• Kyushu Basho 2010 - 9ème journée (kokonoka-me)

    Quel basho !

    On aurait pu croire que l’intérêt de ce Kyushu basho de Fukuoka avait été tué dans l’œuf au moment où Kisenosato a réduit en miettes les espoirs de record de Hakuho lors de la deuxième journée. L’intérêt pour cette tentative de record était tel que l’arène du sumo était pleine ce week-end, les gens ayant acheté leur billet en avance, sûrs qu’ils étaient d’assister à un événement historique. Auraient-ils pu imaginer qu’ils assisteraient au meilleur suspense depuis près de deux ans, quant à la lutte pour le yusho ?
    Car Hakuho est loin d’être seul, sur ce basho. Qui plus est, Kisenosato a durablement planté une banderille dans le mythe de son invincibilité, et les adversaires du dai-yokozuna reprennent espoir. Après Homasho qui avait tout tenté, c’est aujourd’hui Yoshikaze qui a failli créer une sensation encore plus énorme que ne l’avait fait Kisenosato. On s’attendait à un combat sans soucis pour Hakuho, il n’en a rien été. La charge surpuissante de Yoshikaze fait reculer dès l’atari le dai-yokozuna, qui recule sous l’impact et passe tout près de la catastrophe. Il ne doit sa survie qu’au bras de son adversaire qu’il parvient à saisir. Yoshikaze craint le kotenage et se tourne sur lui-même pour se dégager et reprendre sa charge de mule, mais Hakuho qui a alors retrouvé ses esprits place un hatakikomi peu prestigieux mais qui sauve sa journée. On n’est pas passé loin d’une grosse surprise.
    Hakuho est donc en tête, mais il n’est pas seul, phénomène peu fréquent à l’orée du dernier tiers du basho. L’accompagnent deux ozeki et un maegashira. Le premier ozeki n’est autre que Baruto, au sumo parfois « baroque » sur ce tournoi mais qui aujourd’hui a fait une belle démonstration. Combat plein de maîtrise et de calme pour l’Estonien qui, confronté au Géorgien Tochinoshin, montre ses qualités de patience en assurant sa prise sur le mawashi de Tochinoshin, celui-ci tentant imprudemment de soulever les 170 kilos de son adversaire, et en abaissant son centre de gravité avant de le soulever en tsuri et de le finir en yorikiri. Good job well done.


    L’image est trompeuse, Baruto a montré aujourd’hui plus de maîtrise technique qu’à l’accoutumée.

    La surprise vient du nom du deuxième ozeki en course, qui n’est autre que Kaio, transcendé en ce début de basho dans sa préfecture natale de Fukuoka. Encouragé par un public en transes, le vétéran enchaîne un huitième succès consécutif, chose qui ne lui était plus arrivée depuis quatre ans (à Fukuoka, déjà). Aran commet l’erreur impardonnable face à l’ozeki, lui concédant une prise extérieure main droite dès l’atari, puis le laissant lever son centre de gravité avec la gauche. La condition physique étonnamment bonne dont jouit Kaio actuellement fait le reste. Kaio est kachi-koshi à la neuvième journée, une première depuis le Kyushu 2006.



    Kaio impressionne sur ce Kyushu basho. Peut-il aller au bout ?

    Le dernier lutteur à décrocher le kachi-koshi est le maegashira Toyonoshima, qui profite à plein de sa position basse dans le banzuke, consécutive à sa suspension pour paris illégaux, à l’inverse de Miyabiyama et de son adversaire du jour, Goeido, plus à la peine. Goeido lance une grosse charge sur Toyonoshima, mais celui-ci lui échappe à la tawara et le laisse choir, pour décrocher le kachi-koshi. Goeido n’y arrive décidément pas face au minipouss’ de la makuuchi, contre qui son bilan est plus que mitigé. Toyonoshima sera-t-il un vainqueur surprise au final ?

    Derrière ces quatre hommes, on retrouve un duo d’hommes en forme sur ce basho, qui à l’instar de Toyonoshima profitent de leur position relativement basse dans le banzuke. Shotenro joue à fond la poussée face à Tosaytaka, déniant toute prise de mawashi et sortant son adversaire sur tsukidashi. Septième succès pour le dernier de la makuuchi. Kyokutenho reste lui bloqué à cette marque. Après une forte poussée entre Miyabiyama et lui, Miyabiyama parvient à se retirer subtilement et profite du déséquilibre du Mongol pour le laisser tomber seul au sol.

    Deux lutteurs décrochent leur sixième victoire aujourd’hui, Kotooshu et Homasho. Kotooshu n’est pas transcendant ni aujourd’hui ni sur le basho mais il fait le métier en décrochant une très solide prise de mawashi main gauche qui lui permet de balader Takekaze et de tournoyer pour le projeter d’un uwatenage vainqueur. Homasho est lui décidément en feu sur ce tournoi, et il dispose de Kisenosato en dépit des violents tsuppari de ce dernier, en plaçant un joli uwatenage sur le rebord du cercle.



    Qui attendait Homasho à ce niveau ?

    Tochiozan ne s’en laisse pas conter de la henka de Hakuba et le repousse au final, mais chute en même temps, ce que confirme un mono-ii. C’est fini pour l’ozeki-run, semble-t-il. Beaucoup de vivacité de bras pour Kakuryu qui empêche toute initiative de Kitataiki et le sort du cercle dans une manière peu commune au technicien qu’il est. Beau placement d’Aminishiki face à Kotoshogiku mais ce dernier finit par rapprocher le contact et peut alors placer ses imparables gaburi-yori. Victoire nette. D’usure en yori entre Asasekiryu et Wakanosato, les deux lutteurs se stabilisant au contact au centre du cercle. C’est Asasekiryu qui l’emporte, enfin, à ce petit jeu, avec un petit crochetage pour emporter le morceau. En contrant l’action du bras gauche de Kokkai, Shimotori remporte la bataille en yori et le combat. Déséquilibré par la poussée initiale de Tamawashi, Tokusegawa ne s’en laisse pas conter et récupère une profonde prise intérieure qui lui donne aisément la victoire. Kotokasuga entame bien le combat face à Kimurayama mais manque le coche, ce dernier recouvrant ses esprits avec un superbe nodowa avant de finir le combat en oshi. Enorme poussée pour Gagamaru qui exécute proprement Koryu. Mokonami suit son tachiai par un pas de côté qui lui permet d’envoyer Kasugao à terre et de lui infliger le make-koshi. Esquive à l’atari pour Sokokurai qui passe derrière Tokitenku assez rapidement. Le Mongol évite l’humiliation de l’okuridashi mais pas la défaite. Takamisakari est un survivant aujourd’hui, résistant à une henka, deux poussées énormes et un sukuinage de Tochinonada avant de sortir le vétéran sur yorikiri. Magnifique résistance du lutteur d’Aomori. Enfin, combat très solide d’Okinoumi face à Bushuyama, le lutteur du sud résistant à de multiples tentatives de projection du vétéran avant de profiter de l’épuisement de celui-ci pour le sortir en yoritaoshi.

    Chez les juryo, l’ordre établi depuis les premières journées est totalement remis en cause, car Sakaizawa qui comptait deux victoires d’avance il y a deux jours n’est plus le seul leader. Gros assaut de Sakaizawa pourtant sur Kaisei, que le Brésilien encaisse sans coup férir avant de passer lui-même la puissance et d’envoyer son adversaire au deuxième rang des sunakaburi. Le leader a perdu sa marge et se voit rejoint par le Brésilien ainsi qu’Akiseyama et Wakakoyu. Auteur d’un basho étonnamment bon comme shin-juryo, Akiseyama rencontre son homologue débutant Masunoyama, plus en difficultés. Après son usuel tachiai décalé, l’ex-Fukao pratique un sumo de recul qui lui apporte la victoire malgré la puissance de Masunoyama. Akiseyama est tout proche du kachi-koshi. Oshizumo dur et précis, telle est par ailleurs la recette de la victoire de Wakakoyu sur Asofuji. La fin de ce Kyushu basho chez les juryo pourrait se révéler passionnante.

    Shin-sekitori en forme, Takayasu (dix kk en douze basho) se laisse pourtant surprendre par Jumonji à la dérive mais qui ne veut pas mourir. Le vétéran surprenant de vivacité sort son cadet en okuridashi après l’avoir vivement contourné. Sumo puissant et placé pour Tochinowaka, le Coréen ne se laissant pas surprendre pas les tentatives d’évitement de Ryuho. L’ex-Ri progresse doucement mais surement. Après deux matta, Tsurugidake et Sadanoumi en viennent finalement aux mains, ce dernier envoyant son vétéran d’adversaire au tapis d’un hikiotoshi opportuniste et parfait dans le timing après de féroces assauts de tsuppari. Yorikiri vainqueur pour Takarafuji, puissant et déterminé. Daido est balayé. Gros atari, poussée sans relâche, la recette du succès pour Chiyohakuho qui accule vite Masatsukasa avant de finir le travail au mawashi. Kyokunankai balaie facilement Tamaasuka. Tamanoshima, englué en juryo, va enfin sans doute remonter avec des victoires puissantes comme celle du jour sur Wakatenro. Oshidashi net et clair. Prise de mawashi solide et yori sans fioriture pour Hochiyama sur Hoshikaze. Combat de lutteurs mal en point entre Tosanoumi et Sadanofuji, ce dernier profitant de l’équilibre précaire pour placer un hikiotoshi vainqueur. Beau combat de Toyohibiki que Toyozakura attaque pourtant en vivacité, mais qui répond et fait passer sa puissance supérieure. Toyohibiki se rapproche d’un possible retour en makuuchi. Au petit jeu du chat et de la souris entre Shironoryu et Kakizoe, c’est ce dernier qui finit par céder d’un tirage subtil de Shironoryu.

    En makushita, Ryuonami est désormais en grosses difficultés, tout comme Sensho make-koshi face à Takatoshi. Futeno cède pour la première fois du tournoi et laisse Chiyonokuni poursuivre vers un éventuel yusho. Saishin gagne enfin, alors qu’il est déjà make-koshi, cède face à Tochitsukasa qui reste invaincu : le déclic pour l’ex-Kagaya ? Takateru et Kyokushuho déçoivent encore les espoirs mis en eux. Nionoumi, lui, peut en nourrir de sérieux au vu du kachi-koshi déjà en poche et des résultats des lutteurs placés devant lui. Dans un combat acharné de poids lourds, Yoshiazuma verrouille son retour chez les salariés tout en compliquant l’accession de Minami, qui devra sans doute attendre un basho supplémentaire. Autre choc de lourds entre Kitazono et Tokushinho, le premier infligeant un make-koshi qui va compliquer le retour chez les salariés du second. Un combat nettement dominé en puissance dès l’atari. Belle maturité pour Aoiyama sur son combat, qui ne se laisse pas surprendre par la henka mal exécutée puis les tirages de Nakano qu’il contre au final de cette même manière. Aoiyama n’a pas dit son dernier mot dans ce tournoi. Aoki est lui aussi en difficultés à l’approche des juryo, mais contrairement à Aoiyama il cède après un combat nerveux et une tentative de kotenage finalement contrée par un shitatenage de Ikioi virevoltant. Make-koshi pour Aoki qui va reculer. Dépassé au plan du gabarit, Sagatsukasa charge violemment avant d’être contré mais de placer un évitement victorieux qui laisse Kotoyutaka le nez dans l’argile. Sagatsukasa n’est qu’à une marche d’un retour chez les salariés. Splendide combat enfin du Mongol Arawashi qui finit par trouver l’ouverture après plusieurs tentatives de projection sur Kyoseumi à qui il rend soixante kilos. Le Mongol peut encore rêver d’une accession chez les juryo en cas de sans-faute et de circonstances favorables.

    En sandanme, moins de surprise dans les cinquièmes victoires de Chiyootori et Aozora. Hokuoryu est lui par contre la surprise du chef, et on le verra en makushita pour la première fois après son basho d’ores et déjà réussi. Aisaka tombe Kazafuzan pour le kachi-koshi, Tatsu cède une deuxième fois face à Inoue, Ryutei se rapproche du kachi-koshi.

    Des profils et des expériences diverses chez les invaincus de jonidan font de cette division la plus difficile à anticiper et analyser. Je mettrais bien une petite pièce sur Fujinoumi, qui semble avoir enfin appris à gérer son physique.

    C’est sans surprise que les deux favoris invaincus de jonokuchi, Hokutokuni et Hisanotora, remportent leurs confrontations respectives, Hisanotora sortant le tout jeune Takaakita, invaincu jusqu’alors. Le quadra Kasachikara se rapproche d’un énième make-koshi.

    Toutes les vidéos de cette journée ici: http://www.lesumo.fr
  • Forum

    skydiver

    Basho de janvier

    Quelques Maegashira avec des scores positifs lors de ce basho pourraient prétendre à une promotion cette année. Reste à voir si la constance dans les

    skydiver 24/01/2023, 17h18 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    J’ai trouvé l’Ozeki plutôt serein lors de ce tournoi. Il a su redresser la barre rapidement après la baisse de régime et les deux défaites

    skydiver 23/01/2023, 18h21 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Bonne question à laquelle je n’ai pas la réponse. Si discussion pour une éventuelle promotion il y a, elle n’est pas évoquée par la NSK sur

    skydiver 23/01/2023, 15h54 Voir le dernier message
    liclic

    Basho de janvier

    Le fait que Terunofuji a été absent, sera-t-il la raison pour laquelle la possible promotion de Takakeisho ne sera même pas évoquée ou avec un doten puis

    liclic 23/01/2023, 14h19 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Asanoyama, Juryo #12 ouest, remporte le titre dans sa division.
    Ochiai, Makushita #15, s’impose avec 7 victoires.

    skydiver 22/01/2023, 15h10 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Le prochain tournoi prendra place du 12 au 26 mars, à la Edion Arena (ex Osaka prefectural gymnasium). Un affrontement entre Yokozuna et Ozeki est attendu.

    skydiver 22/01/2023, 15h07 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Le Kanto sho (Prix du fighting spirit) est attribué à Kotoshoho; son premier.
    Le Gino sho (Prix de la meilleure technique) va à Kiribayama, pour

    skydiver 22/01/2023, 14h19 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Le prochain basho aura lieu au moi de mars, à Osaka.

    skydiver 22/01/2023, 11h09 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Scores finaux du tournoi de janvier:

    - Chiyomaru 4-11 hikiotoshi Daiamami (juryo #3) 5-6
    - Oho 4-11 yorikiri Kagayaki 7-8

    skydiver 22/01/2023, 11h00 Voir le dernier message
    skydiver

    Basho de janvier

    Takakeisho Ozeki remporte le basho avec 12 victoires contre trois défaites.
    La cérémonie de remise de la Coupe de l’Empereur est actuellement

    skydiver 22/01/2023, 10h46 Voir le dernier message