• Nouveaux sekitori

    L'association japonaise de Sumo (NSK) a annoncé les noms des lutteurs promu au rang de sekitorià la suite du basho de mai (les sekitori, ou lutteurs salariés, regroupent les deux plus hautes divisions de rikishis ; les juryo et les makuuchi ).
    Deux lutteurs sont pour la première fois sekitori (nom, suivi de la heya, de leur classement en mai et deleur résultat en mai):

    - Asasekiryu, Takasago beya, makushita 1 ouest, 5-2
    - Kasugao, Kasugayama beya, makushita 4 ouest, 6-1

    Deux lutteurs redeviennent sekitori :

    - Toyozakura, Michinoku beay, makushita 2 est, 7-0 (yusho makushita)
    - Kotokanyu, Sadogatake beya, makushita 3 ouest, 4-3.

    Asasekiryu est mongol, appartient à la même heya qu'Asashoryu, et semble pratiquer un sumo aussi volontaire et engagé que le sekiwake mongol. Il est né le 7 août 1981.

    Kasugao est sud-coréen, né le 1er juillet 1977. Il présente visiblement un sumo lui aussi spectaculaire, avec des prises inhabituelles. Il est difficile de faire des pronostics sur son avenir, dans la mesure où il manque cruellement de partenaire de choix dans sa heya : le meilleur lutteur, à part lui, était loin en Sandanme au tournoi de mai...

    Toyozakura a remporté le yusho en makushita en mai, grâce à sa victoire face à Narita. C'est le frère de Kitazakura, sekitori appartenant à la Kitanoumi beya.

    Kotokanyu présente comme particularité principale son âge : Il aura 36 ans et 5 mois en juillet.