• Kyûshû basho 2014 - 6ème journée (Muika-me)

    Hakuhô chute, Kakuryû en tête

    Grosse surprise lors de cette sixième journée du Kyûshû basho, le yokozuna Hakuhô a concédé sa première défaite du tournoi. Bien lancé au tachi-ai contre Takayasu, ce dernier a vite fait de retourner la puissance du yokozuna contre lui-même. Hakuhô, emporté par son élan, et berné par un agile Takayasu qui sut ouvrir la porte au moment opportun, moulina dans le vide à la recherche d'une prise pour sauver son équilibre. Finalement, ce fut le tawara qui eut raison de lui, provoquant un mauvais appui de son pied gauche, lui faisant achever son mouvement hors cercle. Takayasu s'offre sa deuxième kinboshi du tournoi, après celle obtenue contre Harumafuji ? Jamais deux sans trois ? Réponse demain contre Kakuryû.
    Et si on doit retenir un combat aujourd'hui, il s'agit de la confrontation entre le yokozuna Kakuryû et le shin-sekiwake Ichinojô. Le combat a duré plus de deux minutes et c'est à l'usure que Kakuryû est parvenu à s'imposer. Le sekiwake a fait plus qu'opposer de la résistance. Il a d'abord contenu Kakuryû, les pieds solidement posés sur le tawara, avant de se recentrer dans le cercle. Mais Kakuryû semble déterminé dans ce Kyûshû basho et, de tentatives de poussées en tentatives de déséquilibre, Ichinojô a fini par rompre après avoir longtemps résisté. Le public n'en demandait pas tant.

    Hakuhô en perte d'équilibre. (©Nikkei.com)

    Enfin, le dernier yokozuna, Harumafuji, était dans l'obligation de s'imposer pour faire oublier ses deux défaites un petit peu ridicules. Et il ne s'est pas attardé sur le dôhyô : vif au tachi-ai, très vite sur son adversaire Kaisei. Ce dernier n'a même pas eu le temps de se défendre. Harumafuji a glissé sur son côté droit pour enclencher une projection qu'il préféra assurer par une dernière poussée. Voilà qui correspond mieux au standing de yokozuna.
    Chez les ôzeki, c'est la soupe à la grimace pour Gôeidô. Nouvelle défaite, concédée face à Aminishiki. L'ôzeki est parti bille en tête sur son adversaire qui s'est contenté d'encaisser sa charge, avant d'ouvrir la porte et de le faire chuter au sol. Gôeidô n'arrive vraiment pas à lancer son tournoi. A l'inverse, Kisenosato semble avoir bien digéré sa défaite de la veille contre Aoiyama. Aujourd'hui opposé à Tochiôzan, il a montré une envie d'aller de l'avant. Toutefois, celle-ci a failli se retourner, là aussi, contre lui, mais son adversaire a fait le pas de recul de trop... Ouf ! Le gyôji ayant du mal à déterminer qui l'avait emporté, ce furent les shinpan, après mono-ii, qui déclarèrent l'ôzeki vainqueur. Enfin, pour Kotoshôgiku, nul besoin d'arbitrage, son combat a été puissant et impeccable : fort au tachi-ai et poussée terrible qui mit sur le reculoir Takekaze pour le faire sortir rapidement. Limpide. Combat rassurant.

    A noter la 900ème victoire de Kyokutenhô. Le vétéran se rapproche, petit à petit, de la barre mythique des 1000 victoires. Peut-être dans deux ans ? Mais est-ce que Kyokutenhô aura encore envie et/ou l'énergie ? Du côté des nouveaux venus en makuuchi, on peut noter la deuxième victoire du Russe Amûru. Ce dernier s'est donné corps et âme, à en juger par le filet de sang lui coulant depuis le front, la faute à un tachi-ai impressionnant contre Kitataiki. Un autre combat valait le déplacement aujourd'hui : Terunofuji contre Chiyoôtori. Longtemps indécis, où les lutteurs tentèrent tour à tour des techniques de crochetage, des projections, le tout sans temps mort. Et la victoire fut Terunofuji, sur tsukiotoshi.

    En jûryô, ils sont dorénavant quatre lutteurs à se partager le leadership : Tenkaihô, Tochihiryû, Tokitenkû et Wakanosato.

    >>> Retrouvez les résultats de la sixième journée sur le forum