• Hatsu basho 2014 – 10ème journée (Toka-me)

    Nuages noirs sur la Sadogatake

    Au-delà de l’invincibilité prévue et prévisible d’un yokozuna toujours transcendant, de l’étonnement majuscule provoqué par le parcours quasi sans faute du plus anonyme des ozeki, ou des kachi-koshi d’Endo et Shohozan, attendus au vu du potentiel du premier et du rang du second, le vrai sujet du jour concerne les deux deshi de la Sadogatake-beya pensionnaires de makuuchi, dont les perspectives s’assombrissent à mesure que le basho s’avance. On ne pourra pas dire que Kotooshu aura démérité, face à Shohozan qui ne lui réussit guère, tant le morphotype de boule nerveuse est défavorable à ses grands segments. Le Bulgare soutient bien le choc en oshi, mais lorsqu’il tente une projection en entourant le cou de son adversaire, celui-ci se dégage suffisamment pour poursuivre sa poussée et sortir le Bulgare. Le sekiwake est désormais dans une situation quasi désespérée quant à sa reconquête, avec un droit à l’erreur quasi-nul si l’on tient compte que Hakuho se dresse sur sa route demain (il a toutefois battu le yokozuna trois fois lors de leurs huit dernières rencontres).


    Ca sent le boudin, d’aucuns diront…


    Bas trip total pour les Koto-boys, Kotoshogiku employant face à Tochiozan la recette qui lui avait réussi la veille, poussées en gaburi. Mais Tochiozan a révisé ses leçons, et montre une belle adresse et un placement de haute volée pour mystifier l’ozeki sur sukuinage et le plonger dans le doute quant à son kadoban. Il reste deux victoires à chercher sur les cinq journées restantes, mais Kisenosato, Kakuryu et Hakuho se dressent sur la route de l’ozeki…


    Le money-time risque d’être compliqué…


    Journée plus que tranquille pour Hakuho, opposé au Père Fondateur du sumo mongol, Kyokutenho. La dernière défaite de Hakuho face à son senpai remonte à une époque pour laquelle il y a prescription, il y a presque dix ans. Autant dire que ce combat est une formalité rapidement expédiée, Hakuho contrant d’un bras la tentative de prise de mawashi de son adversaire avant de le sortir de deux poussées à la gorge. Vite fait, bien fait, au suivant (Kotooshu, en l’occurrence). Au fait, c’est le 42ème score à deux chiffres consécutif pour le yokozuna. On est au-delà des chiffres…


    « Aucun respect pour les ancêtres, ces jeunots… ».


    Kakuryu émule Chiyotaikai dans son sumo du jour, avec une série de tsuppari et un tirage qui annihilent sans forcer Goeido qui devra repenser son sumo pour retenter un ozkei-run, et surtout décrocher son kachi-koshi pour ne pas perdre tout.


    Kakuryu sur son improbable lancée.


    Superbe combat d’Endo, qui fait en plus face à un Kaisei bien plus vif qu’à l’accoutumée, l’ex-universitaire échappant à plusieurs reprises à la défaite en dansant sur la tawara avant que le Brésilien ne lâche une prise, se retrouvant pivoté sur son axe, ce qui permet à Endo de l’achever d’une poussée. Deuxième kachi-koshi du jour avec celui de Shohozan, bourreau de Kotooshu.


    Up. And coming.


    Le sumo en courant alternatif de Kisenosato est en mode « on » sur son combat du jour, Takekaze étant rapidement renvoyé à ses études en poussée frontale.


    Tard, bien trop tard…


    Stable et bien positionné dans un kimedashi modèle que n’aurait pas renié Takanonami ; Okinoumi fait au final parler les watts face à Toyonoshima. Victoire de raccroc pour le Renard Aminishiki, poussé et chutant face à Ikioi, mais qui place sur le reculoir un sukuinage validé par les shimpan (peu évident pour ce qui me concerne sur le stream). Victoire unilatérale de Chiyotairyu qui submerge de poussées Aoiyama, totalement dépassé et qu’on a vu plus fringant. Combat de gabarits et de poussées entre Toyohibiki et Takarafuji, le dernier ayant un avantage net et converti par la grâce de sa prise de mawashi. Yorikiri en dépit d’une résistance méritoire de Toyohibiki. Défaite logique de Gagamaru contre Tamawashi, qui l’a battu quasiment à chacune de leurs confrontations. L’étonnement vient du contenu de la défaite, le Géorgien étant surclassé dans un sumo de poussée frontale censé lui convenir à merveille. Face à la léthargie souvent marque de fabrique de Tochinowaka, le sumo de chiffonnier de Yoshikaze fait merveille en lui permettant de passer sous les bras du grand gabarit sans craindre plus de réaction que cela. Victoire nette. Encore un combat de longue haleine pour Tokitenku, le technicien mongol étant devenu au fil des ans une sorte de fils caché de l’ancien Kotonowaka. Le kake de fin de combat et l’esquisse d’utchari ne suffisent toutefois pas à éviter la poussée de Kitataiki. Choc de gabarits lourds entre Masunoyama et Fujiazuma, le premier l’emportant après un vif affrontement tout en bovinante et sans prise de mawashi, qui s’achève quand Fujiazuma tente de l’arracher et que Masunoyama le contre sur un kotenage aérien. Takayasu réalise un basho catastrophique à ce niveau du banzuke, à l’image de son combat du jour où en dépit de sa prise de mawashi il n’a aucun contrôle sur Tokushoryu qui profite de son allonge pour le sortir sans trop de peine. Superbe performance de celui qui détient désormais le record du retour le plus tardif en makuuchi, Satoyama, qui compense à la Mainoumi son déficit de gabarit en tournant en permanence autour de Sadanofuji pour ne pas risquer d’exploser, avant de trouver la faille et de profiter du tournis de son adversaire pour une sortie en force. Nice job, pal. Enfin un combat de Shotenro, qui passe en puissance contre Kyokushuho, le Mongol étant incapable de s’échapper en équilibriste et concédant un make-koshi précoce. Focus de la NHK encore une fois, Osunaarashi livre un combat dense et intense contre Chiyootori, où tout passe : oshizumo, lutte au mawashi, etc. C’est toutefois le Japonais qui l’emporte, en grande partie grâce à sa compacité supérieure, mais l’Egyptien montre encore sa valeur (et ses quelques limites techniques). L’arcade ouverte de Chiyootori témoigne quant à elle de l’intensité du combat. Tenkaiho est un poids lourd et, en tant que tel, se fie beaucoup à sa puissance. Mal lui en prend face à un Mongol technicien, Kagamio se concentrant lui sur le mawashi, ce qui lui permet de décrocher une intérieure gauche/extérieure droite fatale après un pivot. Enorme henka avec prise de mawashi arrière de Takanoiwa qui sauve (provisoirement) les meubles en plombant Asahisho pour sa propre montée.
  • Forum

    skydiver

    Fukuoka basho

    Avec le succès d’Abi lors de ce Fukuoka basho enregistre six vainqueurs différents pour autant de tournois cette année. Je ne connais pas cette

    skydiver 05/12/2022, 21h40 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    Quatrième Shukun sho pour Takayasu et deuxième Gino sho pour Hoshoryu, à l’issue du tournoi.

    skydiver 05/12/2022, 21h34 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    La presse digitale japonaise indique aujourd’hui que la blessure de Daieisho, lors du basho, nécessite un mois d’arrêt complet.

    skydiver 05/12/2022, 21h24 Voir le dernier message
    skydiver

    [ Takatoriki ] Présentation générale.

    Takatoriki se montre particulièrement incisif à l’encontre d’un ancien policier devenu membre de la NSK. Il l’accuse de partialité dans

    skydiver 01/12/2022, 14h52 Voir le dernier message
    skydiver

    [ Takatoriki ] Présentation générale.

    L’ex Takatoriki n’épargne personne sur sa chaîne YouTube et se montre très direct, comme rarement au Japon.

    skydiver 30/11/2022, 06h05 Voir le dernier message
    skydiver

    [ Takatoriki ] Présentation générale.

    Takatoriki a sorti, le 27 septembre dernier, un livre qui dénonce les scandales divers dans le monde du sumo. L’argent, les manipulations etles

    skydiver 29/11/2022, 19h26 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    Selon le média digital Kyodo News aujourd’hui, au regard du basho qui vient de s’achever et en cas de victoire lors du prochain, Takakeisho

    skydiver 29/11/2022, 12h38 Voir le dernier message
    Kotononami

    Fukuoka basho

    Yutakayama , loin de son niveau depuis pas mal de temps et certainement diminué par des blessures vient d'annoncer son intai.

    Kotononami 28/11/2022, 10h11 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    Abi remporte son premier basho et gagne, à cette occasion, son quatrième Kanto sho (Prix du fighting spirit).

    skydiver 28/11/2022, 07h58 Voir le dernier message
    skydiver

    Fukuoka basho

    En tout cas, final haletant hier pour ce Fukuoka basho. Dommage aussi pour Takakeisho Ozeki qui a été totalement dominé pour le dernier combat.

    skydiver 28/11/2022, 01h21 Voir le dernier message