• abudisake

    par Publié le 18/05/2007 15h54  Nombre de lectures: 1875 
    Prévisualisation de l'article

    Aujourd'hui, pour sa 861ème victoire Kaiô devient seul cinquième rikishi le plus victorieux de l'histoire du sumo et nous lui devions bien cet hommage. Toujours aussi puissant, il a disposé de Tamanoshima sur un magnifique kotenage qui a propulsé le maegashira au pied du dohyo.

    Les autres co-leader ont tous rajouté une shiroboshi à leurs scores en vue du kachi-koshi
    - Futenô a eu quelques difficultés avant de sortir Tochinohana par yorikiri,
    - dans son duel très attendu avec Wakanosato, c'est Dejima qui a fini par s'imposer sur tsukiotoshi,
    - Asasekiryû a bien contrôlé Kakuryû avant de le sortir sur yorikiri,
    - Hakuhô a sorti Ama sur oshidashi,
    - Chiyotaikai s'est imposé très facilement avec sa méthode traditionnelle face à Aminishiki : volée de tsuppari puis hikiotoshi,
    - Asashôryû, n'a pas eu a beaucoup s'employer face à Kakizoe (hatakikomi).
    En fond de classement, les 0-5 n'ont pas changé de rythme et ont tous concédé une défaite supplémentaire pour continuer à étirer le classement.
    ...
    par Publié le 17/05/2007 17h28  Nombre de lectures: 2142 

    Aucune surprise lors de cette cinquième journée du Natsu Basho 2007. Outre les victoires attendues du Yokozuna Asashôryû (5-0) et de l'Ozeki Hakuhô (5-0) aux dépends de Kokkai et de Hômashô, le fait le plus marquant de cette journée, est la défaite du Sekiwake Kotomitsuki dont les appuis ont flanché face au taichi-ai de l'ancien Komusubi mongol Tokitenkû.
    Les mongols occupent dailleurs des positions remarquées puisque Asasekiryû, partenaire d'entraînement d'Asashôryû est également titulaire d'une carte vierge de défaite après des prestations plutôt convaincantes. Sa fâcheuse habitude à faire le yoyo entre le haut et le milieu des maegashira perdure.
    ...
    par Publié le 13/05/2007 13h03  Nombre de lectures: 1809 
    Prévisualisation de l'article

    Les shonishi (1er jour du tournoi) se suivent et ne ressemblent pas. Alors que le haru basho nous reservait une hécatombe pour les 4 plus hauts gradés du banzuke, ce shonishi a été conforme à la logique. <br>Grand chelem chez les sanyaku qui ont, chacun à leur manière, montré que les rumeurs de baisse de forme de certains n'ont pas cours en ce début de basho.
    Kotoôshû a vaincu sa bête noire, le prometteur Hômashô sur hikiotoshi, pendant que les deux sekitori vers lesquels tous les yeux du sumo sont tournés actuellement, ont assez facilement disposé de leurs adversaires du jour.
    Le petit geste du jour est à mettre au crédit du yokozuna Asashôryû qui, voulant très certainement se faire pardonner de la blessure infligée à Toyonoshima pendant les entraînements pré-basho, a aidé son adversaire qui peinait à se relever.
    En Jûryô, le russe Hakurozan s'est imposé face à Gôeidô.
    ...