• Natsu basho 2014 – 4ème journée (Yokka-me)

    Hakuho seul en tête (ou presque)

    Bon, c'est vrai, ils sont encore cinq invaincus en makuuchi et il serait injuste d'oublier les quatre autres rikishi à 4 victoires mais des gros bonnets, Hakuho est le seul qui a survécu à cette journée. Voilà le fait majeur de cette quatrième journée. Fidèle à son style, Hakuho a complétement annihilé les « attaques » de Chiyotairyu rapidement mené à la tawara puis au delà en classique yorikiri. Quel contraste avec Kakuryu, tout à fait dépassé par la fougue du jeune Endo et qui n'a pu que tenter de se défendre sans arriver à prendre l'initiative. Affuté, le prometteur maegashira n'a pas laissé le Mongol respirer, tout yokozuna qu'il est, et ce n'est pas l'ultime tentative d'évitement de Kakuryu sur la tawara qui a changé quelque chose. Bien trop attentiste lui aussi, Kisenosato a commis l'erreur de laisser Aoiyama installer son sumo. Il l'a payé comptant en se faisant sortir sans ménagement.




    Après s'être rassuré hier, Harumafuji est en plein dans un cercle vertueux ce qui lui a permis de sortir délicatement Kyokutenho après un combat à sens unique. Egalement dans un cercle mais vicieux celui là, Kotoshogiku a connu sa deuxième défaite consécutive face à Aminishiki en se faisant avoir trop facilement par une reculade bien trop prévisible. L'ozeki doit se reprendre. Pour Aminishiki, par contre, cette quatrième victoire en autant de jours lui permet de signer un début en fanfare. Il ne reste plus qu'à confirmer car il est encore un peu tôt pour le considérer comme cendrillon tout comme Kitataiki, Jokoryu et Takayasu. Ces quatres maegahsira invaincus ont du talent mais on doute fort qu'ils tiennent la distance sur l'ensemble du tournoi. Takayasu a un peu patienté face à Osunaarashi (le lutteur égyptien) mais a passé une très belle projection. Jokoryu s'est sorti astucieusement d'une situation potentiellement bloquée en utilisant un assez rare katasukashi. Enfin, Kitataiki a été beaucoup plus rapide qu'Arawashi et n'a eu donc aucun mal à le pousser hors du cercle. Goeido, qui a facilement sorti Chiyootori après une démonstration technique impeccable, reste en embuscade à une seule défaite, comme Harumafuji.

    Voilà pour les résultats mais le combat du jour était incontestablement Terunofuji contre Takanoiwa. Inhabituellement longue (plus de 3 minutes), très animée par moment, la lutte de ces deux rikishi a été saignante tant ils se sont donnés à fond pour remporter la victoire. Takanoiwa est celui qui a pris le plus d'initiatives et il a été bien mal récompensé en s'épuisant complétement ce qui a provoqué son écroulement à la première opportunité de Terunofuji. Ce combat risque de laisser des traces.