• pereboulon

    par Publié le 13/07/2013 11h46  Nombre de lectures: 4480 
    Prévisualisation de l'article

    Qui peut le battre ?

    On veut parler d'Hakuho, bien sûr. On le sait, le yokozuna est habitué au succès mais quand ses principaux opposants s'ingénient à chuter tous en même temps comme ils l'ont fait hier, sa confiance en lui atteint de tels sommets que, couplée à son sumo surnaturel, il devient littéralement imbattable. Chiyotairyu pouvait sembler un opposant digne de ce nom après ses très belles victoires mais en fin de compte, il n'a pas pesé bien lourd devant le tachi-ai incisif du Mongol qui lui a permis de s'emparer de son mawashi tout en le faisant reculer afin de placer une projection imparable. Du grand art et on souhaite bien du courage à ses adversaires, comme Harumafuji qui s'est défait de Kyokutenho avec sa furie habituelle et reste donc à une longueur de Hakuho. En effet, incapable de résister à la poussée appuyée de l'autre yokozuna, Kyokutenho n'a pas pu faire mieux que de se retrouver dos à son adversaire, ce qui était évidemment la meilleure recette pour perdre et, en homme d'expérience, il n'a rien tenté de déraisonnable une fois en direction de la tawara.
    ...
    par Publié le 12/07/2013 11h41  Nombre de lectures: 3508 
    Prévisualisation de l'article

    Seul au monde

    Comme cela s'est souvent vu, Hakuho reste le seul invaincu à l'issue de cette sixième journée. Face à Shohozan, le dai yokozuna n'a eu aucun mal à assurer un tachi-ai ultra rapide suivi d'une courte lutte à son avantage. Alors, certes, tout le monde sait que Hakuho est sur une autre planète mais il est quand même bien aidé par des adversaires incapables de s'accrocher dès la première semaine. Si on s'attendait à un tel destin pour Kaisei (voir plus loin), le résultat est plus étonnant pour Kotooshu qui affrontait un « simple » maegashira. Seulement voilà, le joi-jin en question s'apelle Takayasu et commence à faire sérieusement parler de lui. Contre le Bulgare, il est parti à l'assaut sans complexe et c'est bel et bien lui qui a dominé. Il a fallu le métier de Kotooshu pour convertir in-extremis sa poussée en projection simultanée à son expulsion. Lors du deuxième combat, Kotooshu a jugé prudent de s'écarter dès le tachi-ai. Cela n'a pas suffi pour déstabiliser le vaillant Takayasu qui lui a rendu la monnaie de sa pièce en s'écartant pour qu'il tombe tout à son aise. Son collègue de la Sadogatake l'a imité juste après en tombant (au propre comme au figuré) dans le piège grossier de la henka tendu par Aminishiki.
    ...
    par Publié le 10/07/2013 11h53  Nombre de lectures: 3896 
    Prévisualisation de l'article

    Kisenosato se ressaisit

    Hier, Kisenosato a sérieusement réduit ses chances de devenir yokozuna en concédant une défaite maladroite. Sa réaction était donc particulièrement attendue aujourd'hui et il faut reconnaître que l'ozeki japonais n'a pas déçu. Il est parti à l'assaut de Shohozan avec une détermination de bon aloi qui lui a permis de repousser le komosubi sans difficulté. Il fallait bien ça pour rester au contact de la tête et conserver un mince espoir de ceindre la tsuna car, de son côté, l'ogre Hakuho a dévoré Tochiozan, le bourreau de Kisenosato, d'une esquive magistrale qui lui a permis d'enserrer un de ses bras et de le fracasser au sol au moyen d'un très rare Kainahineri. Harumafuji s'est lui aussi racheté de sa défaite de la veille en allant percuter Gagamaru pour mieux le laisser s'écrouler en reculant.
    ...
    par Publié le 08/07/2013 11h36  Nombre de lectures: 3234 
    Prévisualisation de l'article

    Takayasu sort Nagoya de sa torpeur

    Comme d'habitude, faute d'enjeux, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent en ce début de basho. L'attraction du jour était donc encore Kisenosato qui devait faire face à Tokitenku. L'ozeki n'est pas apparu inquiet et il a eu raison car si le Mongol a résisté en début de combat, il a tout de suite été mis à terre tant sa position était délicate. Une victoire relativement facile, donc, pour Kisenosato qui continue de porter les espoirs de tout un pays. L'autre héros du jour était Takayasu qui a réussi l'exploit de faire douter le grand yokozuna Hakuho. Qu'on ne s'y trompe pas, Hakuho a dominé de bout en bout mais la résistance acharnée du japonais, qui a contré toutes les tentatives de projection du yokozuna, a obligé Hakuho à un combat plus long que prévu et à la dépense énergétique conséquente. Takayasu a fini par s'écrouler devant l'attaque du yokozuna mais que ce fut dur.
    ...
    par Publié le 07/07/2013 11h18  Nombre de lectures: 3304 
    Prévisualisation de l'article

    Kisenosato superstar

    Incontestablement, une des grandes attractions de cette première journée était l'apparition de Sokokurai après sa longue pause forcée suite aux scandales de 2011. Réintégré aux forceps à la NSK, le Mongol (Chinois) a été très encouragé par le public de Nagoya, sensible à son histoire. Cela n'a toutefois pas suffi pour le faire gagner contre Tokushoryu malgré une bonne volonté évidente. Il est encore trop tôt pour déterminer si ces longs mois loin des dohyo l'ont émoussé mais pour ce premier combat, malgré la défaite, il a quand même fait bonne figure et semble au niveau. Evidemment, l'autre centre d'intérêt du public était le combat de Kisenosato contre Takekaze. L'ozeki joue peut être son accession au grade de yokozuna sur ce tournoi, alors tout le monde attendait de voir comment il allait l'entamer. La réponse est bien mais pas sans mal. Méfiant et attentiste, il a pris son temps pour démarrer le combat. Takekaze est tombé dans le piège en faisant plusieurs faux-départ. Kisenosato n'a toutefois pas eu la partie facile une fois la confrontation engagée mais ces derniers temps, il a montré qu'il savait rester concentré tout en assurant sa position et malgré sa vaillance, Takekaze a été obligé de sortir.
    ...
    par Publié le 24/05/2013 11h44  Nombre de lectures: 3895 
    Prévisualisation de l'article

    Kisenosato devant son destin

    Formellement, les deux rikishi qui s'étaient détachés dans le course au yusho ont tous les deux gagné et il n'y a maintenant plus aucun doute mathématique, le yusho se jouera bien entre Kisenosato et Hakuho. Mais l'enjeu véritable va bien au delà d'une simple histoire de victoire sur un tournoi car ce à quoi l'on assiste est peut être le réveil du sumo japonais et la naissance d'un nouveau yokozuna, rien de moins. Kisenosato a tellement souvent pêché par son mental fragile malgré le génie évident de son sumo et le destin glorieux que tout le monde lui prédisait que l'on doit saluer comme il se doit sa treizième victoire en autant de jours. Gonflé à bloc, sûr de lui, l'ozeki semble enfin avoir trouvé les ressources mentales qui lui manquaient. Face à Kakuryu, comme face à tous ses précédents adversaires, Kisenosato a été impérial de force, de rapidité et de stabilité et l'a emporté avec une facilité déconcertante. Il se retrouve maintenant devant son destin car il affrontera demain Hakuho lors d'un combat qui promet d'être historique.
    ...
    par Publié le 17/05/2013 11h32  Nombre de lectures: 2686 
    Prévisualisation de l'article

    La bande des quatre moins un

    Le carrosse de la Cendrillon du tournoi s'est re-transformée en citrouille. Il était beau de voir un simple maegashira rester invaincu et se mêler au bal des gros bras ozeki et yokozuna mais toutes les bonnes choses ont une fin : Aoiyama a perdu. Ikioi, qui ressemble étonnamment à Hakuho dans sa gestuelle comme dans son physique, est le bourreau du Bulgare dont la puissance a été complétement étouffée et convertie dare dare en roulade vers le sol. L'autenthique Hakuho, lui, n'a eu aucun mal à se défaire d'un Okinoumi toujours vierge de victoires. Absorbant l'énergie du komosubi, Hakuho l'a laissé se mettre en danger, trop en déséquilibre, afin de l'amener au sol en toute simplicité. De leur côté, les deux ozeki co-leaders ont assuré leur position. Calme et précis, Kisenosato n'a fait qu'une bouchée de Tochinoshin, rapidement expédié hors du cercle. La tâche a été plus rude pour Kakuryu qui s'est employé en oshi-zumo pour faire plier Goeido qui a fini par céder sur une esquive (alors qu'il semblait avoir évolué sur ce point...).
    ...
    par Publié le 16/05/2013 11h33  Nombre de lectures: 3220 
    Prévisualisation de l'article

    La bande des quatre

    Il est normal, au fur et à mesure que le tournoi avance, que la liste des prétendants au yusho s'amenuise. Il est toutefois assez remarquable que, finalement, ils soient encore quatre à rester invaincus à l'issue de cette cinquième journée du Natsu basho. A tout seigneur, tout honneur, Hakuho a continué sa promenade de santé en battant Tochinoshin qui n'a jamais inquiété le yokozuna lors de leur quinze rencontres précédentes. Pour ce seizième triomphe, le Mongol n'a pas eu à forcer son talent pour fracasser le pauvre maegashira à terre d'un uwatenage bien ajusté (pléonasme, dans le cas d'Hakuho). Des quatre ozeki sans défaite, deux seulement accompagnent encore le dai-yokozuna. Kisenosato fait partie du lot tant il s'est montré sûr de lui face à Aminishiki qui s'est agité en vain pour éviter de s'écrouler dans le public. L'autre ozeki est Kakuryu qui a eu le pragmatisme de laisser Kitataiki s'effondrer lorsqu'il a constaté son déséquilibre. Aoiyama reste pour l'instant le seul maegashira a suivre le rythme des leaders. Opposé à Takarafuji, toujours sans victoire, le Bulgare n'a pas eu trop de mal, semble t'il, pour le laisser choir. Il doit s'attendre à une deuxième semaine plus difficile...
    ...
    par Publié le 13/05/2013 12h05  Nombre de lectures: 2944 
    Prévisualisation de l'article

    Carton presque plein

    Intraitables hier, les ozeki et yokozuna semblaient aujourd'hui une nouvelle fois en mesure d'imposer leur loi au Kokugigan. C'était sans compter sur un grain de sable du nom de Myogiryu qui empêche aujourd'hui les plus hauts gradés de triompher complétement en allant battre Harumafuji, avec la manière, en plus. Le Japonais est en effet resté compact malgré les coups violents du yokozuna tout en le repoussant hors des limites avec autorité. Une belle prestation ...
    par Publié le 18/03/2013 11h25  Nombre de lectures: 3300 
    Prévisualisation de l'article

    Hakuho serein

    Hakuho avait deux victoires d'avance sur huit lutteurs dont l'effectif s'est réduit comme peau de chagrin aujourd'hui puisqu'ils ne sont plus que deux à conserver ce handicap déjà conséquent. Kotoshogiku et Okinoumi sont en effet les seuls à faire durer (un peu) le suspense et encore, Kotoshogiku a eu du mal à prendre le dessus sur Kakuryu qu'il n'a vaincu qu'après une intense lutte au corps à corps où il a fini par imposer sa puissance mâtinée de prudence (pour ne pas s'exposer à un contre). Une victoire difficile, donc, mais méritée tant elle a été bien construite. Toujours aussi enthousiaste, Masunoyama s'est lancé dans la bataille contre Okinoumi avec fougue. Hélas pour lui, sa première attaque a échoué et s'est transformée en bonne prise pour Okinoumi qui a eu lui aussi du mal à disposer d'un adversaire vraiment agité et qu'il a fallu balancer au pied du dohyo. Par contraste, Hakuho est apparu calme, déterminé et, surtout, efficace. Il s'est occupé personnellement du cas Toyonoshima, un autre de ses « poursuivants » qui, malgré un tachi-ai compact et un début de combat honorable au corps à corps a vu le yokozuna changer de tactique et le secouer comme un cocotier. Excellent technicien, Hakuho n'a eu qu'à relâcher la pression pile au bon moment pour le voir s'écrouler. Le Mongol est plus motivé que jamais et on voit mal comment Kotoshogiku, sans parler d'Okinoumi, pourrait l'inquiéter, même si mathématiquement, comme on dit, rien n'est joué.
    ...
    par Publié le 11/03/2013 10h28  Nombre de lectures: 2977 
    Prévisualisation de l'article

    Les ozeki en difficulté

    Dure journée pour les ozeki qui, avec trois défaites en quatre combats, ont connu une véritable débandade aujourd'hui. Kotooshu s'est ainsi montré maladroit face à Tochiozan, un adversaire qui lui pose décidément des difficultés et qu'il a laissé s'emparer de son mawashi en position basse. Le Japonais en a évidemment profité, malgré une belle résistance du Bulgare, pour le foudroyer d'un superbe uwatenage. De son côté, Kotoshogiku est retombé dans ses vieux travers. En effet, après avoir supporté bravement la charge de l'ozeki, ce qui est déjà un petit exploit, Chiyotairyu a tout de suite profité du déséquilibre de Kotoshogiku pour le laisser tomber. Un grand classique, hélas, qu'on pensait révolu. Myogiryu, toujours aussi motivé quand il affronte un adversaire mieux classé que lui, a été impressionnant de vitesse, de force et de concentration face à Kisenosato qu'il a rapidement expulsé hors du dohyo. Finalement, Kakuryu sauve l'honneur de son rang après sa victoire sur Aminishiki, harcelé sans relâche jusqu'à ce qu'il sorte.
    ...
    Page 3 sur 7 PremièrePremière 12345 ... DernièreDernière