• Actualités Flux RSS

    par Publié le 25/01/2014 17h33  Nombre de lectures: 4114 
    Prévisualisation de l'article

    Suspense jusqu'au bout! (quoique...)

    Kakuryu est, je l’ai déjà dit, sur une autre planète ce basho. Autant dire que Kisenosato, qui se présente face à lui avec une blessure qu’on pense assez sérieuse, semble ne pas avoir une chance. C’est le cas, le Japonais encaissant difficilement l’assaut du Mongol qui ensuite appuie vivement sur sa nuque pour l’achever. Les difficultés que rencontre Kisenosato pour se relever au terme du combat n’augurent rien de bon pour demain : Soit il perd assez logiquement et c’est le kadoban, soit il gagne face à Kotoshogiku, qu’on a connu bien plus saignant et qui vient de sortir de son propre kadoban, et l’on pourra alors se poser de réelles questions sur la persistance de pratiques inavouables chez les sekitori.
    ...
    par Publié le 24/01/2014 20h49  Nombre de lectures: 4228 
    Prévisualisation de l'article

    Fin de l'histoire pour Kotooshu

    Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas l’un des trois derniers combats de la journée qui ouvre cette chronique, mais le quatrième combat avant la fin de cette journée de vendredi. Kotooshu, on le savait, allait avoir la tâche difficile pour revenir à son rang d’ozeki. Ses espoirs sont définitivement anéantis par le grand espoir japonais, Endo, qui contre magnifiquement en recul l’uwatenage du Bulgare pour sceller son sort sur sukuinage. On n’imagine pas revoir un jour Kotooshu à son ancien rang, et pour tout dire, un sort à la Baruto n’est pas une fiction complète. Sera-t-il seulement là en 2015 ? Peut-être comme oyakata, Kotooshu ayant acquis la nationalité nippone.
    ...
    par Publié le 23/01/2014 15h58  Nombre de lectures: 4076 
    Prévisualisation de l'article

    Les dés sont jetés

    La conclusion de cette douzième journée du Hatsu basho 2014 est limpide : ce sera un duel, encore une fois 100 % Mongol, et sa conclusion se jouera sans doute samedi (dimanche, si un miracle intervient). Mais la domination des deux rikishi d’Ulanbaatar n’est pas l’unique conclusion d’une journée qui voit des fortunes diverses pour pas mal de rikishi, des destins scellés ou pas encore, alors que l’on arrive dans la ligne droite finale de Longchamp.
    Palpitant musubi-no-ichiban entre Hakuho et Goeido, le sekiwake, qui a désormais le feu aux fesses pour simplement conserver son grade, tentant avec impudence une semi-henka en pivotant sur sa gauche dès après l’atari tout en décrochant le mawashi du yokozuna. Il faut toute la lucidité de celui-ci (et le manque d’opportunisme de Goeido qui aurait du poursuivre son pivot plus intensément) pour que les zabuton ne se mettent à voler. Au lieu de cela, Hakuho peut se stabiliser, affermir son immense bras gauche sur le mawashi du sekiwake avant de claquer un uwatenage assez rageur, histoire de bien faire comprendre qu’on ne plaisante pas avec le Don. Bref, il est toujours là, et on ne voit pas bien qui pourra le déloger.
    ...
    par Publié le 22/01/2014 16h57  Nombre de lectures: 3959 
    Prévisualisation de l'article

    Kakuryu sur un nuage

    Il n’en finit plus d’étonner. L’ozeki Kakuryu semble marcher sur l’eau, enregistrant, après la surprise du premier jour face à Okinoumi, son dixième succès du basho. Sa meilleure série en carrière étant de onze victoires (sur deux tournois, pendant son ozeki-run), c’est peu de dire que son niveau de janvier étonne. Kakuryu est chaud comme la braise, même si l’adversaire du jour, Takekaze, n’est pas un sommet de difficultés, surtout pour l’ozeki qui mène alors 14-0 face à lui. Néanmoins, la manière puissante et la détermination que montre le Mongol impressionnent tout le monde. Sauf peut-être Hakuho.
    ...
    par Publié le 21/01/2014 17h31  Nombre de lectures: 4803 
    Prévisualisation de l'article

    Nuages noirs sur la Sadogatake

    Au-delà de l’invincibilité prévue et prévisible d’un yokozuna toujours transcendant, de l’étonnement majuscule provoqué par le parcours quasi sans faute du plus anonyme des ozeki, ou des kachi-koshi d’Endo et Shohozan, attendus au vu du potentiel du premier et du rang du second, le vrai sujet du jour concerne les deux deshi de la Sadogatake-beya pensionnaires de makuuchi, dont les perspectives s’assombrissent à mesure que le basho s’avance. On ne pourra pas dire que Kotooshu aura démérité, face à Shohozan qui ne lui réussit guère, tant le morphotype de boule nerveuse est défavorable à ses grands segments. Le Bulgare soutient bien le choc en oshi, mais lorsqu’il tente une projection en entourant le cou de son adversaire, celui-ci se dégage suffisamment pour poursuivre sa poussée et sortir le Bulgare. Le sekiwake est désormais dans une situation quasi désespérée quant à sa reconquête, avec un droit à l’erreur quasi-nul si l’on tient compte que Hakuho se dresse sur sa route demain (il a toutefois battu le yokozuna trois fois lors de leurs huit dernières rencontres).
    ...
    par Publié le 20/01/2014 17h39  Nombre de lectures: 4337 
    Prévisualisation de l'article

    Kakuryu, la surprise du chef

    Voir Hakuho encore et toujours en tête, encore et toujours zensho, n’a franchement rien d’une surprise. Ce serait même plutôt une triste habitude, tant l’opposition peine à être crédible depuis le départ tant regretté de son vilain garnement d’alter-ego. La surprise véritable de ce basho est la position de challenger de Kakuryu, autre compatriote qui ne s’est jamais franchement montré à son avantage depuis son ozeki-run, effectué à l’époque avec les deux seuls succès qu’il compte à ce jour sur le dai-yokozuna. Autant dire que le voir déposer dans le sprint final son compère serait une toute autre surprise. On n’en est pas là, si tant est qu’on puisse rêver plus de deux secondes d’y être sans perdre son sérieux. Mais foin de mauvais esprit, contentons-nous pour l’heure d’apprécier le spectacle proposé, à l’aide des vidéos qu’Araibira nous propose encore quotidiennement (il y a des pétitions pour le soutenir, soit dit en passant).
    Hakuho nous offre une démonstration de sumo-dragster ce jour : un coup d’épaule (hommage à Asashoryu, friand de cette technique à son époque ?), deux poussées violentes et un écrasement final du pauvre Takekaze qui n’en demandait pas tant. Qui peut le battre ?
    ...
    par Publié le 19/01/2014 20h41  Nombre de lectures: 4475 
    Prévisualisation de l'article

    Cavalier seul

    Petite phrase liminaire pour cette chronique dominicale, que je souhaite être un hommage à Naya Koki, décédé il y a tout juste un an. Une légende qui manque à tous les passionnés.
    A regarder les scores de ce Hatsu 2014 au sortir du nakabi, on serait tenté de penser que cavalier seul il n’est pas. Car on a encore un lutteur, et pas des moindres puisqu’il s’agit d’un ozeki, qui est au contact du yokozuna, à un seul et petit succès. Mais qui peut penser que Kakuryu, l’ozeki en question, pourrait être de taille à rivaliser avec l’Über-rikishi ? Kakuryu n’a que par trois fois, depuis son accession au grade, atteint ou dépassé les dix succès en basho, un 11-4 et deux 10-5. Ajouté au fait qu’il n’a battu que deux fois – des accidents industriels, on pourrait dire – son compatriote, cela ne laisse que peu de place à la rêverie. Autant dire qu’il va falloir trouver sans doute d’autres sujets de discussion pour animer la fin de basho, comme les luttes de repromotion ou contre la rétrogradation des siamois de la Sadogatake-beya, le retour en grâce mental d’un Kisenosato toujours aussi friable sous pression, un éventuel nouveau début d’ozeki-run pour Goeido ou les perfs des « up-and-comers » tels Endo et Osunaarashi. On se console comme on peut.
    En attendant, force est de constater que le scénario déjà vécu d’un basho couru dès le dernier vendredi se met en place. Serein et tranquille, Hakuho ne s’en laisse pas compter face au compact et rugueux Shohozan, qui semble prendre le dessus sur le yokozuna dans les deux premières secondes du combat. Mais tout en reculant, Hakuho atteint ce qu’il cherchait, à savoir une solide prise en kotenage, qui vaut au jeune impudent une auto-sortie pour échapper à l’ablation de son coude. Hakuho est kachi-koshi au nakabi, ce qu’il réalise trois basho sur quatre depuis qu’il est yokozuna.
    ...
    par Publié le 18/01/2014 16h45  Nombre de lectures: 4401 
    Prévisualisation de l'article

    Rien ne bouge

    Les positions de tête sont figées en ce début de deuxième week-end du Hatsu basho, situation assez classique. Le yokozuna Hakuho continue de caracoler en tête, faute d’opposition crédible, ses principaux challengers étant soit blessés, soit hors de forme ou encore nerveux. Certes, il conserve trois lutteurs directement à ses basques, mais ce n’est pas faire injure à ces trois-là que de dire qu’ils ne constituent pas, à priori, une menace sérieuse. Kakuryu est un peu l’ozeki-surprise, mais ses deux victoires de rang en janvier et mars 2012 sur le yokozuna peinent à faire oublier ses trente revers face à son compatriote. Pareil pour Shohozan qui en est à 6-0 concédé au Mongol, un bilan qu’on voit mal s’inverser de suite. Quant à Endo, c’est le grand espoir nippon, mais il paraît encore un peu tendre sur une quinzaine. Maintenant, Kyokutenho a prouvé il y a quelque temps que l’impossible peut parfois se produire en sumo…
    Business as usual donc pour Hakuho qui se contente de profiter de la poussée pas assez maîtrisée de Toyohibiki pour dévier sa charge et l’envoyer à terre. Le yokozuna reste seul au monde.
    ...
    par Publié le 18/01/2014 07h08  Nombre de lectures: 4032 
    Prévisualisation de l'article

    Très loin devant

    De la cinquième journée, on retiendra la deuxième défaite de l'ôzeki Kisenosato. A cause de cela, il lui sera très improbable de ceindre la tsuna à l'issue de ce basho. Je ne suis pas certain que réussir à obtenir le yusho à 13-2 suffirait malgré tout.
    Qui plus est, Hakuhô est toujours aussi magistral et les deux combats de ces cinquième et sixième journées semblent le conforter encore et toujours.
    Comme le resserrement de la NSK pour avoir accès au streaming du sumo et à la possibilité d'avoir accès aux vidéos, le fait est qu'il est presque devenu impossible de voir les matchs pour en faire un compte rendu objectif. Si seulement, la NSK permettait d'avoir un résumé vidéos gratuit, mais ce n'est même plus possible.
    Parmi les ôzeki, seul Kakuryû est à 5 victoires pour aucune défaite. Il semble continuer relativement bien et reste en embuscade contre le yokozuna Hakuhô seul en tête et invaincu.
    ...
    par Publié le 15/01/2014 20h00  Nombre de lectures: 5424 
    Prévisualisation de l'article

    Plus ça va…

    Rien de neuf sous le soleil de Tokyo. Chiyotairyu a fonçé avec enthousiasme dans le lard du yokozuna pour mieux s’écrouler illico-presto (à la grande surprise de Hakuho qui s’attendait manifestement à plus d’opposition). Quatre jours, quatre victoires, comme d’habitude. Hakuho domine de la tête et des épaules et rappelle que si un yokozuna manque à l’appel, il faudra passer l’obstacle de sa majesté pour ceux qui auraient l’idée de le rejoindre au sommet… comme Kisenosato dont il faut quand même reconnaitre qu’ après son faux-pas du premier jour, il monte doucement mais surement en puissance. Il a pris son temps pour bloquer Okinoumi (excellent depuis le début du basho) et finir par prendre son mawashi d’une puis deux mains et le sortir avec assurance. L'espoir reste permis. L'autre vedette du jour est Goeido qui est avec Hakuho le seul rikishi de la makuuchi invaincu. Le sekiwake s'est démené comme un beau diable pour faire chuter Takekaze et son sens du mouvement et du dohyo ont fait le reste. Pourvu que ça dure...
    ...
    par Publié le 14/01/2014 18h40  Nombre de lectures: 4492 
    Prévisualisation de l'article

    Duel ou cavalier seul

    Situation assez originale que celle de ce Hatsu basho 2014. Les désagréments d'une majorité des hauts gradés et l'inconstance du reste du paquet comme l'absence de réel outsider font qu'à l'orée de la quatrième journée, il n'y a plus que trois lutteurs encore invaincus en makuuchi. Ce fait est significatif car depuis le début des années 2000, on n'en compte que quatre malheureuses occurrences, la dernière étant le Haru 2013 qui voyait le sekiwake Baruto seul pour accompagner Hakuho. Il avait lâché le jour suivant et finalement échoué dans sa tentative de reconquête. Hakuho, lui, avait décroché le neuvième de ses dix zensho-yusho, série en cours. Et on peut légitimement se demander si celle-ci est prête de s'arrêter, en dépit des signes de fébrilité entraperçus face à Toyonoshima. Le yokozuna se méfie clairement d'Okinoumi, tombeur de deux ozeki en autant de journées. Appliqué, le maître se voit pourtant en mauvaise posture, Okinoumi lui enserrant solidement les bras à l'atari. Mais Hakuho dégage son bras gauche et en profite pour plonger le droit pour une prise qu'il affermit tranquillement. Le reste n'est qu'une question de puissance, et à ce jeu-là, Okinoumi n'est pas (encore) au niveau du top. Victoire plus tranquille pour Hakuho, à défaut d'être facile.
    ...

    Page 5 sur 14 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
  • Forum

    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    En même temps, y a tellement eu de jeunes prometteurs qui se sont cassés la gueule ces dernières années, moi ça ne me dérange pas la côté dur des promotions.

    lolo 27/11/2019, 21h23 Voir le dernier message
    Oortael

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    C'est un bémol dans le sens où les lutteurs de haut niveau ont quasiment tous été absents, ce qui minimise un peu sa victoire. Mais il reste de loin le

    Oortael 27/11/2019, 14h58 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Du coup, à la lecture du dernier post de Kasamatsuri, j’ai eu moins de scrupules à manger au restaurant que possède Asashoryu, dans le quartier

    skydiver 27/11/2019, 10h01 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Mais non le chanko est un plat sain et digeste, ce sont surtout les grandes quantités de riz ou de nouilles qui l'accompagne qui font pousser les kilos!

    Kasamatsuri 26/11/2019, 19h59 Voir le dernier message
    lolo

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Est-ce vraiment un bémol ces absences ? Au contraire, une longévité et une résistance qui rajoute à l'extraordinaire carrière de Hakuho.

    lolo 26/11/2019, 15h09 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    En effet. Et d'ailleurs, ce fil de discussion m’a donné faim. Actuellement au Japon pour une dizaine de jours, je crois que j’irai déjeuner

    skydiver 26/11/2019, 02h23 Voir le dernier message
    Kasamatsuri

    Diet des sumos ?

    Ce qui n'est guère étonnant vu que le chanko est un plat "familial" et que la cuisine de restaurant hors Japon est le plus souvent soit cliché

    Kasamatsuri 26/11/2019, 00h45 Voir le dernier message
    skydiver

    Diet des sumos ?

    Il est clair que les quantités ingurgitées par les lutteurs sont pour le moins impressionnantes mais, en tout cas, adaptées à leur buts et besoins.

    skydiver 24/11/2019, 23h08 Voir le dernier message
    shoubimaru

    Diet des sumos ?

    j'en mange à peu près une fois par semaine en automne-hiver, et je garde bien la ligne. tout est question de quantité...

    shoubimaru 23/11/2019, 22h17 Voir le dernier message
    jj

    Kyushu 2019 : Jour 9 – Jour 15

    Le combat entre Kaisei et Kotonowaka promet!

    jj 23/11/2019, 16h27 Voir le dernier message