• Nagoya basho 2011 - 8ème journée (nakabi)

    Takamisakari en chute libre.

    L'évènement de ce nakabi n'est pas les kachi-koshi prévus et obtenus par le yokozuna Hakuhô et l'ôzeki Harumafuji, contre -respectivement- Aminishiki qui s'est battu tout seul en perdant l'équilibre en reculant et Ôkinoumi qui débordait d'énergie et d'envie mais fit face au sang-froid chirurgical du Mongol : uwatenage.
    Non, ce qui retient l'attention des spectateurs est la possibilité de voir Takamisakari, le chouchou du public, l'homme-spectacle, quitter la division reine. Il est désormais pied au mur et va devoir aligner un sans-faute jusqu'au senshûraku. Il n'a pas su profiter aujourd'hui de la prise en morozashi de la ceinture de son adversaire, le Mongol Asasekiryû. Ce dernier a manoeuvré avec patience, se contentant de contenir Takamisakari, avant de placer une balayette dévastatrice. Le Mongol s'impose sur susoharai et plonge "Robocop" (le surnom de Takamisakari) dans le désarroi. Adepte de la progression en yo-yo, Takamisakari parviendra-t-il à se rassembler pour aligner 7 victoires consécutives ? S'il y parvenait, ce serait là un superbe exploit pour lui. Sinon, ce sera le purgatoire...

    Revenons aux ôzeki Kotoôshû, Kaiô et Baruto. Cela n'a pas souri pour tout le monde aujourd'hui. Kaiô, le désormais détenteur du record de victoires en carrière, n'est pas parvenu à ré-éditer la performance d'hier et s'est incliné rapidement contre un Kotoshôgiku en pleine bourre. Ce dernier est parti dans un raid qui, si ça se termine à plus de onze victoires pour lui, pourrait être l'opportunité d'être promu ôzeki, ou en bonne place pour jouer cette promotion lors du prochain Aki basho.
    Baruto a disposé tranquillement de Wakakôyû, se relevant vite au tachi-ai afin d'exercer immédiatement sa pression sur son adversaire. Une fois mis sur le reculoir, Wakakôyû ne put rien faire. L'Estonien n'est plus qu'à une victoire du kachi-koshi.
    Encore une fois, le géant bulgare Kotoôshû n'est pas passé loin de la correctionnelle aujourd'hui. Gôeidô, son adversaire, a mené tout du long du combat pour faire chuter l'ôzeki. Mais, dans la chute, Gôeidô a touché le sol avec ses bras avant que le Bulgare ne heurte le sol. Sa tête a même touché le sol, au pied du dohyô dans un grand bruit... mais sans blessure apparemment. Kotoôshû peut s'estimer heureux du dénouement du combat, aidé par le mono-ii des juges qui ont désavoué l'arbitre.


    Gôeidô perd son avantage dans le combat en touchant des bras le sol avant que Kotoôshû ne chute.

    A une longueur du duo mongol, on retrouve encore les étonnants Hômashô, Takayasu et Fujiazuma. Tous les trois se sont imposés aujourd'hui. Fujiazuma, pensionnaire du Tamanoi-beya, s'est facilement débarrassé de Bushûyama (jûryô 2 ouest , 4-4) sur yorikiri. Takayasu a du batailler un petit peu plus contre Daidô. Ce dernier était entreprenant, mais se fit contrer à chaque tentative avant de chuter sur un uwatenage. Hômashô, pour sa part, s'est employé à ne laisser aucune chance à Tokitenkû de développer son sumo. Il a attaqué rapidement Tokitenkû, le sortant rapidement hors du cercle.

    Dans la division jûryô, le leader demeure identique à hier : il s'agit de Takanoyama. Le lutteur tchèque est en train de créer la surprise pour sa première apparition dans les rangs salariés. Encore une victoire pour s'assurer son premier kachi-koshi parmi les sekitori. Etant classé jûryô 5 Ouest, il peut peut-être commencer à rêver à un avenir encore meilleur. Qui sait ? Avec un double-digit, il peut envisager d'atteindre la division makunouchi, ou tout du moins s'en retrouver tout proche en septembre prochain. Toutefois, Hôchiyama, Tsurugidake, Tenkaihô, Chiyonokuni et Myôgiryû ne l'entendent certainement pas de cette oreille (au moins pour le titre), et ils demeurent à portée de Takanoyama. La seconde semaine qui débute demain s'annonce passionnante. En osant une comparaison avec le cyclisme, on peut se demander si le "Voeckler tchèque" va parvenir à garder le rythme et à rester avec les meilleurs jusqu'au bout...
    Aminishiki à terre sans que le yokozuna Hakuhô n'ait eu beaucoup à s'employer.

    RESULTATS DE LA DIVISION MAKUNOUCHI
    Est
    kimarite
    Ouest
    O
    E-M15
    Fujiazuma
    7-1
    yorikiri
    W-J2
    Bushûyama
    4-4
    E-M13
    Sagatsukasa
    3-5
    tsukiotoshi
    W-M14
    Tochinonada
    3-5
    O
    O
    E-M11
    Takayasu
    7-1
    uwatenage
    E-M12
    Daidô
    2-6
    O
    W-M13
    Shôtenrô
    4-4
    oshidashi
    W-M11
    Tochinowaka
    5-3
    E-M10
    Kitataiki
    3-5
    yoritaoshi
    W-M12
    Toyohibiki
    6-2
    O
    W-M15
    Kimurayama
    3-5
    hikiotoshi
    W-M10
    Takarafuji
    2-6
    O
    E-M14
    Takamisakari
    1-7
    susoharai
    W-M9
    Asasekiryû
    4-4
    O
    E-M7
    Tokitenkû
    4-4
    yorikiri
    E-M9
    Hômashô
    7-1
    O
    O
    E-M6
    Tamawashi
    2-6
    tsukiotoshi
    W-M7
    Gagamaru
    2-6
    O
    W-M8
    Miyabiyama
    4-4
    hikiotoshi
    W-M6
    Aran
    4-4
    O
    E-M8
    Tochiôzan
    6-2
    oshidashi
    W-M5
    Wakanosato
    4-4
    E-M2
    Kyokutenhô
    1-7
    oshidashi
    E-M5
    Kaisei
    4-4
    O
    W-M4
    Takekaze
    5-3
    yorikiri
    W-M2
    Toyonoshima
    3-5
    O
    W-K
    Tochinoshin
    2-6
    yoritaoshi
    W-S
    Kakuryû
    6-2
    O
    W-M1
    Yoshikaze
    1-7
    oshidashi
    W-S
    Kisenosato
    5-3
    O
    E-O
    Kaiô
    3-5
    yorikiri
    E-S
    Kotoshôgiku
    7-1
    O
    E-M4
    Ôkinoumi
    5-3
    uwatenage
    W-O
    Harumafuji
    8-0
    O
    O
    E-O
    Baruto
    7-1
    yorikiri
    E-M3
    Wakakôyû
    2-6
    E-K
    Gôeidô
    1-7
    hatakikomi
    W-O
    Kotoôshû
    6-2
    O
    O
    E-Y
    Hakuhô
    8-0
    yoritaoshi
    W-M3
    Aminishiki
    1-7



    RESULTATS DE LA DIVISION JÛRYÔ
    Est
    kimarite
    Ouest
    O
    E-J12
    Masuraumi
    5-3
    hatakikomi
    W-ms2
    Chiyozakura
    3-2
    E-J13
    Hitenryû
    4-4
    oshidashi
    W-J12
    Myôgiryû
    6-2
    O
    O
    E-J10
    Tsurugidake
    6-2
    yorikiri
    W-J13
    Arawashi
    2-6
    E-J9
    Hamanishiki
    1-7
    yorikiri
    W-J10
    Tenkaihô
    6-2
    O
    E-J8
    Akiseyama
    1-7
    uwatenage
    E-J11
    Chiyonokuni
    6-2
    O
    W-J11
    Kakizoe
    1-7
    yorikiri
    W-J8
    Kanbayashi
    1-7
    O
    W-J7
    Sôtairyû
    5-3
    shitatenage
    W-J5
    Takanoyama
    7-1
    O
    O
    E-J4
    Kokkai
    4-4
    oshidashi
    W-J9
    Shironoryû
    5-3
    O
    E-J3
    Matsutani
    3-5
    oshidashi
    W-J6
    Kaonishiki
    3-5
    E-J7
    Sadanofuji
    3-5
    uwatedashinage
    W-J3
    Tamanoshima
    3-5
    O
    O
    E-J2
    Yoshiazuma
    5-3
    yoritaoshi
    E-J6
    Sadanoumi
    4-4
    O
    E-J1
    Masunoyama
    5-3
    oshidashi
    W-J4
    Aoiyama
    4-4
    O
    E-J5
    Hôchiyama
    6-2
    hikiotoshi
    W-J1
    Tamaasuka
    5-3