• Natsu basho 2014 – 10ème journée (Toka-me)

    Janus est de retour.

    Hakuho nous montre deux visages sur ce basho : hier c’était le patron, aujourd’hui, comme à plusieurs reprises depuis le shonichi, celui d’un lutteur de haut niveau mais prenable. Tochiozan, en solide forme sur ce tournoi, n’est pas loin de désorienter le yokozuna sur deux poussées, mais le talent brut et le sens du positionnement du yokozuna lui permettent d’éviter l’écueil pour achever l’affaire sur un tsukiotoshi heureux qui lui conserve le bénéfice du contrôle des opérations. Mais son incapacité à prendre le mawashi du sekiwake montre qu’il y a une faille dans l’armure. A ses futurs adversaires d’en profiter…


    Pas aussi simple qu’il y paraît.


    Derrière Hakuho, le statu-quo est total en tête. Victoire facile pour Ikioi qui plante une « spéciale Isegahama » en effectuant à l’atari un imperceptible pivot sur sa droite tout en saisissant le bras gauche de Takayasu pour un kotenage qui le laisse au contact de Hakuho et à égalité avec Kisenosato, les deux hommes s’affrontant demain pour un combat lourd de conséquences. Le premier (et seul) affrontement des ozeki voit Kisenosato, particulièrement calme et appliqué, verrouiller le combat au mawashi, employant son physique pour contrer Kotoshogiku qu’il laisse patiemment s’épuiser à effectuer ses gaburi-yori. Après une dernière tentative, Kotoshogiku abandonne quasi seul, ayant épuisé tout son jus, et se trouve désormais sérieusement confronté à un possible kadoban. Quand il combat de cette manière, Kisenosato me rappelle furieusement Kitanoumi.


    Kisenosato est encore là…


    A deux longueurs du leader, on retrouve Harumafuji et le surprenant Sadanoumi. Harumafuji est somme toute serein face à Goeido, à qui il plante une ouverture après l’atari avec tirage de bras concomitant pour terminer l’affaire sur okuridashi.


    Le métier à défaut de grand spectacle.

    Sadanoumi impressionne pour son premier basho en makuuchi, décrochant un kachi-koshi solide au dixième jour dans un combat pas gagné d’avance sur Tochinowaka, ce dernier ayant au mawashi un avantage de gabarit que Sadanoumi parvient à effacer en pivotant à la tawara pour le forcer à l’extérieur du cercle.


    La grosse cote du basho, le shin-nyu-maku Sadanoumi.


    Assaut franc d’Aminishiki et de Kakuryu (si, si), et c’est le Mongol qui trouve du droit le mawashi adverse et peut faire parler sa condition pour une victoire tranquille et incontestable. Après plusieurs affrontements bien menés en puissance et en mouvement, Takekaze ne parvient pas à mettre en branle la machinerie sur Chiyootori, et se fait rapidement contrer sur tirage. Le gyoji n’est pas loin d’y laisser des plumes, d’ailleurs.


    Takekaze blousé.


    Aoiyama a bien vu qu’il fallait tenir Yoshikaze à distance s’il voulait éviter les ennuis. Fait et bien fait, il se sert de ses grands bras pour repousser le komusubi et achève sur un hatakikomi bien senti.


    Aoiyama se rapproche des sanyaku.


    La bataille des zéros pointés entre Kyokutenho et Takarafuji voit le Mongol sauver un peu la face dans un combat équilibré tout au mawashi, conclu en force par le vétéran. Après un début de basho tonitruant, Endo a sérieusement perdu sa dynamique et sa capacité de concentration, sa défaite évitable sur hatakikomi de Chiyotairyu en témoignant. C’est le métier qui rentre, peut-être… Premier succès en cinq tentatives de Kaisei sur Toyonoshima, le Brésilien bloquant le bras du nain pour le relever quelque peu et le sortir en force. Rikishi acharné et très combatif, Shohozan a une solide contrepartie aujourd’hui en la personne d’Osunaarashi, qui profite de la précipitation du Nippon après un bref mais violent affrontement pour le laisser choir à peu près seul au sol. Osunaarashi, en sus de sa force brute, est doté de réflexes et d’une mobilité étonnants. S’il peut abaisser sa position au tachiai, il devrait s’installer durablement dans la première partie du tableau de makuuchi. Donné comme un futur espoir d’avenir, Terunofuji est en mode alternatif sur ce basho, baladé aujourd’hui par Tamawashi en oshidashi. Yorikiri puissant de Chiyomaru sur Tokushoryu au terme d’un affrontement plaisant où chacun aura eu sa chance. Magnifique lutte entre Takanoiwa et Homasho, tous deux concentrés sur la prise de mawashi et le déni de contrôle de l’adversaire sur ce point-clé. Le combat commencé en yori se termine en oshi, Homasho prenant l’avantage au bout de l’épuisement des deux lutteurs, auteurs d’un superbe numéro. Myogiryu est une énigme pour moi sur ce basho : peut-être son retour de blessure a-t-il été trop rapide et sa condition pas encore suffisante. Toujours est-il que si la force semble là pour faire reculer Jokoryu, la lucidité l’est moins, ce dont profite l’ancien gakusei pour pivoter sur lui-même à la corde et laisser Myogiryu choir seul hors du dohyo. Après l’atari, Sokokurai prend l’intérieure gauche sur le mawashi d’Okinoumi et lutte pour laisser le gauche de son adversaire hors de portée de lui. Il tente alors un uwatenage que Okinoumi contre au physique, mais Sokokurai, dans un dernier effort, essaie l’utchari. Un mono-ii est convoqué, qui décide d’un torinaoshi, les positions étant difficiles à juger. On n’est pas loin d’une redite dans le second combat mais Okinoumi, manifestement éprouvé, s’écroule au final avant d’avoir pu repousser le Mongol, tout proche d’un kachi-koshi méritoire. Toyohibiki est sans doute trop confiant face au léger Arawashi, et une fois le Mongol arrimé au mawashi l’inéluctable est en marche pour le poids-lourd. Performance de Kyokushuho qui parvient à contrer sur sukuinage Kitataiki alors même que son adversaire avait son mawashi solidement en mains. Masunoyama impressionne face à un virevoltant Sotairyu qui imprime un rythme dément au combat espérant épuiser le poids lourd dont le point faible est connu. Masunoyama réussit à s’en sortir en happant le bras de son adversaire pour un kotenage solide, avant de rester de longs instants à reprendre son souffle. Je suis inquiet à chaque fois que je le vois combattre, mais quel courage… Peu en réussite d’habitude face à Tokitenku et ses crochetages, Gagamaru ne s’en laisse pas conter et l’emporte avec une déconcertante aisance sur un oshidashi massif.

    En juryo, grosse affiche entre leaders avec le solide cheval de retour Wakanosato et celui qu’on peut commencer à qualifier de star montante, Ichinojo. Et le Mongol confirme tout el bien qu’on peut penser de lui en absorbant (bien aidé par ses 180 kilos) la charge du vétéran avant de le balancer d’un bras comme un fétu de paille. Impressionnante victoire du tsukedashi qui reste en tête avec son compatriote Seiro. Deux autres Mongols, Azumaryu et Kagamio, font partie des chasseurs complétés par la présence de Kotoyuki.

    Rien ne bouge pour le yusho en makushita où les invaincus étaient au repos ce jour. Le succès de Tochihiryu sur Takanoyama permet à l’ancien juryo d’ajouter son nom à la liste des potentiels prétendants à une place en juryo, aux côtés de ceux de Tochinoshin, Wakanoshima, Daieisho, Kyokuteisei et Kizenryu. Cette liste est appelée à se réduire rapidement, Daieisho et Kizenryu s’affrontant notamment demain. Les autres divisions n’appellent pas de commentaires particuliers aujourd’hui.
    Commentaires 10 Commentaires
    1. Avatar de toonoryu
      toonoryu -
      Hakuho me paraît drôlement en courant alternatif sur ce basho, il alterne de grosses victoires comme sur Endo avec des succès plus mitigés. A mon sens il a l'air de plafonner, le souci étant qu'il reste encore au-dessus du lot, ce qui ne facilite pas le suspense. J'aimerais dire que Kisenosato me paraît serein mais j'ai peur qu'il ne craque encore à deux mètres du bol de sangria...
    1. Avatar de toonoryu
      toonoryu -
      Vous pouvez voir cette page sur http://www.info-sumo.net/forum/conte...-%28Toka-me%29
    1. Avatar de Kasamatsuri
      Kasamatsuri -
      Tanzo (ex Juryo 6) est Intai ce jour...
    1. Avatar de Gnoppod
      Gnoppod -
      Citation Envoyé par Soupooshu Voir le message
      Bonne stratégie de Kisenosato, qui a attendu tranquillement que Kotoshogiku s'épuise dans ses tentatives de "gaburu yori".
      En même temps, je trouve Kotoshogiku bien moins percutant ces derniers temps... En sait-on plus sur son état de santé ou autre souci?
    1. Avatar de Gnoppod
      Gnoppod -
      Je suis impressionné par Ikioi qui fait un excellent basho et me donne l'impression d'une grande maîtrise.
    1. Avatar de Kotononami
      Kotononami -
      Citation Envoyé par Gnoppod Voir le message
      En même temps, je trouve Kotoshogiku bien moins percutant ces derniers temps... En sait-on plus sur son état de santé ou autre souci?
      Au point d'avoir battu les 2 Yokozuna avec une épaule en vrac lors du dernier basho , un épisode inoubliable
    1. Avatar de Gnoppod
      Gnoppod -
      Citation Envoyé par Kotononami Voir le message
      Au point d'avoir battu les 2 Yokozuna avec une épaule en vrac lors du dernier basho , un épisode inoubliable
      Oui, ben n'empêche qu'il a perdu aujourd'hui - contre un Yokozuna en l'occurrence - qu'il doit encore combattre les deux autres Yokozunas, et qu'il est précisément à deux défaites du make-koshi...
    1. Avatar de pereboulon
      pereboulon -
      Il est en danger, c'est clair.
    1. Avatar de Tadanobu
      Tadanobu -
      Disons que Kotoshogiku est "à la limite" depuis sa promotion, ayant rendu
      11-4 2 fois
      10-5 3 fois
      9-6 3 fois
      8-7 5 fois
      Make-koshi 2 fois
      Clairement, il n'a pas beaucoup de marge, il se frotte à TOUS les plus gros, et il n'a plus la chance d'éviter 1 ou 2 ozekis de sa propre heya. Ajoutons qu'il a trente ans, qu'il a eu sa part de blessures, et que dans son style, dès qu'on perd (temporairement ou durablement) en force ou en endurance, "ça chiffre" tout de suite. Bon, je veux pas annoncer sa fin, il est encore genki, hein ! Mais la concurrence est rude.
    1. Avatar de Gnoppod
      Gnoppod -
      Citation Envoyé par Tadanobu Voir le message
      Disons que Kotoshogiku est "à la limite" depuis sa promotion, ayant rendu
      11-4 2 fois
      10-5 3 fois
      9-6 3 fois
      8-7 5 fois
      Make-koshi 2 fois
      Clairement, il n'a pas beaucoup de marge, il se frotte à TOUS les plus gros, et il n'a plus la chance d'éviter 1 ou 2 ozekis de sa propre heya. Ajoutons qu'il a trente ans, qu'il a eu sa part de blessures, et que dans son style, dès qu'on perd (temporairement ou durablement) en force ou en endurance, "ça chiffre" tout de suite. Bon, je veux pas annoncer sa fin, il est encore genki, hein ! Mais la concurrence est rude.
      Merci pour cette petite statistique, c'est très éclairant!
  • Forum

    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    En même temps, y a tellement eu de jeunes prometteurs qui se sont cassés la gueule ces dernières années, moi ça ne me dérange pas la côté dur des promotions.

    lolo 27/11/2019, 21h23 Voir le dernier message
    Oortael

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    C'est un bémol dans le sens où les lutteurs de haut niveau ont quasiment tous été absents, ce qui minimise un peu sa victoire. Mais il reste de loin le

    Oortael 27/11/2019, 14h58 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Du coup, à la lecture du dernier post de Kasamatsuri, j’ai eu moins de scrupules à manger au restaurant que possède Asashoryu, dans le quartier

    skydiver 27/11/2019, 10h01 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Mais non le chanko est un plat sain et digeste, ce sont surtout les grandes quantités de riz ou de nouilles qui l'accompagne qui font pousser les kilos!

    Kasamatsuri 26/11/2019, 19h59 Voir le dernier message
    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Est-ce vraiment un bémol ces absences ? Au contraire, une longévité et une résistance qui rajoute à l'extraordinaire carrière de Hakuho.

    lolo 26/11/2019, 15h09 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    En effet. Et d'ailleurs, ce fil de discussion m’a donné faim. Actuellement au Japon pour une dizaine de jours, je crois que j’irai déjeuner

    skydiver 26/11/2019, 02h23 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Ce qui n'est guère étonnant vu que le chanko est un plat "familial" et que la cuisine de restaurant hors Japon est le plus souvent soit cliché

    Kasamatsuri 26/11/2019, 00h45 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Il est clair que les quantités ingurgitées par les lutteurs sont pour le moins impressionnantes mais, en tout cas, adaptées à leur buts et besoins.

    skydiver 24/11/2019, 23h08 Voir le dernier message
    shoubimaru

    Diet des sumos ?

    j'en mange à peu près une fois par semaine en automne-hiver, et je garde bien la ligne. tout est question de quantité...

    shoubimaru 23/11/2019, 22h17 Voir le dernier message
    jj

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Le combat entre Kaisei et Kotonowaka promet!

    jj 23/11/2019, 16h27 Voir le dernier message