• Natsu basho 2014 – 3ème journée (Mikka-me)

    Trois lutteurs à surveiller

    Après trois journées, nombreux sont les rikishi encore invaincus. Toutefois, trois lutteurs se distinguent déjà. Il s'agit de Hakuho, Kakuryu et Kisenosato, habitués de briller. Leur invincibilité à ce stade ne constitue donc pas une surprise mais bien une confirmation que ce tournoi pourrait se révéler haletant. Aujourd'hui, ils ont fait leur travail, sans trembler et avec une efficacité redoutable. Manifestement peu perturbé par sa nomination au grade de yokozuna, Kakuryu n'a pas eu à insister beaucoup pour que Chiyotairyu, plutôt maladroit, s'écroule. Hakuho a eu plus de mal face à un Aoiyama revendicatif mais beaucoup trop limité techniquement et amorphe comparé au yokozuna qui a eu l'initiative tout au long du combat pour finir par l'expulser virilement et montrer au jeune insolent qui est le patron. Enfin, Kisenosato, toujours aussi calme et posé a réalisé un travail de sape impeccable au corps à corps contre Takarafuji qui n'a pu que s'incliner.



    Aminishiki a continué sur sa lancée en disposant de Shohozan facilement par un évitement tellement classique qu'on se demande comment Shohozan ne l'a pas vu venir. Takayasu, Kitataiki, Jokoryu et Sokokurai complètent la liste des rikishi invaincus. Endo, qui arbore enfin un chon-mage (il faudra attendre pour l'oicho) a été particulièrement impressionnant d'assurance face à Tamawashi en déployant un sumo d'une rare qualité technique. Il confirme ainsi son statut de star en devenir. Beaucoup plus assuré que lors de ses deux premiers combats, Harumafuji a enfin atteint sa vitesse de croisière en atomisant le malheureux Takekaze qui s'est littéralement écroulé sous les coups du yokozuna. A l'inverse, Kotoshogiku a concédé sa première défaite du tournoi contre Chiyootori. Pris de vitesse par le komosubi, l'ozeki a pourtant su réagir en le menaçant d'expulsion mais c'était sans compter sur la ténacité de Chiyootori qui a réussi à retourner la situation et le repousser hors du cercle. A noter également, la défaite sans appel de Takanoiwa complétement balayé par Gagamaru. Le Mongol de la Takanohana beya paraît particulièrement faible jusqu'à présent : cache t'il une blessure ? Enfin, sévèrement percuté par Goeido, Yoshikaze s'est écroulé lourdement : est il blessé lui aussi ?