• Hatsu basho 2014 - 4ème journée (Yokka-me)

    Plus ça va…

    Rien de neuf sous le soleil de Tokyo. Chiyotairyu a fonçé avec enthousiasme dans le lard du yokozuna pour mieux s’écrouler illico-presto (à la grande surprise de Hakuho qui s’attendait manifestement à plus d’opposition). Quatre jours, quatre victoires, comme d’habitude. Hakuho domine de la tête et des épaules et rappelle que si un yokozuna manque à l’appel, il faudra passer l’obstacle de sa majesté pour ceux qui auraient l’idée de le rejoindre au sommet… comme Kisenosato dont il faut quand même reconnaitre qu’ après son faux-pas du premier jour, il monte doucement mais surement en puissance. Il a pris son temps pour bloquer Okinoumi (excellent depuis le début du basho) et finir par prendre son mawashi d’une puis deux mains et le sortir avec assurance. L'espoir reste permis. L'autre vedette du jour est Goeido qui est avec Hakuho le seul rikishi de la makuuchi invaincu. Le sekiwake s'est démené comme un beau diable pour faire chuter Takekaze et son sens du mouvement et du dohyo ont fait le reste. Pourvu que ça dure...


    Kotoshogiku, kadoban rappelons le, a connu un répit bienvenu en bénéficiant du forfait de Myogiryu qui peut s'attendre à une belle chute dans le banzuke (aucune victoire jusqu'alors). Son compère de la Sadogatake, Kotooshu continue d'aller au charbon pour récupérer ses 10 victoires synonymes de retour au grade d'ozeki. Contre une de ses bêtes noires, Aminishiki, le Bulgare a passé l'obstacle avec brio en déjouant tous les pièges tendus par son vieux complice qui s'est effondré à force de reculer pour éviter les coups.

    Dans le reste de la division, on peut noter le très beau geste technique de Satoyama qui place un shitatehineri aussi rare que spectaculaire sur Kagamio. Takanoiwa a été percutant et repousse Chiyootori pour sa première victoire du tournoi et en tant que maegashira. Endo a été très inspiré en renversant Takarafuji alors qu'il était en complète perdition. Kyokutenho a démontré que les vieux savaient encore se défendre en retournant Toyohibiki.

    En juryo, Wakanosato n'en finit plus de perdre malgré beaucoup de bonne volonté. L'ancien sekiwake n'a plus la même efficacité. Comme d'habitude, le combat de Takanoyama a été palpitant même si le Tchèque a fini par perdre en cédant à la pression phénoménale de Tokushinho sur ses épaules. En makushita, Tosayutaka semble avoir retrouvé la forme après son yusho et n'a pas eu trop de mal à battre Kitaharima.