• Natsu basho 2014 - 13ème journée (Jusannichi-me)

    Le Roi et sa suite.

    On n’attendait pas franchement de surprise dans le musubi-no-ichiban, entre un yokozuna certes pas au top de ses moyens mais opposé à un ozeki en grandes difficultés : de suspense il n’y a en effet pas eu. Hakuho a en effet l’intelligence de ne pas s’exposer aux atouts majeurs de l’ozeki en le forçant à combattre en prise décalée, sans possibilité de mettre ses deux bras sur le mawashi pour assurer sa stabilité et passer les watts. A partir de là, la première tentative de poussée de Kotoshogiku n’est pas axiale et très exposée à un contre, que Hakuho concrétise immédiatement sur tsukiotoshi. Le Roi reste maître en son royaume, pour l’instant, mais les prétendants n’ont pas encore abdiqué.


    « Prosternez-vous, manant, et méditez votre triste sort ».


    Car derrière Hakuho, le trio des poursuivants reste au complet : Harumafuji, Kisenosato et l’étonnant Ikioi répondent tous présents, avec la manière. Transcendé et dans un basho de rêve, Ikioi remporte rapidement son combat face à Aoiyama, dangereux et en quête de sanyaku mais trop précipité pour bien faire. Onzième succès pour le maegashira qui assure son rang de komusubi (au minimum) et reste, si si, en course pour le titre à l’orée du week-end final. Et si c’était lui, le Japonais qu’un peuple tout entier attend ? Appliqué, Kisenosato se retrouve vite en position décalée sur Goeido, dont les tentatives de kubinage s’avèrent infructueuses, Kisenosato achevant le travail sur uwatenage. La pression de prendre la tête (provisoirement) envolée, Kisenosato retrouve ses marques. Il va pourtant bien lui falloir apprendre à la gérer s’il veut conquérir un jour le titre suprême.


    « Jeune freluquet, vous recherchez un adoubement ? ».


    A commencer par demain, où son affrontement face à Harumafuji sera un vae victis pour l’un des deux. La première des trois affiches « all-yoko » oppose Kakuryu et Harumafuji, le fulgurant décalage « made in Isegahama » étant quelque peu attendu par le shin-yokozuna, Harumafuji, agrippé au mawashi, change alors de tactique et se mue en clone de Kotoshogiku pour une série de gaburi fatals à Kakuryu. Harumafuji mène le trio de poursuite en chasse derrière Hakuho.


    « Ôtes-toi de ma route, jeune imposteur ».


    Pas assez mobile (le K.O. d’hier y est-il pour quelque chose ?), Endo est une cible facile pour Tochiozan qui emporte sans peine un kachi-koshi qui lui tendait les bras. Endo va lui reprendre dans une zone moins compliquée en juillet.


    « Cent fois sur le métier, remettez votre ouvrage ».



    Yoshikaze profite lui des soucis physiques (le dos) de Toyonoshima pour un fusensho qui adoucit un peu son sort. Kachi-koshi d’Aminishiki mal embarqué face à Chiyootori mais qui inverse la tendance (en profitant d’un tirage malvenu du komusubi) pour affirmer un peu plus ses prétentions à un retour en sanyaku. Deux tsuppari suffisent à Shohozan pour faire reculer Takekaze au-delà de la tawara. En dépit de bons combats, le vétéran est make-koshi. Shohozan est lui encore dans le coup. Solide yorikiri de Takarafuji qui gagne la bataille des recalés du basho contre Takanoiwa qui va lourdement chuter en juryo. Tokushoryu remporte un autre affrontement du genre dans le même style face à Chiyotairyu pris de vitesse à l’atari. Faute de Chiyomaru qui laisse Kyokutenho venir au mawashi, ce dont profite le Mongol pour adoucir en force après un contre son sort aux dépens de son adversaire du jour qui concède le make-koshi. Yorikiri net de Kaisei sur Arawashi. Encore une victoire et le Brésilien sera chez les joi-jin pour une prévisible fessée à Nagoya. Yorikiri de Tamawashi contre Kyokushuho qui vaut mieux que ce combat lâché un peu vite, mais le Mongol est kachi-koshi à l’inverse de son adversaire du jour. Combat acharné entre Homasho et Sokokurai, les deux hommes passant une bonne partie de ce long affrontement courbés à 90° l’un contre l’autre, dans une épreuve de force athlétique pour le contrôle des bras. A ce petit jeu, c’est Homasho qui a le dernier mot. Henka ratée de Tokitenku, qui poursuit ensuite face à Takayasu en lutte des bras et s’achève sur un hatakikomi limite du Mongol, nécessitant un mono-ii qui confirme au final sa victoire. Takayasu est un très décevant make-koshi au milieu du banzuke, il sera à prendre en compte au prochain basho s’il se réveille. L’autre déception du milieu de classement, Myogiryu, toujours en souffrance de sa récente blessure, adoucit son sort au courage et avec une tactique adéquate, à savoir raccourcir la distance avec Tochinowaka pour l’emporter en alternant judicieusement poussées et tirages. Les deux hommes joueront leur kachi-koshi ce week-end. Combat de molosses entre Gagamaru et Terunofuji qui tourne au détriment du Géorgien, surclassé en puissance sur yorikiri. Kimetaoshi facile pour Okinoumi qui évite le make-koshi face à Kitataiki pas des plus motivés avec son propre kachi-koshi en poche. Tout en puissance, Osunaarashi ajoute une nouvelle victoire à son tournoi réussi, et confirme dans ce yoritaoshi sur Sadanoumi toutes les qualités qu’on lui connaît déjà (notamment son « spécial » du coude à l’atari). Il restera à l’Egyptien à pallier à ses défauts, tout aussi connus, pour s’installer durablement dans le haut de la makuuchi, dont il a des potentialités, en espérant qu’il parvienne à soigner sa cheville qui visiblement le fait souffrir. Jokoryu étonne en abondant son score face à Toyohibiki pas encore kachi-koshi, malgré une intérieure solide de son adversaire qu’il projette sur un uwatenage de toute beauté. Le déclic pour l’ancien universitaire ? Intelligent Kagamio qui évite l’affrontement direct avec le puissant gabarit de Masunoyama, se décalant légèrement tout en trouvant le mawashi du poids-lourd, pour terminer sur yoritaoshi. Les deux hommes échangeront leurs places au prochain basho.

    En juryo, Ichinojo et Homarefuji, en l’emportant, font le jeu de Kotoyuki qui se retrouve seul en tête, avec une armada de quatre Mongols (Seiro, Ichinojo et Azumaryu) prêts à profiter du moindre faux-pas. Pour le reste des divisions, Tochinoshin remporte logiquement et sans trembler un yusho qui lui était promis depuis le départ, tout comme Abiko en jonidan (deuxième yusho de rang pour ce dernier). Le choc de shindeshi en jonokuchi tourne à l’avantage de Shodai. La division sandanme verra elle un kettei-sen entre deux camarades de promotion, Daishoiwa ayant à priori un avantage d’expérience à un niveau supérieur à celui de Kiriarashi.

    Pour ce qui concerne les promotions/relégations :

    Sanyaku : Tochiozan assure ce jour son maintien à son rang. Goeido, la faute à sa (contestable) défaite d’hier, n’a plus le droit à l’erreur et devra écarter Ikioi de la lutte au yusho s’il veut conserver son rang, avant d’affronter sans doute l’ozeki kadoban Kotoshogiku au senshuraku, un combat à priori plus abordable. Les deux komusubi sortant, Yoshikaze et Chiyootori, seront remplacés par Ikioi et Aoiyama, si celui-ci valide l’un de ses deux derniers combats. Dans le cas contraire, Aminishiki sera le titulaire du dernier rang sanyaku. Ikioi peut toutefois encore être écarté des sanyaku s’il manque ses deux derniers (et difficiles, Goeido et sans doute Tochiozan) combats et qu’Aminishik gagne les siens, avec Aoiyama décrochant son kachi-koshi.

    Makuuchi/Juryo : Chiyonokuni, Masunoyama et Takanoiwa prennent le chemin de la juryo et devraient être les seuls à le faire. Azumaryu et Kagamio sont assurés de les remplacer, Sotairyu, Wakanosato, voire Tamaasuka et Sadanofuji pouvant encore prétendre au dernier strapontin. Les deux derniers cités s’affrontent d’ailleurs demain.

    Juryo/Makushita : La situation est assez claire au départ, avec Takanoyama et Daikiho, déjà relégués, rejoints par Higonojo, dont la défaite le condamne en même temps qu’elle assure la promotion du futur shin-juryo Daieisho, qui accompagnera Tochinoshin et Wakanoshima. Tochihiryu, Kyokutaisei et Kizenryu sont encore en cours et devront disputer des combats décisifs contre ceux dont le sort est encore en suspens, à savoir Sakigake, Wakakoyu et Yoshiazuma.
  • Forum

    skydiver

    Fukuoka basho

    Avec le succès d’Abi lors de ce Fukuoka basho enregistre six vainqueurs différents pour autant de tournois cette année. Je ne connais pas cette

    skydiver 05/12/2022, 21h40 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    Quatrième Shukun sho pour Takayasu et deuxième Gino sho pour Hoshoryu, à l’issue du tournoi.

    skydiver 05/12/2022, 21h34 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    La presse digitale japonaise indique aujourd’hui que la blessure de Daieisho, lors du basho, nécessite un mois d’arrêt complet.

    skydiver 05/12/2022, 21h24 Voir le dernier message
    skydiver

    [ Takatoriki ] Présentation générale.

    Takatoriki se montre particulièrement incisif à l’encontre d’un ancien policier devenu membre de la NSK. Il l’accuse de partialité dans

    skydiver 01/12/2022, 14h52 Voir le dernier message
    skydiver

    [ Takatoriki ] Présentation générale.

    L’ex Takatoriki n’épargne personne sur sa chaîne YouTube et se montre très direct, comme rarement au Japon.

    skydiver 30/11/2022, 06h05 Voir le dernier message
    skydiver

    [ Takatoriki ] Présentation générale.

    Takatoriki a sorti, le 27 septembre dernier, un livre qui dénonce les scandales divers dans le monde du sumo. L’argent, les manipulations etles

    skydiver 29/11/2022, 19h26 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    Selon le média digital Kyodo News aujourd’hui, au regard du basho qui vient de s’achever et en cas de victoire lors du prochain, Takakeisho

    skydiver 29/11/2022, 12h38 Voir le dernier message
    Kotononami

    Fukuoka basho

    Yutakayama , loin de son niveau depuis pas mal de temps et certainement diminué par des blessures vient d'annoncer son intai.

    Kotononami 28/11/2022, 10h11 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    Abi remporte son premier basho et gagne, à cette occasion, son quatrième Kanto sho (Prix du fighting spirit).

    skydiver 28/11/2022, 07h58 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    En tout cas, final haletant hier pour ce Fukuoka basho. Dommage aussi pour Takakeisho Ozeki qui a été totalement dominé pour le dernier combat.

    skydiver 28/11/2022, 01h21 Voir le dernier message