• Aki basho 2014 - 3ème journée (Mikka-me)

    Pas encore de tremblement de terre

    Alors que Tokyo a été secoué d'un tremblement de terre lors de cette troisième journée (sans conséquences graves, heureusement), aucune secousse n'a réussi à ébranler le trio de yokozuna mongols lors de ces trois première journées de l'Aki basho 2014.
    Serein comme à son habitude, Hakuho semble encore parti pour battre des records (il peut égaler Taiho dès cette année). Il n'a pas eu à forcer son talent pour laisser tomber chiyotairyu et Endo alors que Terunofuji n'a pas pesé bien lourd face à la rapidité et la technique du yokozuna. Aucun de ces trois rikishi ne l'avait jamais battu : l'histoire continue. Kakuryu et Harumafuji ont bataillé un peu plus mais restent sans défaite. Pour l'un de leur adversaire commun, le prometteur Endo, c'est la soupe à la grimace avec trois défaites.
    Du côté des ozeki, Kotoshogiku est apparu en forme, dans la lignée de son précédent basho. Une erreur tout de même à son actif : son plongeon suite à la henka monumentale de Terunofuji le premier jour. Kisenosato s'est fait surprendre par Aoiyama le deuxième jour mais produit toujours son sumo solide qui lui permet de se tirer de situations difficiles comme lors de ce troisième jour contre le vaillant Chiyotairyu. La grande déception est pour Goeido, tout juste promu et qui accumule les bourdes. Sa seule victoire, il la doit au forfait de Toyonoshima (véritable hécatombe d'ailleurs avec les forfaits également de Myogiryu, Homasho et Azumaryu). Pour ses deux autres combats, il a sans doute voulu trop bien faire et partir à 100 à l'heure et à chaque fois ses adversaires ont trouvé une parade. Espérons pour Goeido qu'il va trouver le bon dosage entre enthousiasme et technique.

    Des sanyaku de ce banzuke, Takekaze est le rikishi surprise qui s'en sort le mieux. Dans son style habituel, très offensif, il a déjà deux victoires au compteur. Pas mal pour un vieux de 35 ans. Autre vieux à faire des étincelles : Kyokutenho, l'inoxydable Mongol de tout juste 40 ans toujours bon pied bon oeil et qui reste sans défaite. Va t'il nous faire le coup du Natsu 2012 qui l'avait vu remporter le yusho à la surprise générale ?

    Avant cela, il devra passer par un combat contre Ichinojo qui fait (déjà) figure d'épouvantail sur ce tournoi. Monstre de puissance, le Mongol de 200 kg n'a aucun mal à repousser les attaques de ses adversaires et dès qu'il a réussi à leur attraper le mawashi, la messe est dite... Il n'a peut-être pas encore de chon mage (il a commencé comme makushita tsukedashi) mais son sumo est à la hauteur. Tout le monde est prévenu...