. Así que encargó a Takeda que fabricara el artículo para desprestigiar un deporte que comenzaba a revivir. Un miembro del Consejo de deliberación de los Yokozunas nos ha revelado que una Consejera y amiga del periodista, la señora Uchidate, le suministró a éste una docena de tecnicismos y datos especializados para hacer creíble el escrito, porque -y citamos textualmente- el amor de la señora Uchidate por el sumo termina allí donde comienza su odio a Asashoryu.

    Esta es la verdad pura y simple. ¿Que si tengo pruebas de todo lo que afirmo? Pues claro que sí! Y las haré públicas, no lo duden. Tan pronto como el Shuukan publique las suyas.

  10. #30
    Bastida nous donne quelques infos plus ou moins intéressantes sur ce sujet chaud, d'après ses investigations.
    Pour ceux qui n'ont pas saisis le texte, je me permets de traduire l'essentiel (pour moi), mais que Bastida me corrige si je me plante :
    3 points :
    1) Personnel : La dénommée Takada, journaliste Japonaise aurait été l'amante du Yokozuna... Au 15 eme Yusho, il l'aurait largué et elle déclare donc qu'il aurait avoué tricher sur tous ses combats !
    2 Politique : Takada, journaliste affiliée à l'extrême Droite Nationaliste Japonaise n'aurait pas supporté qu'un Mongol puisse ternir ainsi l'âme nationaliste du Japon et donc se devait de dénoncer Asashôryu...
    3 : L'étique : En sus des attaques homosexuelles sur le Sumo, la fameuse Takeda aurait fabriqué cet article pour discréditer un sport qui commençait à revivre. Son amie Uchidate aurait déclaré que le Sumo se discrédita à partir du moment ou Asashôryo apparut !

    Bastida saura rectifier peut-être mes inexactitudes possibles.
    Autre planète ? Autres rêves ? Tout cela est moche !
    Que le Yokozuna se casse donc dans son pays, et laisse sa place à un petit Japonais sans envergure.
    Mais beaucoup le regretterons ! On dirait que tout se pourrit...

sujet d'information

Utilisateur(s) parcourant ce sujet

il y a actuellement 1 utilisateur(s) parcourant ce sujet. (0 membres et 1 visiteurs)

Liens sociaux

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • Le code [VIDEO] est Activé
  • Le code HTML est Désactivé