• Hatsu basho 2014 - 14ème journée (Juyokka-me)

    Suspense jusqu'au bout! (quoique...)

    Kakuryu est, je l’ai déjà dit, sur une autre planète ce basho. Autant dire que Kisenosato, qui se présente face à lui avec une blessure qu’on pense assez sérieuse, semble ne pas avoir une chance. C’est le cas, le Japonais encaissant difficilement l’assaut du Mongol qui ensuite appuie vivement sur sa nuque pour l’achever. Les difficultés que rencontre Kisenosato pour se relever au terme du combat n’augurent rien de bon pour demain : Soit il perd assez logiquement et c’est le kadoban, soit il gagne face à Kotoshogiku, qu’on a connu bien plus saignant et qui vient de sortir de son propre kadoban, et l’on pourra alors se poser de réelles questions sur la persistance de pratiques inavouables chez les sekitori.


    Combat trop inégal entre un ozeki blessé et l’autre en pleine bourre.

    Drôle de combat pour terminer la journée, le yokozuna invaincu faisant face à un ozeki tout juste soulagé de son kadoban. Autant dire qu’on s’attend à une victoire simple et tranquille du premier. Il n’en est rien, Kotoshogiku contrant parfaitement la prise de mawashi initiale du yokozuna pour ensuite amoindrir sa puissance en relevant fort son bras gauche magique. Alors que le combat semble se figer, le Mongol est saisi d’une inspiration comme seuls les fils de Genghis semblent en avoir, se décalant sur la gauche de son axe tout en balayant de la main la jambe droite de l’ozeki trop avancée. Ce dernier ne peut que faire un roulé-boulé de butsukari pour éviter de plonger tête la première sur le sol durci du dohyo. Uchimuso, une technique familière à ceux qui étaient fan de Kotomitsuki. Hakuho reste invaincu, et le musubi-no-ichiban de demain sera décisif. Il n’était pas si évident au nakabi de penser qu’on en serait là dimanche, c’est toujours ça de gagné. Même si un 28ème yusho de Hakuho paraît assez inéluctable.


    Satisfait. On le serait à moins.


    Kotooshu se soulage avant le senshuraku au terme (rapide) d’un combat vif et périlleux contre Tamawashi qui, bien que déjà promu, ne fait pas de cadeaux. Il faut un très bon placement et un peu de chance au Bulgare pour conclure sur un uwatenage peu académique en dansant à la tawara.


    Kotooshu sauve (joliment) les meubles. Et son grade.


    Le couteau sous la gorge jusqu’à demain, Goeido se montre stable et puissant pour sortir Kyokutenho, dont il ne faut pas mésestimer le danger lorsqu’il est mawashi en mains. Tour de passe-passe entre Yoshikaze et Tochiozan, les deux lutteurs manquant tous les deux à tour de rôle une poussée, se mettant à portée de leur adversaire. Tochiozan a le mérite de se reprendre et de ne pas manquer l’occasion ensuite. Le komusubi devrait s’il gagne demain être sekiwake au prochain basho, même si les deux titulaires conservent leur rang.


    Ah, si Tochiozan pouvait reproduire ce type de basho…


    Okinoumi ploie sous la charge de Takekaze et doit reculer, mais à l’instant où il met la main sur le mawashi, Takekaze comprend et ne résiste même pas pour la forme. Trop haut à l’atari, un classique des Européens, Aoiyama ne passe pas assez de puissance sur le petit gabarit de Toyonoshima pour le faire reculer et, quand il manque une poussée, le lutin saisit l’opportunité en un éclair. Il jouera les sanyaku au senshuraku dans un combat-clé face à Shohozan.


    Solide basho de Toyonoshima dans la broyeuse joi-jin.


    Malgré la grosse claque prise sur ce basho, Kyokushuho a le mérite de ne pas se laisser aller, et de profiter de toutes les opportunités, comme celle d’un Toyohibiki bien trop précipité et déséquilibré dans son (puissant) assaut pour ne pas constituer une proie idéale à un contre. Sukuinage, en l’occurrence. C’est un peu le même schéma pour Chiyotairyu, qui en plus a la chance de faire face à Shotenro, le bateau ivre de ce Hatsu basho. Uwatenage pour Chiyotairyu pour qui la facture est classique d’un M2, Shotenro lui sera au beau milieu des juryo en mars. Basho également compliqué pour Ikioi à ce grade charnière de M2, la victoire du jour obtenue rapidement sur un kotenage à l’atari venant un peu le consoler.


    La différence de niveau saute aux yeux.


    Beau succès en puissance pour Aminishiki, même si Sadanofuji n’est pas la plus impressionnante des parties adverses qu’il ait eu à affronter. Shohozan et Gagamaru font montre d’une impressionnante débauche d’énergie, l’homme au mawashi d’or profitant au final de la tentative de poussée finale du Géorgien qui se met sur une jambe pour conserver son équilibre, permettant à Shohozan de contrer en uwatenage. Un retour en sanyaku est envisageable. Combat à sens unique pour Kaisei qui domine Takanoiwa au mawashi et l’accompagne vers la juryo. Grosse détermination de Takarafuji qui, alors qu’il a déjà concédé le make-koshi, prend les choses (et le mawashi de Tokushoryu) à bras-le-corps, empêchant son adversaire du jour de décrocher le précieux sésame. Très belle victoire de Chiyootori qui exploite parfaitement la prise de mawashi malgré l’allonge de son adversaire du jour, Tochinowaka, achevé en shitatenage. Endo assure pour son compte un sansho mérité en battant Satoyama dominé dans tous les compartiments, et qui tente sans succès un nouvel ipponzeoi. Endo sera en joi-jin et pas très loin des sanyaku, pour un gros test de sa valeur tout juste un an après ses débuts chez les professionnels.


    Rendez-vous en mars pour un test grandeur réelle.


    Osunaarashi ne veut pas être en reste derrière Endo et, en dépit des matta qui voient le shimpan-bucho pousser sa colère, encaisse parfaitement la charge de Kitataiki et le repousse pour une victoire nette. 9-5 pour l’Egyptien. Takayasu décroche enfin son kachi-koshi dans un basho frustrant, où l’on a le sentiment qu’il pouvait valoir nettement mieux à ce niveau du banzuke. Masunoyama, dominé par plus petit, va redescendre. Plusieurs combats d’échange juryo-makuuchi en cette journée : Jokoryu défait facilement Kagamio en ne tombant pas dans le panneau du décalage mongol, et n’est pas loin de s’assurer un retour en makuuchi pour mars. Dans un combat de (très) longue haleine, Tenkaiho trouve l’ouverture sur Tokitenku par un makikae éclair et envoie probablement Tokitenku en juryo. La fin d’une ère pour les Mongols ?

    En juryo, Chiyomaru aura demain son destin entre les mains. Il se débarrasse aujourd’hui de l’un de ses adversaires pour le titre, en se défaisant de Sadanoumi, mais Terunofuji l’emporte également pour faire durer le suspense dans une similitude avec la division reine.

    Pour les promotions/relégations, le tableau est clair. Si Goeido l’emporte sur Kotooshu demain, tous deux seront sekiwake. Si Tochiozan bat Tamawashi (tout aussi probable, on devrait avoir un troisième sekiwake (occurrence rare, le dernier à l’avoir accompli doit être Wakanosato en janvier 2003). La place laissée vacante par Myogiryu échoira au vainqueur de l’affrontement Toyonoshima-Shohozan.

    Plus bas, Kotoyuki devrait être accompagné en juryo par un quatuor mongol, soit Kyokushuho, Tokitenku, Takanoiwa et Kagamio, même si Satoyama n’est pas hors de danger. Terunofuji, Azumaryu, et Chiyomaru devraient monter, ainsi que Jokoryu et/ou Tenkaiho. Entre juryo et makushita, Takanoyama et Kimurayama sont condamnés, Higonojo et Sakigake sont encore en danger et s’affrontent demain dans un combat de la peur et de la descente. Monteront Sagatsukasa, Amuru et Tosayutaka.
  • Forum

    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Âgé de 37 ans et 10 mois, l’ancien Sekiwake est le plus vieux vainqueur d’un basho depuis 1958, année de l’instauration du système actuellement

    skydiver 26/09/2022, 16h07 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Wakatakakage Sekiwake remporte le Prix de la technique.
    Takayasu Maegashira #4 se voit remettre le Prix du Fighting Spirit.
    Tobizaru

    skydiver 25/09/2022, 11h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Après cette dernière journée qui a vu Tamawashi gagner le basho pour la seconde fois, les résultats sont les suivants:

    - Tsurugisho 5-10

    skydiver 25/09/2022, 10h51 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Tamawashi Ichiro remporte la Coupe de l’Empereur avec un score de 13-2.

    skydiver 25/09/2022, 10h36 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Tamawashi et Takayasu demain pour une finale. Les Maegashira #3 et #4 n’étaient pas attendus pour se disputer la victoire lors de l’aki basho.

    skydiver 24/09/2022, 22h12 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Avant dernière journée de cet aki basho:

    - Terutsuyoshi 6-8 ashitori Hiradoumi 7-7
    - Chiyoshoma 9-5 uwatenage Yutakayama 4-10

    skydiver 24/09/2022, 10h52 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    La treizième journée a donné son verdict:

    - Chiyotairyu 5-8 tsukiotoshi Tsurugisho 4-9
    - Yutakayama 4-9 oshidashi Kotoshoho

    skydiver 23/09/2022, 11h24 Voir le dernier message
    Tadanobu

    Aki 2022 banzuke

    Un lutteur avec 10 victoires, quatre avec 9 victoires, on peut pas non plus complètement éliminer les 8-4.
    Quelle époque on vit

    Tadanobu 22/09/2022, 22h04 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    La douzième journée du basho donne les résultats ci-dessous:

    - Okinoumi 6-6 yorikiri Yutakayama 3-9
    - Kotoshoho 7-5 yorikiri

    skydiver 22/09/2022, 11h06 Voir le dernier message
    skydiver

    Aki 2022 banzuke

    Après onze jours de tournoi, les scores sont les suivants:

    - Hiradoumi 5-6 yorikiri Oho 7-4
    - Kotoshoho 6-5 tsukidashi Terutsuyoshi

    skydiver 21/09/2022, 12h55 Voir le dernier message