• Haru basho 2014 – 13ème journée (Jusannichi-me)

    Les cartes sont redistribuées

    On pouvait s’attendre à pas mal de scenarii pour cette antépénultième journée du basho de printemps, le plus probable et attendu étant sans nul doute un triplé de victoires mongoles qui aurait pu nous mener tranquillement à un kettei-sen, voire à un tomoe-sen au senshuraku. Cette hypothèse finale reste toujours valable, mais le déroulé de la treizième journée n’a pas franchement ressemblé aux pronostics. Car si Kakuryu triomphe dans un combat encore une fois intelligemment mené de Kisenosato démobilisé et en mal d’enjeu, les deux yokozuna qui affrontaient des adversaires venus – pour des raisons diamétralement opposées – avec le couteau entre les dents, ont vu des marées de zabuton virtuels s’abattre sur leurs têtes.
    La vraie surprise du chef du jour, voire du basho, nous vient de Kotoshogiku qui, le feu du kadoban à son (large) fessier, nous sort un combat de mammouth en encaissant parfaitement l’assaut du dai-yokozuna avant d’enserrer son bras droit près du corps tout en bloquant l’arme fatale du Mongol, le gauche, en position haute. A partir de cette position, l’ozeki, bien que de gabarit plus trapu, met les gaz avec ses habituels gaburi, ses bonds de Marsupilami ayant au final raison de Hakuho en dépit de sa résistance. Hors cette défaite, l’information importante – voire susceptible de tout changer dans ce tournoi – est que Hakuho met de longues secondes à se relever, se tenant un doigt de la main droite qu’il a du se retourner dans sa lourde chute. Une blessure, c’est rare chez le Mongol, et cela pourrait bien faire les affaires de son compatriote Kakuryu plus que jamais en position favorable. Pour l’anecdote, la dernière défaite simultanée des yokozuna remontait au Kyushu 2012, lorsqu’à la onzième journée le duo d’ozeki de la Sadogatake avait fait flamber le dohyo de Fukuoka.


    Kotoshogiku exemplaire, Hakuho dans la douleur.


    Combat exemplaire de Goeido face à Harumafuji, le sekiwake engageant son bras droit au dessous de l’épaule du yokozuna et ne se laisse pas embarquer sur sa gauche pour parachever l’expulsion et la relance du tournoi. Pour ce qui le concerne, c’est bien un nouvel ozeki-run qui semble se lancer, même si son passé incite en la matière à une prudente réserve. Harumafuji n’a plus son destin entre les mains mais son basho n’est pas si mal pour un retour de blessure.


    Harumafuji en équilibriste. Insuffisant, toutefois.


    Kakuryu semble animé par la même dynamique qui avait surpris tout le monde de la part de Harumafuji lorsque celui-ci avait enregistré ses deux basho pour conquérir la tsuna, même si rien n’est encore fait. Face à Kisenosato hors du coup mentalement et peut-être physiquement, ce qui expliquerait sa relative lenteur, le Mongol manœuvre avec calme et lucidité, alternant poussées et tirages sans laisser une seconde de répit à son homologue, décontenancé. L’affiche de demain face au Maître risque d’être intéressante.


    Peut-il le faire ?


    La bagatelle de cinq lutteurs décroche leur précieux sésame de promotion aujourd’hui, soit Yoshikaze, Aoiyama, Aminishiki, Chiyotairyu et Takarafuji. Succès méritoire au mawashi de Yoshikaze qui décroche son kachi-koshi aux dépens de Toyonoshima qui sort ainsi des sanyaku. Shohozan est adepte d’oshizumo brutal, mais face à l’allonge d’Aoiyama ce n’est peut-être pas la tactique idoine, le Bulgare ayant un avantage de taille très net pour un kachi-koshi somme toute mérité.


    Basho contrasté mais au final réussi pour le Bulgare.


    Il commence à devenir douteux qu’Osunaarashi soit totalement remis de la blessure connue en milieu de basho, même si sur le combat du jour c’est surtout son défaut majeur, le positionnement trop haut, qui lui vaut ses déconvenues face à Aminishiki qui a combattu suffisamment les Russes pour savoir comment faire. Combat à émotions pour Chiyotairyu qui secoue Tokushoryu comme un prunier avant de se faire contrer du fait d’un placement de corps devenu trop haut. Sans prise sur le mawashi, Tokushoryu avance mais se fait lui-même contrer, de manière fatale, sur un sumo de recul de Chiyotairyu qui le projette au sol. Belle intelligence de Takarafuji qui contient les velléités de prise de mawashi de Kagamio avant de sentir le moment opportun pour placer une ouverture sur la poussée du Mongol et le raccompagner vers la sortie (et la juryo).

    Sumo solide du sekiwake Tochiozan qui devrait pouvoir conserver sa position après une victoire en poussée au contact direct de Chiyootori, sa marque de fabrique. Takayasu a fait des progrès au mawashi, comme en témoigne sa belle victoire aux dépens d’Endo, après un début de combat tout en tsuppari. L’espoir nippon n’a plus de marge de manœuvre s’il veut atteindre les sanyaku. Combat en oshi assez équilibré entre Toyohibiki et Tamawashi, ce dernier finissant hélas pour lui par perdre l’équilibre, causant une dixième kuroboshi. Kaisei connaît le basho difficile qu’on pouvait lui prévoir à son rang. Heureusement pour lui, sa fin de tournoi lui permet d’affronter encore plus déconfit que lui, en l’occurrence un Sadanofuji à l’agonie qui doit bien cacher un problème particulier. Victoire sans appel des cuisses du Brésilien, aidées par les poignets verrouillés sur le mawashi. A un rang tout aussi compliqué, Okinoumi n’a pas eu beaucoup plus de succès que Kaisei, mais sa prise de mawashi est suffisamment solide pour entraver les initiatives de Tochinowaka, qui au moins pour une fois résiste avec vaillance à défaut de succès. Grosse charge et poussée à sens unique pour Ikioi qui annihile direct Kitataiki, totalement impuissant. Grosse performance de Takanoiwa qui enregistre un neuvième succès contre l’expérimenté Takekaze, dans un combat direct des deux hommes, le Mongol s’avérant plus stable et costaud. Jolie performance de Jokoryu qui résiste à Kyokutenho dans un combat au mawashi, montrant engagement et puissance sur ce qui est pourtant le terrain du vétéran mongol. Basho raté pour Myogiryu mais victoire ce jour sur Satoyama trop limite à ce niveau, mais qui offre une résistance louable à son adversaire qui décroche une position de kotenage dès l’atari. C’est au final un kimedashi qui lui permet d’éviter pour l’heure le make-koshi. Basho tout aussi pourri pour Gagamaru, mais qui lui en plus se fait blouser par une henka accompagnée d’une prise de mawashi pour un uwatedashinage d’Azumayu, dans un combat avec le make-koshi pour enjeu. Le dos au mur, Terunofuji profite d’un tachiai faiblard du plus massif Chiyomaru pour décrocher le mawashi. Bien meilleur dans cet exercice, le Mongol de l’Isegahama s’impose naturellement et sauve définitivement sa place en makuuchi. Enorme différentiel de puissance pour Masunoyama qui explose littéralement Asahisho, renvoyé direct hors la tawara après avoir heurté un véritable mur.

    En juryo, Homasho remporte sans surprise un yusho qui lui tendait les bras, le seul enjeu restant (la promotion étant tout aussi acquise) de savoir s’il imitera le Baruto de 2006 en le remportant zensho.




    Il aura marché sur la division juryo. Lui reste à finir en beauté.


    C’est en force que Tochinoshin fait son retour de blessure avec une solide victoire et un zensho-yusho. Il faudra encore compter avec lui dans deux mois pour le même titre et une promotion. La division sandanme verra le seul kettei-sen chez les toriteki, entre Chiyoarashi le Mongol Takakasuga. Nul n’est besoin de préciser que Chiyoarashi est ultra-favori. En jonidan, Chiyonokatsu dispose non sans mal du jeune Takei. Abiko remporte logiquement le tournoi jonokuchi qu’il aura dominé clairement sinon avec panache.

    En ce qui concerne les promotions/rétrogradations, les choses en sont là :

    Sanyaku : deux places se libèreront avec Toyonoshima et Shohozan make-koshi, Tochiozan étant appelé à rester au moins komusubi quel que soit son bilan final. Si Endo est le mieux placé s’il parvient à remporter ses deux derniers engagements, quatre autres rikishi se disputeront la ou les places libres en fonction de leurs derniers résultats et de leur rang dans le banzuke, soit Yoshikaze, Chiyootori, Aoiyama et Aminishiki.

    Makuuchi/Juryo : les choses continuent de se décanter. Kagamio rejoint en principe Satoyama, Fujiazuma, Tenkaiho et Sadanofuji dans la charrette (Kotooshu libérant un strapontin supplémentaire). Grimperont Homasho, Tokitenku, et… qui donc ? Il faut aller trouver Sokokurai et Arawashi, ou attendre les évetuels kachi-koshi de Kyokushuho et Asahisho, ou une à deux victoires de sus de Sadanoumi pour trouver des candidats. Autant dire que rien n’est encore acté.

    Juryo/Makushita : Sagatsukasa et Tochihiryu sont les deux seuls quasi-assurés (encore que le second peut sauver ses miches) de descendre, Amuru, Kotoyuki et Kitaahrima étant encore sous stress. Monteront assurément Tosayutaka et Ichinojo, pour Sakigake c’est probable, et Takanoyama peut encore caresser un espoir.
  • Forum

    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Âgé de 37 ans et 10 mois, l’ancien Sekiwake est le plus vieux vainqueur d’un basho depuis 1958, année de l’instauration du système actuellement

    skydiver 26/09/2022, 16h07 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Wakatakakage Sekiwake remporte le Prix de la technique.
    Takayasu Maegashira #4 se voit remettre le Prix du Fighting Spirit.
    Tobizaru

    skydiver 25/09/2022, 11h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Après cette dernière journée qui a vu Tamawashi gagner le basho pour la seconde fois, les résultats sont les suivants:

    - Tsurugisho 5-10

    skydiver 25/09/2022, 10h51 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Tamawashi Ichiro remporte la Coupe de l’Empereur avec un score de 13-2.

    skydiver 25/09/2022, 10h36 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Tamawashi et Takayasu demain pour une finale. Les Maegashira #3 et #4 n’étaient pas attendus pour se disputer la victoire lors de l’aki basho.

    skydiver 24/09/2022, 22h12 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Avant dernière journée de cet aki basho:

    - Terutsuyoshi 6-8 ashitori Hiradoumi 7-7
    - Chiyoshoma 9-5 uwatenage Yutakayama 4-10

    skydiver 24/09/2022, 10h52 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    La treizième journée a donné son verdict:

    - Chiyotairyu 5-8 tsukiotoshi Tsurugisho 4-9
    - Yutakayama 4-9 oshidashi Kotoshoho

    skydiver 23/09/2022, 11h24 Voir le dernier message
    Tadanobu

    Aki 2022 banzuke

    Un lutteur avec 10 victoires, quatre avec 9 victoires, on peut pas non plus complètement éliminer les 8-4.
    Quelle époque on vit

    Tadanobu 22/09/2022, 22h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    La douzième journée du basho donne les résultats ci-dessous:

    - Okinoumi 6-6 yorikiri Yutakayama 3-9
    - Kotoshoho 7-5 yorikiri

    skydiver 22/09/2022, 11h06 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Après onze jours de tournoi, les scores sont les suivants:

    - Hiradoumi 5-6 yorikiri Oho 7-4
    - Kotoshoho 6-5 tsukidashi Terutsuyoshi

    skydiver 21/09/2022, 12h55 Voir le dernier message