• Kyushu basho 2012 - 2ème journée (Futsuka-me)

    Le shin-yokozuna subit sa première défaite !

    Okinoumi inflige sa première défaite en tant que yokozuna à Harumafuji. Après un duel où il a pris l'ascendant dès le départ, il conclut en kotenage. Un mono ii est demandé mais la décision du gyoji est confirmée par les shimpans.


    Okinoumi est passé par là...


    Une première kinboshi ça donne le sourire

    Hakuho ne tremble pas et laisse chuter Tochiozan sur le dohyo en hatakikomi juste après le 1er contact.


    Tranquille Hakuho

    Kisenosato ne laisse pas entrer Aminishiki dans le combat. Dès le départ il le repousse avec des poussées et des tapes sur le haut du corps. C'est logiquement qu'il remporte la victoire en oshidashi.


    Kisenosato ne tremble pas

    Kotoshogiku profite du déséquilibre d'Homasho lors du tachi aï pour le diriger vers le sol en tsukiotoshi.
    Myogiryu fait d'entrée reculer Kotooshu mais l'ozeki parvient à se stabiliser et il avance sur son adversaire qu'il finit par sortir en oshidashi.
    Shohozan prend un excellent départ et fait tourner Baruto qui finit par chuter sur le dohyo en sukuinage. Ce qui est plus embêtant pour le Balte c'est qu'il a mit un certain temps à se relever et qu'il boitait bien bas de sa jambe gauche déjà bandée. Pas du tout rassurant pour sa situation de kadoban.



    Aïe !

    Kaisei parvient à bloquer la poussée initiale de Kakaryu mais le Mongol a réussi à prendre une excellente position sur le mawashi du Brésilien. L'ozeki ne rencontre aucun problème pour faire reculer son opposant et remporter le combat en yorikiri.
    Goeido prend un départ de feu et repousse très vite Tochinoshin à l'extérieur de la tawara en yorikiri.
    Takekaze se décale sur sa gauche et Masunoyama est tellement surpris qu'il se retrouve presqu'à terre tout seul mais le rikishi de l'Oguruma beya l'aide et triomphe en hatakikomi.
    Aoiyama pousse très fort dès le tachi aï et Takayasu n'a pas d'autre solution que de reculer et sortir en oshidashi.

    Toyonoshima prend l'avantage très rapidement dans le combat et les 2 adversaires finissent au sol à plat ventre mais Toyohibiki touche en premier (sukuinage).
    Kyokutenho a encore de l'énergie. En effet faire bouger et surtout faire reculer Gagamaru n'est pas chose aisée mais il y parvient avec beaucoup de détermination et remporte la shiroboshi en yorikiri.
    Aran est repoussé petit-à-petit vers la tawara par Daido mais l'Européen arrive à faire pivoter son adversaire et l'expédier au sol au moyen d'un shitatenage.
    Shotenro prend un excellent départ et Tokitenku est tout de suite en grand danger et c'est normalement que le rikishi de la Fujishima beya l'emporte en shitatenage.

    Yoshikaze se montre très agressif et très entreprenant. Au fil du combat il arrive à contourner et se placer dans le dos d'Asasekiryu et il est aisé de le sortir ainsi en okuridashi.
    Asahisho est le plus prompt à se mettre en mouvement et Ikioi n'arrive pas à saisir le mawashi adverse car le lutteur de la Tomozuna beya bouge et se déplace sans arrêt. Il lui suffit alors de profiter d'un déséquilibre dans un déplacement de son adversaire pour conclure en hatakikomi.
    Wakanosato fait bien reculer Miyabiyama en l'attaquant sans arrêt. Même si ce dernier parvient à repousser quelque peu l'issue du duel, il concède la kuroboshi en oshidashi.

    Kitataiki se fait surprendre dès le départ et il doit reculer devant les attaques de Fujiazuma. C'est tout naturellement qu'il se fait sortir en tsukidashi.
    Après un bon tachi aï et quelques tsupparis bien placés, Chiyotairyu remporte aisément une shiroboshi en profitant pleinement du déséquilibre de Wakakoyu (hokiotoshi).
    Tamawashi prend le meilleur départ et accule Chiyonokuni près de la tawara. Le japonais réussi à se soustraire à cette emprise en se décalant sur sa droite. Le combat revient vers le centre du dohyo et le rikishi de la Kotonoe beya place une projection (sukuinage). Malheureusement pour lui il touche en premier le sol et le Mongol est déclaré vainqueur après l'intervention des shimpans qui confirment la décision du gyoji.
    Yoshiazuma est dès le départ le plus entreprenant et Jokoryu ne peut que repousser temporairement la défaite qu'il concède en yoritaoshi.

    En juryo, 8 sekitori restent invaincus à l'issue de cette 2ème journée.